justice de paix

  • Imprimer

    HANNUT> (SUITE) > LE BÂTIMENT SERA VENDU !

    Depuis le 31 octobre dernier, le bâtiment de la Justice de Paix à Hannut a été officiellement fermé. Il sera mis en vente en 2019.

    Les justiciables hannutois qui souhaitent faire appel à la Justice de Paix doivent désormais se rendre à Waremme. Le bâtiment de la Justice de Paix a en effet définitivement fermé ses portes le 31 octobre dernier. C’est la Régie des Bâtiments de l’état fédéral qui est propriétaire et qui a décidé de le mettre en vente.

     «  C’est la seule chose qui est sûre à présent  », précise Johan Vanderborg, porte-parole de la Régie des Bâtiments. «  Ce sera sans doute le comité d’acquisition du SPF Finances qui se chargera de l’estimation du bâtiment avant d’en faire la publicité pour la mise en vente mais pas avant six mois  », ajoute Johan Vanderborg.

    La Ville de Hannut est intéressée par ce bâtiment récemment rénové. Un bâtiment qui pourrait accueillir une antenne de vente des produits biologiques de l’ETA (entreprise de travail adapté) installée dans l’ancien domaine militaire. Il pourrait y avoir aussi des logements à prix modéré à l’étage. Il restera aussi à déterminer le prix de vente du bâtiment pour savoir si la Ville de Hannut pourra l’acquérir.

    Source en ligne libre de Marc Gérardy > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    A HANNUT ET À HAMOIR, LA JUSTICE DE PAIX EST FERMÉE

    C’est officiel depuis ce 31 octobre: la Justice de Paix à Hannut et à Hamoir a fermé ses portes. Déjà depuis quelques jours en pratique.

    La réforme du Ministre de la Justice est passée par là. Elle est entrée en application, officiellement, ce mercredi 31 octobre à minuit.

    Objectif : réaliser des économies de bâtiments et de personnel.

    C’est ainsi que le superbe bâtiment récemment rénové de Hannut est définitivement fermé tout comme celui de Hamoir, rue de la Station, en face de la gare.

    Le conseil communal de Hannut avait voté une motion pour conserver cette justice de proximité mais il n’a pas été entendu.

    C’est la Régie des Bâtiments qui est propriétaire de ce bâtiment.

     «  Nous attendons la décision de la Régie qui va sans doute vendre le bâtiment. Mais à quel prix ? Nous verrons si la commune pourra l’acquérir  », précise le bourgmestre de Hannut, Manu Douette.

     «  Je connais bien ce bâtiment rénové. Il y a une belle salle d’audience, des bureaux et même un élévateur. Depuis plusieurs mois, j’ai le projet d’installer, dans un bâtiment du centre de Hannut, une antenne de vente des produits biologiques d’une entreprise de travail adapté (ETA) installée dans l’ancien domaine militaire. Le hangar et les serres sont construits et la production, en culture raisonnée, débutera à la fin de cet hiver. On pourrait écouler les produits dans la salle d’audience qui deviendrait une salle de vente. On utiliserait les bureaux et il y aurait des logements à prix modérés à l’étage. C’est une possibilité mais on est encore loin de la concrétisation  », indique Pol Oter, président du CPAS de Hannut.

    Il y a désormais trois cantons judiciaires

    Canton de Waremme  : il regroupe les villes de Hannut et de Waremme ainsi que les communes de Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer, Lincent, Oreye et Remicourt.

    Les justiciables de Hannut doivent donc désormais se rendre à Waremme s’ils veulent faire appel au Juge de Paix.

    Pour les deux autres cantons lire la suite sur le site d’édition > https://huy-waremme.lameuse.be/301426

    Source > MG sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LA JUSTICE DE PAIX > MANU DOUETTE > « HANNUT AVAIT POURTANT PLUS D’ARGUMENTS QUE WAREMME »

    En raison de la séparation des pouvoirs, a estimé le ministre de la justice, les communes n’ont pas été consultées pour cette réforme.

    Il n’empêche, certains bourgmestres n’ont pas hésité à réagir. Et même à écrire à Koen Geens pour exprimer leur désapprobation. C’est le cas du bourgmestre MR de Hannut, Manu Douette. « Si je peux comprendre le besoin de faire évoluer les Justices de Paix et de faire des économies, il me semble qu’il y avait d’autres solutions à envisager », estime-t-il.

    Selon lui, le choix de fermer Hannut pour rapatrier une partie des affaires sur Waremme n’était pas le meilleur. « À Hannut, nous avons un bâtiment qui vient d’être rénové, nouveaux châssis, nouvelle isolation, et qui dispose de bureaux alors qu’à Waremme, la transformation est encore à faire et l’espace est plus réduit, m’a-t-on dit ».

    Pour ne pas mettre les deux communes en opposition, « ce qui n’est pas du tout notre intention » , la Ville de Hannut avait même suggéré la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    … / … autre argument avait aussi été avancé : celui de la population, avec ses 17.000 habitants, Hannut se classe désormais 2 e plus gros ville de l’arrondissement après Huy. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    Selon le bourgmestre, les citoyens ne semblent pas préoccupés par la fermeture du siège de Hannut. « Ils ne s’en rendent pas encore compte. Par contre, ils sont beaucoup plus inquiets de l’avenir du bâtiment de la justice de Paix. Surtout les riverains. »

    Propriété de la Régie des bâtiments, il est situé rue de Huy. Son sort n’est pas encore décidé.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/184341

  • Imprimer

    LA JUSTICE DE PAIX DE HANNUT FERME FIN 2018

    Pareil pour le siège de Hamoir qui est supprimé suite au plan d’économie décidé par le Fédéral

    On sait désormais que la Justice de Paix de Hamoir et le siège de Hannut fermeront dans le courant du 4 e trimestre de 2018. La loi réformant les cantons judiciaires vient, en effet, d’être publiée au Moniteur. On attend les arrêtés d’exécution pour mettre en œuvre la réforme décidée par mesure d’économie par le ministre de la justice Koen Geens (cd&V)  

    Il s’agit de la troisième phase du plan concernant la réforme des justices de Paix. Il a été dévoilé au printemps 2017 par le ministre de la Justice Koen Geens (cd&V) et est désormais coulé dans une loi qui a été publiée au Moniteur belge, fin décembre 2017.

    Cette réforme est motivée par des mesures d’économie et prévoit, au total, la suppression de 60 sièges de justice de Paix. Chez nous, on le sait, la justice de Paix de Hamoir et le siège de Hannut sont directement concernés par ce plan. D’ici la fin de l’année, lorsque tous les arrêtés d’exécution auront été pris, les deux bâtiments fermeront leurs portes et les justiciables seront redirigés vers Huy, Sprimont et Waremme.

    « Même s’il y aura encore des disparités, dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    … / … Les avocats sont aussi impactés. « Il faudra davantage, encore, circuler ou s’expatrier en créant des cabinets secondaires. », dénonce le bâtonnier, Renaud Destexhe, tout en regrettant « que l’on ait retiré de Huy la compétence sur le Nord et le Sud de son arrondissement, soit Hannut, Hamoir et Ferrières ».

    M e Destexhe s’inquiète pour l’avenir car, selon lui, « le pire est à venir ». « L’opinion étant que tout, de Huy à Verviers, sera regroupé à Liège dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/184341

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > PROJET DE LOI « JUSTICE DE PAIX »

    Justice de Paix : Chabot se bat pour Hamoir et Hannut 

    Le ministre de la justice Koen Geens (CD&V) prépare une refonte des justices de paix du pays. Si le projet passe, c’est près d’un siège sur 4 en Wallonie qui est appelé à disparaître.

    Ce projet de réforme inquiète les élus socialistes : « rien que pour l’arrondissement de Liège, le projet du ministre prévoit la suppression de 8 lieux d’audience » , déplore le député-bourgmestre de Waremme, Jacques Chabot. À Huy-Waremme, la justice de paix de Hamoir et le siège de Hannut sont sur la sellette.

    Le député PS ajoute : « même si au … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 13/12/2017

    … / … Avec les élus socialistes, il vient de déposer des amendements en commission de la justice.

    … / … La phase I qui supprime les doubles et triples cantons fait disparaître 5 sièges de justice de paix, dont Hannut pour l’arrondissement de Huy-Waremme. « Les distances à parcourir pour les citoyens seront donc augmentées de manière considérable », déplore encore Jacques Chabot. « Sans parler de la surcharge de travail pour les juges. Elle est estimée à 25 %. Inévitablement, cette surcharge se répercutera sur les justiciables. »

    « Pour ces raisons, concluent les signataires des amendements, il est essentiel de maintenir l’ensemble des sièges de la province de Liège ainsi que les cantons de St-Nicolas et Hamoir » .

    Source > votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 13/12/2017

    L’article au grand complet en ligne pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/165718

  • Imprimer

    HUY-WAREMME > LA FIN DES JUSTICES DE PAIX DE HAMOIR ET DE HANNUT !

    À plus long terme, les citoyens devront se rendre à Huy, Waremme, Sprimont ou Grâce-Hollogne 

    C’est officiel, les justices de Paix de Hamoir et de Hannut devraient fermer leurs portes, dans un laps de temps qui n’a pas encore été précisé.

    Les citoyens devront dorénavant se diriger vers Huy, Sprimont, Waremme ou Grâce-Hollogne dans le cas de la commune de Fexhe. Une décision prise au détriment des justiciables mais qui vise à faire des économies.

    On l’attendait depuis longtemps déjà et la nouvelle est tombée : le ministre de la Justice, Koen Geens (cd&V) a dévoilé la troisième phase de son plan concernant la réforme des justices de Paix. Concrètement, plus de 60 bâtiments devraient voir leurs portes fermer à la suite de ce plan global.

    Chez nous, les justices de Paix de Hannut et de Hamoir sont directement concernées. Les justiciables seront dès lors redirigés vers Sprimont, Waremme et Huy (sud). La justice de Paix de Grâce-Hollogne recevra quant à elle la commune de Fexhe dans son giron.

    « Cela faisait quelque temps que l’on s’en doutait mais on espérait toujours », a commenté … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 09/03/2017

    Source > E.D sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 09/03/2017

    L’article succin en ligne > http://www.lameuse.be/1803621

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/54482