ligne

  • HANNUT > MOINS DE BONBONS : MANU DOUETTE RETROUVE LA LIGNE

    Le résultat n’est pas spectaculaire mais il n’a toutefois pas échappé aux regards avisés de ceux qui le connaissent bien.

    Manu Douette, le bourgmestre de Hannut, a retrouvé la ligne.

    C’était surtout flagrant ce samedi lors du lancement du chantier de la nouvelle crèche du CPAS, sur le site du home Loriers. Pour la circonstance, le bourgmestre avait opté pour un costume noir très seyant. Sa nouvelle silhouette était encore soulignée par l’écharpe mayorale qu’il avait ceinte autour des hanches.

    Manu.jpgCette perte de poids est-elle due au surmenage lié à ses nouvelles fonctions de bourgmestre en titre ? Ou tout simplement à un régime drastique qu’il s’est imposé ? Nous lui avons posé la question.

    « Ni l’un ni l’autre, mais c’est vrai que ces derniers mois, j’essaie de faire attention à ce que je mange et surtout à ne plus grignoter à toute heure du jour et de la nuit. Et depuis, je me sens moins fatigué et surtout mieux physiquement ».

    Il a fait une croix sur les bonbons et les chocolats, ses points faibles. À la trappe aussi : les sodas qu’il a remplacés par l’eau pétillante. « Je fais aussi attention à ne pas consommer trop d’alcool », ajoute-t-il. Ce qui n’est pas évident pour un personnage public sollicité en permanence pour d’innombrables sorties.

    Mais tous ses efforts sont payants : en quelques mois, il a déjà perdu 4 à 5 kilos. « Pour les prochaines vacances, j’aimerais bien arriver à 85 kilos. » C’est dix kilos de plus que lorsqu’il avait 21 ans et qu’il débutait en politique. « Mais c’est beaucoup mieux qu’il y a quelques années. Je suis déjà monté à 96 kilos pour 1m88,5», confie-t-il.

    Les mauvaises langues diront que l’homme soigne en réalité son look dans la perspective de la campagne électorale de 2018. Il s’en défend : « Alors là, pas du tout. Tout simplement, j’approche des 40 ans. Alors, je me suis dit que je n’avais pas envie d’arriver aux chiffres de fréquence d’une station-essence », se marre-t-il doucement. « Idéalement, je devrais aussi me remettre au sport. Mais là, j’ai plus de mal à l’appliquer » , confesse-t-il.

    Source > M-CL.G. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

    La suite avec un autre article sur le Bal du Bourgmestre sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016 ou sur l’édition numérique

  • LA COMMUNE DE HANNUT MENACE DE COUPER L'ALIMENTATION ELECTRIQUE DU TGV

    331571555_B971267307Z_1_20131023085035_000_G7G1DMMB6_1-0.jpg

    Le bourgmestre de Hannut, Hervé Jamar, menace de couper l’électricité de la ligne haute tension qui alimente le tronçon TGV Louvain-Liège-Cologne, en raison d’un litige qui oppose sa commune, ainsi que celles de Braives et Villers-le-Bouillet, à Elia, peut-on lire mercredi dans le journal l’Echo.

    154931_315355808573636_1334328890_n.jpgLes trois communes wallonnes ont décidé de citer Elia Asset devant le tribunal correctionnel de Huy. Au centre du litige, un conflit qui remonte à 2001 et qui a pour cause la ligne souterraine à haute tension qui relie la centrale nucléaire de Tihange au poste compteur d’Avernas. Cette ligne est stratégique car elle alimente notamment en électricité le TGV Louvain-Liège-Cologne. Hors, depuis 2009 et un arrêt rendu par la Conseil d’Etat, le permis octroyé en 2001 pour la construction de la ligne a été annulé. A l’époque le Conseil reprochait à la Région wallonne d’avoir accordé le permis urbanistique de la ligne à haute tension, sans, au préalable modifier le plan de secteur.

    Si depuis, un arrêté du gouvernement wallon du 12 juillet 2011 a fait en sorte que des lignes à haute tension ne doivent plus faire l’objet d’une inscription au plan de secteur, le permis de la ligne Tihange-Avernas n’a toujours pas été régularisé. S’ensuit une exploitation en toute illégalité de la ligne, que ne conteste pas Elia.

    Le dossier empoisonne la vie politique locale depuis une dizaine d’années. Hervé Jamar s’en prend désormais directement à Elia qu’il accuse de faire traîner le dossier. Les trois communes wallonnes veulent obtenir une condamnation d’Elia et une réparation financière de 25.000 euros par commune pour le préjudice. «Il y a une infraction urbanistique, elle doit prendre fin», s’insurge Hervé Jamar.

     

    Source > Belga via > http://www.sudinfo.be/841283

  • BRAIVES CE WE > EXPOSITION : "1963, LA FIN DE LA LIGNE 127"

    796px-Spoorlijn127.png

    C'est en 1875 que la voie ferrée Landen-Statte est mise en service. Avennes, Braives, Fallais, Fumal, sont dotés d'une gare pour accueillir les voyageurs et les premiers vacanciers.

    Céréales, betteraves et bois sont transportés en quantité importante.

    Cette ligne de chemin de fer transforme fondamentalement la vie des villages et aussi des campagnes environnantes. Aller à Huy ou Hannut, voire à Liège ne représente plus une prouesse. Les villageois peuvent s'y rendre plusieurs fois par an et découvrir les innovations. Mieux, le travailleur fait sinon tous les jours, au moins chaque semaine, la navette entre son village et l'usine qui offre un emploi plus stable.

    Alors que la situation ferroviaire reste favorable en plusieurs points fin des années cinquante, les premières rumeurs de suppression se font pourtant de plus en plus perceptibles. En 1963, la ligne Landen-Statte n'échappera pas à la vague de démantèlement du service voyageurs sur de nombreuses voies ferrées belges à trafic local qui caractérisera l'histoire ferroviaire des années soixante. La plupart des gares sont rasées ou vendues à des particuliers.

    La gare de Hannut est transformée en service d'aide à l'emploi (le Forem), celle de Braives est restaurée et devient une maison des associations.

    Cinquante ans après, plusieurs habitants de Braives ont émis le souhait d'organiser une exposition souvenir de cette époque d'apogée du chemin de fer. Objets de l'histoire du rail, cartes postales et anciennes photographies seront exposées à cette occasion.

    Week-end des 12 et 13 octobre > Ancienne gare de Braives

    • Horaire d'ouverture : Samedi de 14h à 18h
    •  Dimanche de 14h à 19h
    • Infos : CCBraives-Burdinne 019/54.92.50

    La ligne 127 sur Wikipédia > Tout savoir > ICI

    Source > https://www.facebook.com/events/1384820081753874

  • HANNUT-BRAIVES-VILLERS-LE-BOUILLET : LES TROIS BOURGMESTRES EN JUSTICE CONTRE ELIA

    ggette_.jpg

    P. Guillaume et H. Jamar associés à C. Wéry pour valoir leurs droits.

    Les bourgmestres de Hannut, Braives et Villers-le-Bouillet ont organisé hier une conférence de presse pour annoncer qu’ils allaient ester en justice la société Elia et la Région wallonne.

    La ligne haute tension Tihange-Avernas qui traverse les trois communes n’a plus de permis d’urbanisme depuis 2009. Les trois bourgmestres, lassés d’attendre une régularisation de ce vide juridique, ont décidé d’attaquer la société Elia et la Région wallonne pour faire avancer le dossier.

    Tous les détails dans la Meuse Huy-Waremme d’hier mercredi.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/794449 Photo > DDH

  • ACHATS EN LIGNE > TOUTS LES CONSEILS !

    Achats-en-ligne-panier1.jpg

    J’effectue des achats en ligne. Quelles informations le vendeur est-il obligé de me donner ?

    Lorsque vous utilisez Internet pour faire vos achats en ligne, le législateur impose que vous disposiez de certaines informations et vous reconnait des droits afin que vos achats se fassent sans difficulté.

    Ces informations doivent être données et ces droits sont reconnus à différentes étapes du processus contractuel : avant l’achat, lors du processus de commande et après l’achat.

    L’objectif essentiel de ces différentes exigences est de veiller à la transparence et d'éviter les « dérapages ».

    INFORMATIONS SUR L'IDENTITE ET SUR L'ACTIVITE DU PRESTATAIRE Le prestataire est légalement tenu de faire figurer sur son site Internet un certain nombre d'informations :

    • son nom ou sa dénomination sociale, son adresse géographique et, le cas échéant, son numéro d'entreprise ;
    • ses coordonnées et son adresse e-mail ;
    • si la profession du prestataire nécessite une autorisation, les coordonnées de l'autorité compétente ;
    • les codes de conduite auxquels il est éventuellement soumis et les informations permettant de consulter ces codes en ligne ;
    • pour les prestataires exerçant une profession réglementée (exemple : les professions libérales), l'association professionnelle dont le prestataire fait partie, le titre professionnel et l'Etat dans lequel il a été octroyé, une référence aux règles professionnelles applicables et comment y accéder.

    Ces informations doivent être disponibles quel que soit le type de site Internet. L'accès à ces informations doit être facile, direct et permanent (exemple : hyperlien en bas de chaque page).

    INFORMATIONS SUR LES PRODUITS ET SERVICES La présentation des produits diffère fortement d'un site à l'autre, selon la nature du produit ou du service proposé. Une photo du produit n'est pas suffisante. Elle doit également être accompagnée d'une description écrite et de caractéristiques techniques. Dans son offre, le prestataire doit fournir des informations sur les produits ou services au consommateur :

    • les caractéristiques essentielles du produit ou du service ;
    • la quantité ;
    • le prix du produit ou du service, en ce compris les taxes et les frais de livraison ;
    • si les frais de livraison ne sont pas inclus dans le prix, ils doivent être présentés clairement (exemple : quand différentes modalités de livraison sont possibles) ;
    • les modalités de paiement, de livraison ou d'exécution du contrat ;
    • l'existence ou l'absence d'un droit de renonciation ;
    • les modalités de reprise ou de restitution du produit et les frais éventuels ;
    • le coût de l'utilisation du site si la visite vous coûte plus que le tarif de connexion de base (exemple : pour un site dont l'accès est payant) ;
    • la durée de validité de l'offre ou du prix ;
    • dans le cas de fourniture durable ou périodique d'un produit ou d'un service, la durée minimale du contrat (exemple : abonnement à un magazine).

    Ces informations doivent vous être fournies de manière claire, compréhensible et non équivoque.

    INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS D'ACHAT Pour vous permettre de vous y retrouver sur son site et sur le processus de conclusion du contrat, le prestataire doit vous informer :

    • des langues proposées pour la conclusion du contrat ;
    • des différentes étapes techniques à suivre pour conclure le contrat ;
    • de la manière de corriger vos erreurs avant que la commande ne soit passée ;
    • de l'archivage éventuel du contrat conclu et des conditions d'accès à cette archive après la passation de la commande.

    Ces informations doivent vous être fournies de manière claire, compréhensible et non équivoque. Les clauses contractuelles et les conditions générales communiquées au consommateur doivent l'être d'une manière qui lui permette de les conserver et de les reproduire.

    Contacts >

    Pour des infos sur les achats en ligne Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie  Rue du Progrès 50  1210 Bruxelles  Contact Center : 0800 120 33 (appel gratuit)  info.eco@economie.fgov.be economie.fgov.be

    En savoir plus >

    Source > http://www.belgopocket.be/

  • ACHATS EN LIGNE > QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DU VENDEUR !

    t-20101206.jpg

    J’effectue des achats en ligne. Quelles informations le vendeur est-il obligé de me donner ?

    Lorsque vous utilisez Internet pour faire vos achats en ligne, le législateur impose que vous disposiez de certaines informations et vous reconnait des droits afin que vos achats se fassent sans difficulté.

    Ces informations doivent être données et ces droits sont reconnus à différentes étapes du processus contractuel : avant l’achat, lors du processus de commande et après l’achat.

    L’objectif essentiel de ces différentes exigences est de veiller à la transparence et d'éviter les « dérapages ».

    INFORMATIONS SUR L'IDENTITE ET SUR L'ACTIVITE DU PRESTATAIRE
    Le prestataire est légalement tenu de faire figurer sur son site Internet un certain nombre d'informations :

    • son nom ou sa dénomination sociale, son adresse géographique et, le cas échéant, son numéro d'entreprise ;
    • ses coordonnées et son adresse e-mail ;
    • si la profession du prestataire nécessite une autorisation, les coordonnées de l'autorité compétente ;
    • les codes de conduite auxquels il est éventuellement soumis et les informations permettant de consulter ces codes en ligne ;
    • pour les prestataires exerçant une profession réglementée (exemple : les professions libérales), l'association professionnelle dont le prestataire fait partie, le titre professionnel et l'Etat dans lequel il a été octroyé, une référence aux règles professionnelles applicables et comment y accéder.

    Ces informations doivent être disponibles quel que soit le type de site Internet. L'accès à ces informations doit être facile, direct et permanent (exemple : hyperlien en bas de chaque page).

    INFORMATIONS SUR LES PRODUITS ET SERVICES
    La présentation des produits diffère fortement d'un site à l'autre, selon la nature du produit ou du service proposé. Une photo du produit n'est pas suffisante. Elle doit également être accompagnée d'une description écrite et de caractéristiques techniques. Dans son offre, le prestataire doit fournir des informations sur les produits ou services au consommateur :

    • les caractéristiques essentielles du produit ou du service ;
    • la quantité ;
    • le prix du produit ou du service, en ce compris les taxes et les frais de livraison ;
    • si les frais de livraison ne sont pas inclus dans le prix, ils doivent être présentés clairement (exemple : quand différentes modalités de livraison sont possibles) ;
    • les modalités de paiement, de livraison ou d'exécution du contrat ;
    • l'existence ou l'absence d'un droit de renonciation ;
    • les modalités de reprise ou de restitution du produit et les frais éventuels ;
    • le coût de l'utilisation du site si la visite vous coûte plus que le tarif de connexion de base (exemple : pour un site dont l'accès est payant) ;
    • la durée de validité de l'offre ou du prix ;
    • dans le cas de fourniture durable ou périodique d'un produit ou d'un service, la durée minimale du contrat (exemple : abonnement à un magazine).

     Ces informations doivent vous être fournies de manière claire, compréhensible et non équivoque.

    INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS D'ACHAT
    Pour vous permettre de vous y retrouver sur son site et sur le processus de conclusion du contrat, le prestataire doit vous informer :

    • des langues proposées pour la conclusion du contrat ;
    • des différentes étapes techniques à suivre pour conclure le contrat ;
    • de la manière de corriger vos erreurs avant que la commande ne soit passée ;
    • de l'archivage éventuel du contrat conclu et des conditions d'accès à cette archive après la passation de la commande.

     Ces informations doivent vous être fournies de manière claire, compréhensible et non équivoque. Les clauses contractuelles et les conditions générales communiquées au consommateur doivent l'être d'une manière qui lui permette de les conserver et de les reproduire.

    Contacts :

    Pour des infos sur les achats en ligne
    Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie 
    Rue du Progrès 50 
    1210 Bruxelles 
    Contact Center : 0800 120 33 (appel gratuit) 
    info.eco@economie.fgov.be

    economie.fgov.be

    En savoir plus :

    Source > http://www.belgopocket.be

  • LA TRAVERSINE SUR LA LIGNE 127 DE FUMAL À LANDEN (VIDEO)

    290px-Spoorlijn127.pngQuelques belles images, quelques mots, ........ Pour ouvrir sans prétention des pistes qui redonnent goût de vivre ou de marcher pour les solitaires, les enthousiastes, les angoissés, , les joyeux, les tristes, les malades, les bien portants,les connus, les inconnus, etc, etc,......

    Avec de temps en temps, cette invitation  à  prendre un grand bol d'air frais  à pied, à vélo, à cheval. ...sur la Traversine ...!

    Voir la vidéo (25’)>  http://youtu.be/ZzNSwm8foDs

    Tout savoir sur la 127A > http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_127_(Infrabel)

    Source > Roger APPLINCOURT > roger.applincourt@scarlet.be