landen

  • Imprimer

    LE PARKING PAYANT À LA GARE DE LANDEN DÈS OCTOBRE: IL SERA MOINS CHER QUE PRÉVU

    La SNCB ne reviendra pas sur sa décision : à partir d’octobre prochain, le parking de la gare de Landen sera bien payant mais le prix à la journée sera moins cher que prévu.

    C’est ce qu’a indiqué jeudi soir le bourgmestre de Hannut qui répondait à une interpellation de la conseillère socialiste Carine Renson

    Mercredi, les autorités communales de Hannut et Landen ont pu rencontrer les responsables de la gestion des parkings de la SNCB. « Leur décision est prise, ils n’en changeront pas », a tout de suite prévenu le bourgmestre Manu Douette. « Ils ont eu des plaintes des navetteurs qui ne parvenaient plus à se garer. Partout où les parkings sont arrivés à saturation et c’est le cas à Saint-Trond, Diest, Tirlemont mais aussi à Landen, cela deviendra payant. »

    >Le paiement à Landen devrait être opérationnel en automne, la date du mois d’octobre est avancée.

    >Le prix proposé initialement a été revu à la baisse.

    Source en ligne libre > https://www.sudinfo.be/id99633

    Illustration > Capture GOOGLE

    Un dossier complet en ligne pour les abonnés :

    >Le parking payant à la gare de Landen: 1,5€ au lieu de 3€!

    >Bientôt une extension

    >Ligne de bus 127

    Le dossier sur > https://huy-waremme.lameuse.be/340830

  • Imprimer

    HANNUT – MOBILITÉ > UN PARKING PAYANT À LA GARE DE LANDEN

    Manu Douette veut chercher des alternatives au projet de la SNCB prévu au second semestre

    Selon le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, nombreux sont les navetteurs qui optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme pour se rendre à Bruxelles.

    Après avoir appris que le parking de la gare flamande allait devenir payant, il a entamé les discussions pour trouver d’autres solutions et ne pas pénaliser les navetteurs.  

    Le parking de la gare de Landen est « saturé. » Voilà le constat que dresse Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. « Nos clients n’y trouvent bien souvent aucune place », déplore-t-il. En cause selon lui : les commerçants aux alentours qui s’y garent.

    « Or depuis deux ans, on note une augmentation de la fréquentation de la gare de Landen pour les trains à destination de Bruxelles », continue-t-il. « Voilà pourquoi on compte rendre le parking payant lors de la seconde moitié de l’année. »

    Au niveau des tarifs, rien n’est encore arrêté selon Vincent Bayer. « Il ne sera toutefois pas le même pour les navetteurs, car le but est de les favoriser. Les frais de parking seront déductibles fiscalement ou remboursables par certains employeurs. Nous allons augmenter également la surface du parking vélo. »

    De son côté, le bourgmestre de Hannut Manu Douette « a eu vent d’un tarif de 1,5 euro par jour pour les navetteurs. On fait des efforts pour augmenter la mobilité douce, le covoiturage et les transports en commun, et voilà qu’on vient mettre un parking payant », déplore-t-il.

    À ses yeux, cette décision risque de freiner et démotiver les navetteurs nombreux à Hannut. Selon lui, trois quarts de ces derniers optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme. « Je me pose la question de l’impact de la mesure sur la fréquentation des transports en commun. On peut imaginer que les navetteurs accèdent gratuitement à une partie du parking, et les commerçants à une autre », commente le mayeur.

    Manu Douette compte prendre un maximum de renseignements sur la situation. « J’ai contacté le cabinet du ministre François Bellot, ainsi que la députée Caroline Cassart », indique-t-il. Cette dernière cherche à « défendre les navetteurs » et note que la ligne de conduite de la SNCB n’est pas uniforme, certains parkings étant gratuits et d’autres non.

    Le mayeur compte contacter le bourgmestre de Landen. « L’ancien collège avait déjà émis des réserves face à un parking payant devant leur gare », étaye-t-il. « J’aimerais savoir si la SNCB connaît le nombre de navetteurs qui seront impactés. Il y a peut-être d’autres formules à trouver, car ce n’est pas impossible que des navetteurs commencent à se garer de manière sauvage. »

    Enfin, Manu Douette voit également une alternative dans le bus. « On va essayer d’améliorer la ligne 127, même si ça ne dépend pas vraiment de la commune. » Il cite enfin le parking de covoiturage à l’arrière de l’académie, dans la rue des Combattants. « C’est un parking d’une cinquantaine de places qui a récemment été rénové, et que l’on pourra mettre en avant », conclut-il.

    Source > J.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 12/01/2019

    Illustration > Smiley toerist

    L’article en ligne au grand Complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    PLOPSAQUA HANNUT-LANDEN > UNE ENTRÉE GRATUITE POUR > DE PANNE > HASSELT OU COO

    Plopsa et les villes de Hannut et Landen sont particulièrement heureux d’annoncer la construction de Plopsaqua Hannut-Landen.

    Le parc aquatique flambant neuf, qui viendra remplacer les piscines communales actuelles, ouvrira ses portes en 2020. En tant qu’habitant, vous bénéficierez d’un tarif avantageux et d’un accès garanti.

    Dans l’attente de l’ouverture, Plopsa et les villes de Hannut et Landen ont le plaisir de vous inviter dans un des autres parcs Plopsa belges: Plopsaland De Panne, Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Coo.

    En tant qu’habitant d'une des deux entités et uniquement, vous bénéficiez avec votre famille, jusqu’au 30 juin 2018, d’un accès gratuit à l’un des parcs indiqués ci-dessus contre remise d'une lettre originale qui vous sera transmise via un toutes-boîtes. Il vous suffira de compléter la souche et de la présenter avec votre carte d’identité à l'entrée d'un des parcs Plopsa.

    IMPORTANT! Cette offre est uniquement valable aux caisses de Plopsaland De Panne, Plopsaqua De Panne, Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Coo et pas dans les points de prévente!

    Chaque habitant a droit une seule fois à un accès gratuit. Qui vient en voiture peut acheter un ticket de parking au guichet d’informations ou à la caisse du parc concerné.

    Nous espérons pouvoir vous accueillir avec toute votre famille et vous souhaitons une agréable visite !

    Plopsaland & Plopsaqua De Panne | De Pannelaan 68 | 8660 De Panne | 058-42 02 02

    Plopsa Indoor Hasselt | Gouverneur Verwilghensingel 70 | 3500 Hasselt | 011-29 30 40

    Plopsa Coo | Grand Coo 4 | 4970 Stavelot | 080-68 42 65

    Source > Hannut-Actu N° 109 > Avril 2018

  • Imprimer

    HANNUT > UNE VOITURE A PRIS FEU SAMEDI À 5H DU MATIN ROUTE DE LANDEN

    Les pompiers de Hannut de la zone de secours de Hesbaye ont été appelés ce samedi aux alentours de 5 heures du matin, dans une propriété située le long de la route de Landen à Hannut.

    La cause ? Un violent incendie s’est déclaré à l’arrière d’une voiture stationnée à proximité de l’habitation de son propriétaire. Il n’y a pas eu de blessé, mais le véhicule est complètement calciné.

    Les policiers de la zone Hesbaye Ouest se sont également rendus sur place et ont constaté les faits. Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de l’incendie.

    Source > CYC sur http://www.lameuse.be/1861267

    Illustration > GOOGLE

  • Imprimer

    HANNUT > PREMIER « PLOUF » EN 2020 DANS LE NOUVEAU COMPLEXE AQUATIQUE

    Un million d’euros par an pour les deux communes

    Hannut et Landen ont fixé leurs exigences minimales pour leur projet commun de complexe aquatique. Part communale annuelle d’un million et construction espérée dès 2019.

    Deux bassins de natation, une piscine à vagues, des toboggans, une piscine extérieure, une rivière sauvage, etc. Hannut et Landen ont présenté leur projet commun de complexe aquatique sur un terrain de 2,5 hectares situé rue de Landen à Hannut, à 5 kilomètres des deux centres villes. « C’est un projet ambitieux, idéalement situé, qui nécessite de trouver un partenaire privé, car une piscine représente un investissement important. Ce complexe aquatique constitue un attrait touristique pour les deux communes », annonce Manu Douette (MR), bourgmestre de Hannut.

    L’intervention publique maximum est fixée à 1 million d’euros par an pour les deux communes (à titre comparatif, la perte d’exploitation des deux piscines est estimée à 700.000 euros par an), tandis que la phase d’étude et de construction est estimée entre 20 et 30 millions d’euros, par un promoteur. « Cette intervention communale comprend l’étude et la construction, l’exploitation et la maintenance, ainsi que la compensation pour le tarif préférentiel accordé aux habitants de Hannut et de Landen », poursuit le mayeur wallon, car les citoyens des deux entités bénéficient d’un tarif avantageux. « Le prix d’entrée maximum pour nos habitants est de 5 euros par adulte, 3 euros par enfant et senior et 1,5 euro par élève des écoles.

    Nous avons aussi envisagé un abonnement annuel de 100 euros par adulte et 60 euros pour les enfants et seniors. Les clubs sportifs agréés paient 6 euros par couloir par heure », détaille Gino Debroux (sp.a), le bourgmestre de Landen. Ce tarif vaut pour un accès à tout le parc aquatique.

    584_ConfPres_Parc_Aquatique_ 003.jpg

    Les deux communes ont établi un programme d’exigences minimales pour le futur promoteur. Ce complexe doit donc au moins comprendre … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 02/06/2017

    Source > JULIEN MARIQUE sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 02/06/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/88772

  • Imprimer

    PROJET DE PARC AQUATIQUE À HANNUT: UNE CONVENTION AVEC LANDEN!

    Ce jeudi, les conseillers communaux de Hannut seront appelés à approuver la convention de collaboration avec Landen.

    Cette convention concerne le projet de complexe aquatique que les deux communes envisagent de construire ensemble à Hannut.

    «  Il s’agit d’un acte purement administratif mais qui est important dans la mesure où il formalise par écrit notre collaboration avec Landen », résume le bourgmestre de Hannut. Ce document est rédigé dans les deux langues, français/néerlandais. Il sera soumis également aux conseillers de Landen ce mardi soir.

    Au travers de cette convention, les deux communes formalisent les différentes étapes du projet. Ainsi, elles s’engagent à mandater un bureau d’étude chargé d’étudier la faisabilité du projet, tant du point de vue urbanistique, qu’économique et financier. « Le but est d’obtenir de ces experts la meilleure formule pour lancer un appel public  », précise Manu Douette qui espère arriver au terme de toute la procédure fin 2017.

    C’est d’ailleurs écrit dans … La suite (Pour les abonnés à LA MEUSE H/W édition digitale) sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    Source > Marie-Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be/2016-12-19

  • Imprimer

    HANNUT - EN PROJET > UNE STATION-ESSENCE AVEC UN MAGASIN RUE DE LANDEN

    Dix réclamations lors de l’enquête publique

    L’enquête publique relative au projet de construction d’une station-essence rue de Landen, à Hannut, s’est clôturée ce lundi. Selon l’échevine de l’urbanisme, Florence Degroot (MR), plus d’une dizaine de réclamations ont été enregistrées.

    La demande de permis unique (construction et exploitation) est déposée par la Sprl Verlaine, basée à Verlaine et dirigée par Paul et son fils Franck Pirotte.

    Même si la société est relativement récente (elle a été fondée il y a un an et demi), Paul Verlaine a déjà une longue expérience dans ce secteur d’activité. Sa première société, la Sprl Petrodis, était déjà spécialisée dans le commerce de détails de carburants automobiles, avec huit stations Q8 répartis en région liégeoise dont deux sur le territoire de Huy-Waremme, à Nandrin et à Waremme au carrefour de la Patte d’Oie. Depuis lors, le Verlainois a revendu sa société au pétrolier Q8.

    Après un temps d’arrêt, il signe avec la Sprl Verlaine son retour dans les affaires. Récemment, il a ouvert une première station-essence à Gembloux. Si le projet aboutit à Hannut, il s’agira de son second point de vente en Wallonie qu’il prévoit de construire sur un terrain de 5.400 m 2 rue de Landen, à proximité du carrefour avec la rue de Bertrée. « La station comprendra 4 îlots de pompe qui permettront à huit voitures de s’approvisionner en même temps. Chaque pompe disposera de son terminal de paiement » , détaille Paul Pirotte. Sur le site, est également prévu, un magasin d’alimentation générale de 400 m2, ouvert 7 jours sur 7, de 6 à 22h. « Il s’agira vraisemblablement d’un Delhaize », indique le promoteur qui pour l’instant se refuse à livrer le nom du pétrolier. « Nous sommes encore en négociation avec deux ou trois » , justifie le Verlainois.

    Ce nouveau commerce prévoit la création de neuf emplois, « des caissiers et des réassortisseurs dans les rayons. Nous attendons d’avoir toutes les autorisations pour ouvrir les offres d’emploi ».

    La procédure administrative est toujours en cours.

    L’enquête publique s’est clôturée ce lundi. Selon l’échevine de l’urbanisme Florence Degroot (MR), plus une dizaine de réclamations ont été enregistrées, « c e qui peut être considéré comme un nombre important vu le peu de riverains vivant dans le quartier » , note-elle. Les craintes qui reviennent le plus souvent touchent à la mobilité. « Ce carrefour est déjà dangereux. Ajouter une sortie supplémentaire risque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

    Source >. MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

  • Imprimer

    299 BIÈRES + LA BRASSERIE DU FLO DE BLEHEN(HANNUT) CE WE DES 28 & 29 MAI À LA TAVERNE RUFFERDINGE DE LANDEN

    Projet1.jpg