joignable

  • MON EMPLOYEUR PEUT-IL M’OBLIGER À ÊTRE JOIGNABLE PAR TÉLÉPHONE?

    4000024895962.jpg

    Mon employeur peut-il m’obliger à être joignable téléphoniquement lors de mes jours de télétravail, même si je n’ai pas de téléphone professionnel à disposition?

    La réponse d'Astrid Mertens, consillère chez SD Worx

    L’employeur et le télétravailleur doivent conclure un accord écrit dans lequel doivent se retrouver un certain nombre de conditions de travail concernant le télétravail. Cet écrit doit ainsi mentionner les moments ou périodes durant lesquelles le télétravailleur doit être joignable et via quelques moyens.

    Attention, "être disponible" et "être joignable" n'est pas toujours la même chose. Dans la mesure où votre job l’autorise, il est parfois nécessaire d’être joignable pour donner une suite concrète à une question donnée plus tôt dans la journée. Si vous travaillez au sein d’un helpdesk, vous devrez toujours être joignable et disponible. Il est cependant conseillé de définir clairement auparavant le degré d’accessibilité.

    Dans le même contrat, il doit aussi être mentionné via quel moyen de communication vous devrez être joignable quand vous ne travaillez pas dans les locaux de l’entreprise. Votre employeur est en principe obligé de mettre à votre disposition le matériel nécessaire pour que vous puissiez exercer votre travail convenablement. Votre employeur peut toutefois limiter cette obligation en mentionnant dans le contrat de télétravail que vous devez prévoir vous-même les ressources d’entreprises nécessaires.

    En pratique, une compensation financière est souvent accordée pour couvrir ces frais. Les frais au compte de l’employeur sont alors calculés avant le début du télétravail, en fonction de la fréquence des prestations de télétravail ou suivant une clé de répartition convenue.

    Si votre employeur met à votre disposition un gsm, smartphone, ordinateur portable, connexion internet etc., il est également conseillé de réglementer l’usage privé du matériel disponible.

    N’oubliez pas non plus que l’usage privé des moyens mis à disposition peut mener à ce que l’avantage soit considéré à charge de l’employé.

    Source > http://www.references.be