jcd bourdes à éviter

  • 9 BOURDES A EVITER SI VOUS ETES VIRE(E)

    Bourdes.jpg

    Vous venez d’être licencié(e) et allez bientôt grossir les rangs des chercheurs d’emploi.

    Votre secteur est déjà complètement bouché, vous avez un emprunt sur le dos, la boîte de votre partenaire est en pleine restructuration (ça sent le roussi) et vous avez déjà du mal à joindre les deux bouts avec vos deux salaires.

    Attention, votre désarroi pourrait vous faire perdre les pédales et vous pousser à commettre l’irréparable.

    Voici donc 9 bourdes que vous devriez éviter :

    1. Remonter tout de suite en selle

    Vous pourriez être tenté(e) de vous relancer directement dans l’arène et de vous mettre immédiatement à la recherche d’un autre job. Vous devriez toutefois vous accorder un temps de réflexion, pour faire le bilan de votre carrière, de vos envies et de vos attentes et pour prendre un peu de temps pour vous.

    2. Envoyer des CV « évaluation »

    Certains envoient quelques premiers CV, juste comme ça, pour voir. Ils veulent s’évaluer et mesurer leurs chances d’obtenir un emploi. Or, cet exercice est aussi inutile que contre-productif. Vous ne pouvez en effet pas vous attendre à des réponses positives si vous ne préparez pas correctement votre CV, en les adaptant à chacune des offres d’emploi que vous postulez.

    3. Se laisser abattre

    Le conseil n° 1 ne veut pas dire que vous pouvez vous laisser aller pour autant. Ne vous laissez pas abattre par votre nouvelle situation. Essayez d’en parler autour de vous, d’en discuter avec des amis/collègues qui ont vécu la même expérience, de recourir éventuellement à un coach emploi (soit votre conseillé(e) Actiris/Forem, soit un coach indépendant). Restez actif(/ve) pendant cette période qui ne devrait pas dépasser le mois : vous devriez alors avoir un plan d’attaque concret pour trouver un emploi.

    4. Foncer tête baissée

    Prenez du temps pour vous arrêter sur les raisons pour lesquelles vous avez été licencié(e). Vous devez impérativement passer par cette douloureuse épreuve d’autocritique pour vous permettre d’avancer et d’éviter de commettre les mêmes erreurs à l’avenir. Faites en sorte que votre licenciement ne soit pas totalement inutile.

    5. Se brouiller avec son boss

    Il est possible que vous ayez été licencié(e) à la suite d’un conflit avec votre patron(ne). Évitez toutefois de lui en tenir rigueur : il est essentiel de maintenir de bonnes relations avec votre nouvel ancien employeur. D’abord parce que cela vous évitera de vous laisser ronger par la rancœur. Ensuite (et surtout) parce que vous aurez peut-être besoin d’une lettre de recommandation de votre ancien boss pour un emploi futur.

    6. Nier le drink de départ

    De même, il serait très mal venu de ne pas vous rendre au drink organisé à l’occasion de votre départ. Vous devez dépasser votre amertume et votre tristesse pour faire bonne figure lors de cette épreuve et sauver votre réputation. Cela vous aidera à conserver votre réseau, essentiel dans votre recherche d’emploi.

    7. Casser du sucre sur le dos de son boss

    C’est encore dans la même optique que vous devez lutter contre votre envie de critiquer votre ancien employeur. Les recruteurs n’aiment pas les (ex-)employé(e)s déloyaux, qui ternissent l’image de leur ancienne entreprise. Ils y voient un manque de professionnalisme.

    8. Se couper du monde

    Ne vous repliez pas sur vous-même. Faites appel à vos proches et à votre réseau social. Restez entouré(e). Participez aux séances proposées par Actiris ou par le Forem. Inscrivez-vous à une formation : elles sont nombreuses et répondent à vos besoins spécifiques. Elles vous permettront de maintenir des contacts sociaux et d’adapter votre profil aux exigences du marché de l’emploi.

    9. Avoir honte d’avoir été licencié(e)

    Il n’y a aucune honte à être licencié(e). De nombreuses raisons peuvent expliquer votre situation. Tentez simplement de trouver les mots justes lorsque vous en parlerez à votre entourage ou à un recruteur. Tâchez de relativiser : de nombreuses personnes sont passées par là. Il est rare aujourd’hui de faire carrière dans une seule entreprise : vous trouverez rapidement une autre entreprise qui correspondra davantage à votre profil et dans laquelle vous pourrez vous épanouir.

    Source : Cadremploi.fr Via > http://www.references.be