le plus

  • QUELS DIPLOMES PAIENT LE MOINS BIEN ?

    Diplome_V3_shutterstock_172077230%20copy.jpg

    Qui veut s’assurer un brillant avenir et un salaire confortable a tout intérêt à obtenir un beau diplôme.

    Notre grande Enquête des salaires 2014, en collaboration avec la KU Leuven, montre que certaines qualifications paient mieux que d'autres.

    graph4_2.jpg

     

    Le tableau ( Cliquer dessus pour l’agrandir) ci-dessus présente les salaires moyens de départ des participants à l’enquête qui détiennent un « diplôme de fin d’études » dans l’orientation citée (donc, pour les formations de master, à l’exclusion des bacheliers préparatoires). Par ailleurs, la sélection a été limitée aux participants qui ne détiennent qu’un seul diplôme de base, et ce, afin d’établir plus clairement une corrélation entre l’orientation de fin d’études et le salaire de départ.

    Tout en bas de la liste, on trouve les métiers de l'art (théâtre, musique, désign, arts plastiques) et le tourisme et loisirs, suivis par les architextes d'intérieur et les médias et la publicité.

    Les bacheliers professionnels (ESTC) se situent généralement dans le bas du classement, à l’exception de deux diplômes plus techniques (construction, sciences industrielles) que l’on retrouve au milieu du peloton. 

    Source: Enquête des salaires 2014 > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

  • VENDREDI, LE JOUR DE LA SEMAINE OÙ IL Y A LE PLUS D'ACCIDENTS

    150995024_ID7793075_web-accident_124520_H3WT40_0.JPGLa majorité des accidents surviennent le vendredi. C’est ce qui ressort d’une analyse faite par Touring Mobilis des données de plus de 2.000 accidents survenus en Belgique entre février et mai dernier.

    L’étude indique que 17,7 % des accidents se produisent le vendredi, ce qui est interpellant puisque le vendredi n’est pas le jour de la semaine où le trafic est le plus dense. Les trois jours où le flux routier est le plus important (le jeudi, le mardi et le lundi) occupent les places 2, 3 et 4 dans la hiérarchie des jours comptabilisant le nombre d’accidents le plus élevé avec respectivement 17,0 %, 16,8 % et 16,5 % des accidents.

    Il ressort également de cette étude que 11 % des accidents se produisent entre 17h et 18h, ce qui permet de la considérer comme l’heure la plus dangereuse de la journée. A cet égard, les heures de pointe matinales semblent aussi être dangereuses.

    Source > Sudpresse > Publié le Vendredi 8 Juin 2012 à 14h57 Belga > Photo  (E.G.)