leçons

  • 3 « LEÇONS » DE CARRIERE QUE LES FEMMES IGNORENT

    Business_woman_2015_04_shutterstock_269389376.jpg

    Avez-vous parfois l’impression que vos collègues mâles grimpent les échelons à la vitesse grand V – salaires plus élevés, meilleurs projets, repas d’affaires avec les grands de ce monde – tandis que vous avancez à l’allure de l’escargot ?

    La prochaine fois que vous êtes frustrée de ce qui semble être un statu quo sexiste dans votre entreprise, ne décrochez pas le téléphone pour vider votre sac auprès de l’un de vos proches. Prenez plutôt un stylo et commencez à prendre des notes. Voici trois leçons importantes que vous pouvez apprendre de vos collègues masculins.

    1. Un peu d’égoïsme est une bonne chose 

    Des études ont montré que les hommes sont plus enclins que les femmes à demander directement ce qu’ils veulent – une augmentation salariale, davantage de responsabilités, des horaires flexibles.

    Selon Linda Babcock et Sara Laschever, auteures de Women Don’t Ask : The High Cost of Avoiding Negotiation : les femmes se soucient plus que les hommes de l’impact de leurs actions sur leurs relations. Cela peut les conduire à changer d’attitude… parfois en formulant des demandes indirectes, parfois en demandant moins que ce qu’elles veulent véritablement, parfois en se montrant dignes de ce qu’elles veulent (en travaillant dur, par exemple), afin de recevoir ce qu’elles veulent sans avoir à le demander. 

    En général, les hommes sont plus directs. Ils savent ce qu’ils méritent et le demandent, peu importe ce qu’en pensent les autres. Ce n’est ni déplacé ni égoïste. C’est une étape nécessaire pour évoluer dans votre carrière. Apprenez de vos collègues masculins : vous devez demander quelque chose pour l’avoir.

    2. L’expertise est une notion relative

    Les femmes sont très réservées lorsqu’il s’agit de vanter leurs mérites ou d’énumérer leurs compétences ou leurs qualités. Même avec un CV carabiné, elles éprouvent des difficultés à se qualifier ouvertement d’« expertes » dans un domaine. Les hommes sont plus loquaces en la matière. Ils ont compris un secret déterminant pour faire décoller leur carrier : si vous vous percevez et vous comportez comme un expert, vous donnerez aussi cette impression et peu de gens la remettront en question.

    3. Utilisez un langage confiant

    Les femmes étant en général discrètes sur leurs compétences et leurs réalisations, elles utilisent un langage moins compétitif, moins agressif que leurs collègues masculins, qui parlent plus facilement de la façon dont leur « innovation inédite » a « révolutionné le monde » ou des « contrats en béton » qu’ils ont décrochés et qui ont fait gagné des « sommes astronomiques » à l’entreprise. Les femmes utilisent plus souvent des euphémismes, prolongent leurs explications, sont les dernières à prendre la parole. Or, les investisseurs préfèrent miser sur des employés entreprenants, confiants et assertifs. La confiance engendre la confiance.

    Source : The Daily Muse > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

  • 5 PÉNIBLES LEÇONS DE CARRIÈRE....BON A SAVOIR !

    shutterstock.jpg

    Une carrière, c'est rarement un long fleuve tranquille. Elle est plutôt faite de succès mais aussi d'échecs retentissants, de grands projets, parfois de réorientation complète... Et de leçons à apprendre.

    On fait tous des erreurs, le tout est d'ensuite en tirer des enseignements. En voici 5 particulièrement pénibles à accepter.

    1. Personne ne va faire votre pub à votre place

    Trop d'employés espèrent en silence que leur patron va remarquer spontanément leurs compétences et leur labeur, pour ensuite les récompenser à grands coups de compliments, augmentations et promotions… Cela arrive parfois, mais ne vous reposez certainement pas sur cet espoir pour évoluer ou votre carrière: elle risque de ne jamais passer la deuxième.

    La vérité, c'est que vous devrez sans doute faire votre autopromotion pour atteindre vos objectifs. Personne ne le fera à votre place, et rester discret n'apportera jamais rien à votre carrière.

    Comment se vendre sans se vanter?

    2. Votre réputation est très importante

    Vous vous moquez bien de ce que les autres pensent de vous? Tant mieux. Mais quand il est question de votre carrière professionnelle, vous feriez mieux de vous y intéresser un minimum. Une bonne réputation est primordiale pour évoluer et s'assurer de chouettes opportunités d'emploi à moyen terme. Cela nécessite de travailler dur, mais le jeu en vaut la chandelle.

    Cultivez donc votre réputation et faites-vous connaître via le networking interne et externe à votre entreprise.

    Comment contrer une mauvaise réputation?

    3. Un mauvais patron peut ruiner le meilleur des jobs

    Même si vous adorez votre travail, votre fonction et que l’ambiance avec vos collègues est au top, le fait d’avoir un mauvais patron anéantira tout le reste. Un patron manipulateur, tyrannique, incompétent, ou simplement trop mou peut transformer vos journées en calvaire.

    Ne sous-estimez jamais l'importance d'un bon management. Lorsque l'on vous propose un poste qui semble à première vue alléchant, vérifiez avant de l'accepter que votre futur patron n'est pas un incapable.

    4. Le job de rêve n’existe pas

    Où en tout cas, il ne sera jamais clairement identifiable. Vous avez sans doute une idée très précise de ce que serait votre job de rêve. Pourtant, une fois que vous aurez accédé à la fonction de vos rêves dans l’entreprise de vos rêves, vous allez peut-être vous rendre compte que ce n’est pas du tout ce que vous vouliez. Mauvais patron, ambiance toxique, horaires intenables peuvent ruiner votre job idéal.

    Votre job de rêve se cache peut-être dans une autre direction que celle sur laquelle vous êtes focalisé depuis très longtemps. Pour éviter les déceptions, mieux vaut parfois établir à l'avance une liste des aspects que devra contenir votre "job de rêve". cela vous évitera d’accepter n’importe quoi en entretien.

    Je ne me plais pas dans mon nouveau job. Que faire ?

    5. Votre diplôme ne vous aidera pas autant que ce que vous pensiez

    Après avoir passé 5 ans à hanter les amphis, bûcher sur vos examens et suer sur vos travaux pratiques, vous pensiez que vous aviez bien mérité de décrocher le job idéal. Mais trouver le job de vos rêves (ou même n’importe quel job) est devenu compliqué avec la crise...

    Avoir de l’expérience est crucial, au grand dam des jeunes diplômés. Elle est même souvent privilégiée par rapport aux études. Désormais, les employeurs recrutent plutôt un potentiel et des compétences et pas un diplôme.

    Comment décrocher un job sans expérience?

     

    Source > businessinsider.com > Via > http://www.references.be