judiciare

  • Imprimer

    HANNUT – JUDICIAIRE > 20 MOIS POUR LES COUPS SUR SA COMPAGNE MALADE (SUITE)

    Ce mercredi, un Hannutois de 70 ans, détenu depuis le 22 décembre, a été condamné à une peine de 20 mois d’emprisonnement assortie d’un sursis pour la moitié de la peine et 800 euros d’amende pour plusieurs scènes de coups et blessures au préjudice de sa compagne, atteinte du lupus, une maladie chronique auto-immune et incurable.

    Survenues entre le 9 octobre 2017 et le 21 décembre 2017 à Hannut, les trois scènes de violences conjugales ont été perpétrées alors que l’homme était continuellement ivre. Celui-ci se sentait impuissant face à la maladie de sa compagne au point que, submergé d’émotions, il lui arrivait de perdre le contrôle et de s’en prendre physique à sa bien-aimée.

    Traînée au sol par les cheveux, mâchoire cassée, blessures aux pommettes et griffes au visage, la compagne du Hannutois lui a pourtant pardonné.

    L’homme, continuellement sous l’influence de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    Source > La.Ma sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/217238

    Notre article précédent du 29 mars sur le sujet sur ce blog > ALCOOLIQUE, IL MALTRAITE SA COMPAGNE ATTEINTE DU LUPUS > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/03/29

  • Imprimer

    RENTRÉE JUDICIAIRE : LES GROS DOSSIERS QUI VONT ÊTRE JUGÉS

    L’affaire Valentin et le meurtre de la pédicure de Hannut pourraient être renvoyés en Assises

    La rentrée de l’arrondissement judiciaire de Liège sera marquée par l’absence de procès d’assises planifiés au cours des prochains mois.

    Après la réforme «Pot-Pourri», la majorité des affaires criminelles sera jugée par le tribunal de première instance et ensuite par la cour d’appel de Liège. Plusieurs dossiers d’homicides seront jugés en septembre et octobre devant les tribunaux correctionnels de Liège

    Seules quelques rares affaires criminelles sont susceptibles de faire encore l’objet d’un renvoi devant la cour d’assises de Liège mais elles sont encore actuellement à l’instruction et leurs procédures de renvoi n’ont pas encore été initiées. Parmi les affaires qui pourraient encore être fixées pour un examen en 2018 figure celle de Philippe Roufflaer, un trentenaire liégeois suspecté d’avoir assassiné ses deux filles âgées de 8 et 11 ans le 30 décembre 2016 à Soumagne

    Hannut > Ce sera aussi le cas de Stéphane Médot, un ancien braqueur de 37 ans, suspecté du meurtre de Chantal Humblet (53 ans) commis à Lens-Saint-Rémy (Hannut) en mars 2016.

    ……………………………

    La suite des autres dossiers sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 01/09/2017

    Source > journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 01/09/2017

    Photo > Feu Madame Chantal Humblet

    Le dossier complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/120212