jean-claude jadot

  • RENOUVELLEMENT DU C.A. DE PUBLIFIN > J-CL JADOT ET M. HODY EN FONT PARTIE

    Exit Gilles, Pire et Drion, de nouvelles têtes vont devoir réinventer une nouvelle manière de travailler

    On connaît depuis hier soir les noms des 12 administrateurs qui vont remplacer le conseil d’administration démissionnaire de Publifin, l’intercommunale qui gère la SA Nethys.

    Ils ont été désignés par les quatre fédérations de partis de la Province de Liège. Pour Huy-Waremme, c’est le Hannutois Jean-Claude Jadot (MR) et le Hutois Marc Hody (Ecolo) qui ont été choisis. 

    On change tout ! L’affaire Publifin a balayé d’un coup les 28 membres de son conseil d’administration. Et on ne prend pas du tout les mêmes pour recommencer. En effet, mis à part le conseiller provincial hutois Marc Hody (Écolo), qui avait fermement bataillé face à la précédente direction, les 11 autres sont de nouvelles têtes.

    Le geste fort

    Celle de Cédric Halin tout d’abord, l’échevin d’Olne par qui le scandale est arrivé. C’est sans doute le geste fort accepté par tous les autres partis, hors quota. Le « chevalier blanc » n’était pas vraiment … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 18/03/2017

    Source > LUC GOCHEL sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 18/03/2017

    Un article succin en ligne sur > http://www.lameuse.be/1809790

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/58616

    UN NOUVEL ARTICLE CE DIMANCHE 19/03

    Publifin: L’échevin Jadot s’explique sur Facebook …

    Ce samedi après-midi, l’échevin hannutois Jean-Claude Jadot (MR) s’est fendu d’un long post sur Facebook dans lequel il s’explique sur les raisons qui l’ont poussé à accepter d’entrer dans le conseil d’administration de Publifin.

    Inédit pour un homme qui n’est pas du tout accro aux réseaux sociaux.L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/58767

  • DÉMISSION DE GEORGES PIRE (MR): LE HANNUTOIS JEAN-CLAUDE JADOT DEVIENT VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL PROVINCIAL

    Daniel Bacquelaine, le président provincial du MR a « salué la 200239203_B9711098183Z_1_20170211142122_000_GUL8GMD70_1-0.jpgdécision prise par Georges Pire de démissionner de l’ensemble de ses mandats. »

    Très critiqué ces dernières semaines dans le cadre du scandale Nethys-Publifin, le conseiller provincial Georges Pire (MR), a annoncé samedi sa démission de son poste de conseiller provincial à Liège.

    Il sera remplacé par le Tinlotois Pol Hartog au conseil provincial et par le Hannutois Jean-Claude Jadot à la vice-présidence de celui-ci, indiquent les instances liégeoises du MR. … La suite en ligne sur > http://www.lameuse.be/1786208

    Source > Belga sur > http://www.lameuse.be

    Georges Pire (MR), empêtré dans le scandale Publifin, annonce qu'il démissionne de ses mandats publics > Un article connexe en ligne sur > http://www.lameuse.be/1786162 > Le dossier complet pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/43638

  • HANNUT > L’ÉCHEVIN J-C JADOT SE DÉSOLIDARISE DU COLLÈGE

    « Du temps de Hervé Jamar, cela ne se serait jamais passé », glissent les conseillers de l’opposition

    Jeudi soir, l’échevin MR des travaux, Jean-Claude Jadot, s’est désolidarisé du Collège en refusant de voter le contrat de rivière Meuse Aval.

    L’échevin Pascal Deprez s’est abstenu. L’opposition y voit une faille dans la majorité MR-PS. Le bourgmestre Manu Douette dément et défend la liberté de parole de chacun.  

    Les conseillers étaient invités à approuver le programme d’actions 2017-2019 du contrat de rivière Meuse Aval. Dont le but, rappelons-le, est de protéger les cours d’eau et ses affluents. Tous les deux ans, il est revu et soumis aux communes pour approbation.

    L’échevin des travaux MR, Jean--Claude Jadot, a refusé de le voter. S’exprimant à titre personnel, il s’en est expliqué. « Il y a trois semaines, devant le Conseil provincial, j’ai dénoncé la multitude de contrôles chez les agriculteurs. Ces contrôles génèrent une demi à une journée de travail administratif par semaine. Alors quand j’ai vu qu’un chapitre du contrat était dédicacé aux agriculteurs, je me suis dit STOP, c’est trop facile de … (L’article complet dans LA MEUSE H/W de ce 23/04)

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans LA MEUSE H/W de ce 23/04/2016