lire

  • FUREUR DE LIRE 2014 > ÇA BOUGE À LA BIBLIOTHÈQUE COMMUNALE DE HANNUT

    Projet1.jpg

     « Il était une histoire… » Le mercredi 8 octobre à 15h

    Venez rire et sourire en écoutant les histoires drôles, étonnantes et cocasses concoctées par  Laurence LETON

    Enfants de 4 à 7 ans

    « Eclats de lire,  éclats de rire »

    Le samedi 10 octobre de 10h à 13h

    Jeux rigolos

    Un espace jeu vous est proposé par la Ludothèque 1000 Bornes. Des jeux pour rire et s’amuser… Venez jouer avec nous !

    Cadavres exquis

    Laissez parler votre créativité en composant un être fantastique, un personnage ordinaire, un animal mystérieux…

    Mélangés les uns aux autres, vos dessins formeront des créatures farfelues et loufoques.

    Pour tous

    Expression spontanée

    Rire aux larmes, rire aux éclats… : venez illustrer librement une expression autour du rire.

    Pour ados/adultes

    Bibliothèque communale de Hannut > Rue de Landen, 43 > Renseignements : 019/512316

    Heures d’ouverture : Lundi et samedi 9h-13h, mercredi 9h-18h, jeudi et vendredi 13h30-18h

  • LA POLICE PREVIENT: ATTENTION, FACEBOOK PEUT LIRE VOS SMS!

    537152019_B973067772Z_1_20140702200518_000_GJU2ONL5T_1-0.jpg

    Dans une lettre d’information interne proposée au sein même de la police fédérale belge, un article du spécialiste de la prévention sur Internet Olivier Bogaert met en garde contre le réseau social Facebook capable, grâce à la dernière mise à jour de son application, de lire les SMS de votre smartphone !

    Dans cet article révélé par nos confrères de La Libre Belgique Olivier Bogaert, spécialiste de la lutte contre la cybercriminalité et de la prévention sur Internet, dévoile ainsi quelques nouvelles sur la dernière mise à jour de l’application Facebook disponible sur les smartphones sous iOS (Apple), Android ou même Windows. En effet, l’application va toujours plus loin dans la collecte de données et recherche même des données qu’on ne soupçonne même pas…

    « Récemment, Facebook a procédé à une mise à jour de son application pour les outils portables. À cette occasion, une petite fenêtre s’est ouverte qui vous montrait les nouveautés mises en place. Mais qui les a lues ? Et donc, si vous avez machinalement cliqué sur le bouton « Installer », vous avez désormais autorisé Facebook à lire le contenu des SMS présents sur votre smartphone », explique Olivier Bogaert. Eh oui, vous avez bien lu : Facebook a désormais accès à vos SMS.

    « Grâce à cette nouveauté, Facebook peut déterminer avec qui vous avez le plus de contacts que ce soit via le service vocal de votre téléphone ou via le service de messagerie », continue l’article. Il faut donc bien faire attention à l’éventuelle double authentification que vous souhaitez faire sur votre application Facebook. Si vous introduisez votre numéro de téléphone dans l’application afin de permettre la recherche de contacts sur votre téléphone, vous acceptez désormais que le réseau social lise également vos SMS et votre journal d’appels.

    « D’où l’intérêt de réfléchir aux applications que nous installons et surtout de nous intéresser aux droits que nous leur donnons », conclut Olivier Bogaert.

    Source > Sudinfo.be sur http://www.sudinfo.be/1046926Illustration Photo News/Christophe Licoppe

  • COMMENT DECRYPTER UNE ANNONCE D’EMPLOI

    shutterstock_150620258b.jpg

    Les temps ont changé depuis les annonces d’emploi de 3 ou 4 lignes dans les journaux.

    Aujourd’hui, les offres d’emploi font plus de 300 mots (elles dépassent même parfois les 1000 mots !). Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de bien comprendre ce que les employeurs recherchent. Par ailleurs, il faut non seulement déchiffrer des annonces de plus en plus longues, mais également lire entre les lignes et saisir les non-dits. Voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

    Jouez les détectives

    Les meilleures annonces d’emploi décrivent clairement en quoi consiste le poste proposé et les qualités attendues des candidats. Les employeurs ne sont pas toujours limités dans le nombre de caractères qu’ils peuvent utiliser pour décrire le poste vacant. Il n’y a donc aucune raison qu’ils ne parviennent pas à décrire correctement ce qu’ils attendent d’un candidat.

    Toutefois, ce n’est pas parce que l’offre d’emploi est longue qu’elle est claire. Si l’offre vous paraît confuse, brouillonne et bâclée, vous pouvez déjà vous faire une petite idée sur le sens de l’organisation de l’entreprise qui en est l’auteure. Peut-être le manager en charge du recrutement ne sait-il pas bien lui-même en quoi le poste consiste. C’est en tout cas un indicateur rébarbatif si vous n’avez pas envie de vous lancer dans le chaos et de vous créer un poste vous-même : faites demi-tour et postulez ailleurs. D’un autre côté, ce job est peut-être une opportunité rêvée si vous aimez vous frayer votre propre chemin.

    Cherchez des phrases qui vous donnent une idée de la culture de l’entreprise. Met-on l’accent sur « l’environnement social » ou le « travail d’équipe » ? Sachez que l’on attendra de vous que vous vous conformiez à la culture de cette entreprise. Si vous êtes le genre à aimer faire votre boulot et rentrer à la maison, c’est peut-être le mauvais job pour vous. L’annonce utilise-t-elle des mots comme « flexible », « énergique », « sens de l’initiative » ? Ce sont peut-être des mots codés pour dire « soyez prêt à faire ce que personne d’autre ne veut faire », « ne prenez jamais de pause » et « travaillez de longues heures et pendant les week-ends ». Vous devriez faire marcher votre réseau et vous fonder sur ce que vous apprenez au cours des entretiens pour comprendre ce que ces termes impliquent au juste.

    Utilisez les mots-clés de l’annonce

    Profitez de votre lecture attentive de l’offre d’emploi pour identifier des mots-clés à reprendre dans votre lettre de motivation. Cherchez les qualités et les compétences requises dans l’annonce et le nombre de fois qu’elles sont citées. Par exemple, si l’offre d’emploi utilise cinq synonymes pour le terme « travail d’équipe » ou « dévouement », vous pouvez être sûr que ce sont là des qualités jugées essentielles et que vous devez les mentionner dans votre lettre de motivation.

    Toutefois, ne vous contentez pas de reprendre le vocabulaire de l’annonce dans votre lettre de motivation : montrez aussi concrètement que vous êtes fait pour le poste. Donnez des exemples qui illustrent certaines qualités fondamentales de l’annonce, citez des projets spécifiques que vous avez menés à bien et qui appuient vos dires, revenez sur des résultats tangibles.

    Soyez réaliste

    Sachez que, à moins que vous ne disposiez d’un réseau social efficace, si une qualité essentielle vous manque (comme un diplôme ou une compétence spécifique liée à l’informatique), vous aurez très peu de chances de décrocher le job. Copiez l’offre d’emploi dans un document word et surlignez tout ce que vous pouvez démontrer (par votre expérience ou vos études). Si la majorité du document reste inchangé, ne perdez pas votre temps à postuler : vous n’êtes sans doute pas le candidat idéal pour la fonction. Concentrez-vous plutôt sur d’autres offres d’emploi, qui correspondent plus à votre profil et consacrez votre temps à démontrer à ces recruteurs-là à quel point vous êtes fait pour le poste.

    Source : http://jobs.aol.com Texte: Céline Préaux via > http://www.references.be

  • VENDREDI > LIRE DANS LES PARCS AVEC LE BIBLIOBUS DE HANNUT !

    Projet2.jpg

    Pour la septième année, notre bibliobus participe à "Lire dans les parcs" au Domaine provincial d'Hélécine.

    Cette année, nous proposons, outre des animations pour les plus jeunes, des lectures contées thématiques pour les adultes, lectures accompagnées de notes de musique.

    A partir de ce 16/08 avec à 16h00, pour toutes les papilles gourmandes, un petit goûter !

  • LIRE DANS LES PARCS AVEC LE BIBLIOBUS DE HANNUT !

    Projet2.jpg

    Pour la septième année, notre bibliobus participe à "Lire dans les parcs" au Domaine provincial d'Hélécine.

    Cette année, nous proposons, outre des animations pour les plus jeunes, des lectures contées thématiques pour les adultes, lectures accompagnées de notes de musique.

    A partir de ce 16/08 avec à 16h00, pour toutes les papilles gourmandes, un petit goûter !

  • INTERNET AU TRAVAIL: QUE PEUT CONTROLER L’EMPLOYEUR?

    27_1402.jpg

    L’employeur n’est pas libre dans le contrôle du comportement en ligne de ses employés. La législation des télécommunications et la CCT n° 81 établissent un certain nombre de règles.

    Ce qui est permis

    • - Contrôler l’utilisation d’Internet de son personnel.
    •  - Etablir des règles qui limitent, par exemple, l’envoi d’e-mails privés uniquement pendant la pause de midi.
    •  - Définir des règles pour les pages visitées.

    Ce qui n’est pas permit

    • - Interdire tous les échanges de mails privés. Personne ne peut s’opposer, par exemple, à ce qu’un travailleur envoie un e-mail à la maison pour prévenir d’un retard.
    •  - Concentrer le contrôle sur une personne. Le contrôle ne peut en effet livrer que des données anonymes.
    • - Lire les e-mails par curiosité.

    Source > http://www.references.be

  • AGENDA > LIRE DANS LES PARCS > En été, laissez-vous… raconter !

    Lire dans les parcs.jpg

    Au plaisir de vous retrouver, en août, dans le cadre enchanteur du domaine provincial d’Hélécine, pour de petites balades contées et de  belles découvertes livresques !

    Renseignements pratiques :

    • Domaine provincial d’Hélécine
    • Rue Armand Dewolf, 2
    • 1357 HELECINE

    Dates : vendredis et samedis août 2012, du 03 au 24, soit le 10, 11, 17, 18 et 24/08

    Horaires :

    • 14h00 – 17h00 (bibliobus)
    • 14h30 (balades contées)  
    • Ages : tous publics  
    • Actions :

    Balades contées, pour petites et grandes oreilles;

    Lectures vivantes pour les petits (0 à 12 ans);

    Consultation et emprunt de documents pour les enfants et les adultes

    Coût : gratuité

    Contact : Centre de Lecture publique de Hannut – Bibliothèque itinérante (019/51.23.16)

    clp.hannut@bibli.cfwb.be

    Cécile Jacquet, responsable de la Bibliothèque itinérante

  • LIRE SUR LE VISAGE : UNE REMISE À NIVEAU, DR LIGTHMAN ?

    expressions_du_visage.gifLes expressions émotionnelles fondamentales, considérées comme partagées par tous les êtres humains, ne seraient pas aussi universelles que cela. Le Dr Lightman (Lie to Me) devra se mettre à jour. La série télévisée > http://fr.wikipedia.org/wiki/Lie_to_Me

    Joie, colère, surprise, peur, dégoût, tristesse : ces émotions, que le Dr Lightman parvient à si bien identifier sur les visages, ne seraient pas perçues de la même manière partout à travers la planète. C’est du moins ce qu’affirment des chercheurs de l’université de Glasgow (Ecosse), qui considèrent que la culture intervient de manière cruciale.

    En fait, résument-ils dans la revue « PNAS », il y a l’inné – fruit de l’évolution – et l’acquis, qui diffère selon les régions du globe qui nous ont vus naître et grandir. Cette théorie ne va pas de soi, n’est pas une évidence : les expressions faciales des six émotions « basiques » sont considérées, par beaucoup, comme universelles.

    L’équipe écossaise a procédé à une expérience, certes sur un groupe restreint (une trentaine de volontaires), dont les enseignements ne manquent pas d’intérêt. La moitié des participants étaient des Occidentaux, l’autre moitié des Asiatiques, immigrants récents et donc pas encore imprégnés de la culture locale. Il leur a été demandé d’identifier, sur plusieurs milliers de visages affichés sur un écran d’ordinateur, les signes des six expressions « fondamentales » (par contraction virtuelle des muscles faciaux, par élargissement ou rétrécissement des yeux, par soulèvement ou abaissement du coin de la bouche…).

    Il apparaît, comme l’explique Futura Sciences, que les Occidentaux s’accordent 19439572.jpgparfaitement pour ranger les émotions dans les six grandes catégories, et pour évaluer leur niveau d’intensité. Les Asiatiques, en revanche, ont une perception différente : à l’exception du sourire, il leur a été beaucoup plus difficile de classer les autres expressions. De plus, l’intensité émotionnelle était, pour eux, davantage liée aux yeux qu’à d’autres traits, plus « parlants » pour les Occidentaux.

    Evidemment, ces observations – réalisées dans le cadre d’une étude limitée – ne peuvent prétendre, elles non plus, à la généralisation. Toutefois, elles devraient inciter à aller au-delà dans la compréhension des manifestations faciales de l’émotion ; sachant que les six grandes catégories instituées de ce côté-ci de la planète voici bien longtemps ne tiennent sans doute pas suffisamment compte de ce qui prévaut ailleurs.

    Le vrais Docteur Lightman > http://www.allocine.fr/article/dossiers/series/dossier-18591349/?page=3&tab=0

    Source > http://www.passionsante.be