limiter

  • LIMITER LA VENTE D'ALCOOL DANS LES COMMERCES ........

    Limiter la vente d’alcool: les commerçants hannutois pas chauds

    1011496706_ID7525898_webalcool_125615_H3QJ4W_0.JPGRien n’est fait, mais le sénateur CD&V Dirk Claes propose l’interdiction de la vente d’alcool dans les stations services et autres magasins de nuit. Au Night & Day Presse de Hannut, on ne semble pas enclins à sabrer le champagne pour applaudir l’idée du sénateur bourgmestre de Rotselaar qui, pour la petite histoire, est aussi patron de bistrot...

    La proposition de Dirk Claes est, dit-il, destinée à renforcer la sécurité routière, au vu de la hausse récente du nombre de victimes de la route.

    Le sénateur brabançon suggère que l’on interdise la vente de spiritueux dans les stations services, les magasins de nuit et tous ceux qui ouvrent leurs portes en permanence. Il plaide parallèlement pour le renforcement des contrôles dans les stations services situées le long des autoroutes, affirmant que nombre d’entre elles outrepassent l’autorisation de ne vendre que des boissons titrant moins de six pour cent d’alcool.

    Au Night & Day Presse de Hannut, on n’est pas loin de se demander ce qu’avait bu le sénateur flamand avant de lancer pareille proposition.

    C’est complètement débile”, estime Alessandro Protasi, employé dans le magasin hannutois de l’enseigne depuis novembre dernier.“ Que l’on ne vende pas d’alcool à n’importe qui, dont aux mineurs, c’est normal. Mais il ne faut pas exagérer.” Le Waremmien Christophe Houtmans, gérant du même night hannutois, partage l’avis de son collègue. “ On supprimera l’alcool, puis les cigarettes, puis quoi encore ”, se demande-t-il. “Si les clients ne viennent pas s’approvisionner chez nous, ils iront de toute manière ailleurs. Quelle serait donc la portée d’une telle mesure sur la sécurité routière? Je me permets d’émettre de sérieux doutes... ”

    Au Night & Day hannutois, l’alcool ne constitue pas le produit le plus vendu.

    Cela fait partie de nos articles de dépannage, comme les cigarettes et autres denrées ”, ajoute Christophe Houtmans.

    Nous vendons surtout des articles de presse, le reste est là pour compléter notre offre permettant de dépanner les clients lorsque d’autres commerces sont fermés. Et puis, nous sommes fermés à minuit.

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 25 Mars 2012 à 13h00