liège airport

  • QUATRE NOUVELLES DESTINATIONS A PARTIR DE LIEGE AIRPORT

    1734982580_B974874878Z_1_20150225160513_000_GSF426DR9_1-0.jpg

    Un mois à peine après l’annonce d’une ligne régulière Liège-Munich, voici une autre compagnie aérienne, l’Anversoise VLM Airlines, qui annonce son arrivée à Liege Airport

    Dès le 1er mai, elle proposera quatre nouvelles destinations à partir de Bierset : Avignon, Nice, Bologne et Venise.

    Les bonnes nouvelles se succèdent à Liege Airport : en janvier, la compagnie aérienne britannique BMI annonçait l’ouverture, dès le 29 mars, d’une ligne régulière entre Liège et Munich, avec …Lire la suite & en savoir plus ici ...

    Source > Charles Ledent sur > http://www.sudinfo.be/1222115

  • RH LIEGE AIRPORT: LE PERSONNEL FORMÉ POUR L’ACCUEIL DES SOURDS ET MALENTENDANTS

    Aeroport.jpg

    L’aéroport de Liège a récemment organisé une formation destinée à son personnel et visant l’accueil des voyageurs sourds et malentendants.

     « Il y a un an, nous avions déjà sensibilisé notre personnel aux personnes à mobilité réduite », explique Marc Sparmont, directeur des ressources humaines de Liege Airport. « Il y a 40.000 personnes sourdes en Belgique et 400.000 malentendants. Nous avons donc décidé de nous intéresser à cette problématique pour voir comment nous pourrions former notre personnel à l’accueil de ces voyageurs », ajoute-t-il.

    Il y a quelques jours, une formation a donc été donnée en partenariat avec l’Agence Wallonne pour l’Intégration des personnes handicapées et l’Association des parents d’enfants déficients auditifs francophones. Elle comprenait un volet théorique et de la pratique. L’objectif ? Améliorer le parcours des passagers sourds et malentendants, de l’accueil jusqu’à l’embarquement. «Nous visions tous les membres du personnel susceptibles de rencontrer ces personnes : douane, police, personnel « handler », agents de sécurité, desk info…

    Nous avons eu entre 25 et 30 personnes, représentant leurs secteurs, qui vont répercuter l’information », poursuit Marc Sparmont. Cela a démarré avec la session théorique au cours de laquelle, par exemple, le personnel a été sensibilisé à la nécessité de trouver un endroit calme pour faciliter la prise en charge de ces personnes, mais aussi au fait que des voyageurs qui ont un implant électronique qui permet d’atteindre un certain niveau d’audition ne peuvent pas passer dans un détecteur de métaux.

    Ils disposent d’un document officiel le stipulant.

    MISE EN SITUATION

    Après l’apprentissage de quelques notions en langage des signes, le personnel a été mis en situation pour accompagner une personne malentendante jusqu’à l’embarquement.

     « La formation nous aidera aussi à déboucher sur des actions pratiques comme la mise en place de pictogrammes spécifiques pour personnes malentendantes ou l’adaptation des portiques de sécurité, par exemple, avec un rappel lumineux car les personnes malentendantes ne l’entendent pas nécessairement sonner », conclut Marc Sparmont.

    Liege Airport accueille plus de 350.000 passagers par an.

    Source > http://www.jobsregions.be

  • METIER D'AVENIR EN WALLONIE ET A BRUXELLES. LA LOGISTIQUE, UN SECTEUR QUI SE RENOUVELLE

    Mardi logistique_0.jpg

    Confronté à des évolutions technologiques mais aussi à une complexification grandissante, le secteur du transport et de la logistique n’en demeure pas moins un pôle sur lequel la Wallonie mise beaucoup.

    Le secteur du transport et de la logistique représente un secteur central dans l’économie wallonne d’aujourd’hui et, encore plus, de demain. Labellisée pôle de compétitivité, cette branche d’activité est amenée à se développer qualitativement et quantitativement, participant ainsi de manière conséquente à la reconversion économique de la Wallonie. (Source : « Métiers d’avenir. Etats des lieux sectoriels et propositions de futurs. Recueil prospectif », publié par le Service d’Analyse du Marché de l’Emploi et de la Formation du Forem, septembre 2013).

     La prise en compte du développement durable dans toutes les composantes du secteur constitue le principal facteur d’évolution pour les années à venir. On se dirige vers une logistique « verte ». Ce changement culturel aura des conséquences dans l’organisation du secteur, tant sur le plan technologique (développement d’outils informatiques pour contrôler les émissions de C02 des marchandises transportées, croissance de la co-modalité, véhicules plus propres) et économique (développement des ports intérieurs) que sur le plan réglementaire (renforcement des normes environnementales et sécuritaires).

     Les conséquences se retrouvent également dans les métiers, notamment dans tous ceux qui touchent à l’entrepôt : magasinier, préparateur de commandes (également appelé « order picker ») ou encore conducteur de chariot élévateur voient et verront encore des évolutions dans leur travail comme un développement technologique. Alors qu’avant le préparateur de commandes  se promenait dans l’entrepôt, crayon et bloc à la main, il travaille de plus en plus derrière une tablette de commandes, voire même avec des bras articulés qui chargent les marchandises.

    Cela présente notamment l’avantage de réduire les accidents de travail puisque c’est une machine qui travaille. Une autre évolution technologique touche également l’informatique qui est de plus en plus présent dans l’entreprise. Du scan, on évolue même vers du « Voice picking » où les instructions à propos des  commandes sont données vocalement au préparateur.

     Enfin, bonne nouvelle, on notera que le secteur est amené à créer de l’emploi : entre 2008 et 2013, alors que la crise battait son plein, le milieu de l’entreposage n’a lui cessé d’engager.

     L.B.

    DE NOMBREUSES FORMATIONS MISES EN PLACE (Liège Airport)

    Etant donné que le transport et la logistique sont des pôles sur lesquels la Wallonie entend miser, denombreuses formations ont été mises en place notamment à Liege Airport et à Garocentre, la plate-forme logistique multimodale de La Louvière.

    Dans le catalogue de formations, épinglons notamment le conseiller à la sécurité ADR, l’opérateur en entrepôt et technicien logistique d’entrepôt à Liège ou encore préparateur de commandes et magasinier polyvalent, à La Louvière (la photo).

    Elles sont accessibles aux demandeurs d’emploi et ont des durées variables : 8 à 40 heures pour le conseiller à la sécurité ADR ou même 5 semaines pour le préparateur de commandes.

     Plus d’infos sur www.formation-logistique.be/activites/catalogue/