jamais dire

  • 10 CHOSES QU’UN PATRON NE DEVRAIT JAMAIS DIRE

    reunion.jpg

    Les patrons sont comme tout le monde : ils ne disent pas toujours des choses très intelligentes.

    Mais ce n’est rien comparé à cette liste de phrases contre-productives que les patrons ne devraient prononcer sous aucun prétexte.

    1. « On a toujours fait comme ça »

    Ce n’est en aucun cas une raison valable de continuer à faire comme ça. C’est au pire une façon d’éviter au patron de devoir réfléchir à une autre façon de faire, c’est tout.

    2. « Débrouille-toi »

    En général, les employés ne sollicitent pas leur patron pour passer le temps mais parce qu’ils ont besoin de consignes plus précises pour effectuer correctement leurs tâches. Ce genre de phrase est donc assez inutile, et risque en plus de mener les employés à un résultat décevant.

    3. « C’est tout ce que tu peux faire ? »

    Apparemment. Quel est l’intérêt de le faire remarquer d’une façon si blessante ? L’employeur devrait plutôt se demander où il a commis une erreur : pas assez de consignes, pas assez de moyens, pas assez de motivation ?

    4. « Des comme toi y’en a des dizaines. Je te remplace quand je veux »

    Ce n’est évidemment pas la meilleure façon de susciter de la loyauté chez un employé. C’est par contre la meilleure façon de lui ôter toute motivation et de l’encourager à chercher un autre job au plus vite.

    5. « Fais ce que je te dis »

    C’est un argument qui peut à la limite marcher avec des enfants, mais les employés préfèrent savoir le pourquoi du comment avant d’exécuter un ordre. En plus, ils ont ainsi une meilleure vue de la situation et peuvent se retourner plus facilement en cas d'imprévu.

    6. « Tu penses que TOI, tu es stressé ? »

    Depuis quand le stress est-il une forme de compétition ? Ce n’est pas parce que le patron occupe plus de responsabilités qu’il est nécessairement plus stressé. Ce genre de phrase minimise en plus le stress de ses employés, voire le tourne en ridicule... Alors que le stress est une affaire très sérieuse!

    7. « Vous êtes bien jolie aujourd’hui, mademoiselle… »

    Il faut vous faire un dessin ? C’est une remarque complètement déplacée qui peut attirer beaucoup d’ennui au patron qui la prononce.

    8. « Désolé d’interrompre vos vacances, mais… »

    Si quelque chose se passe mal pendant les vacances d’un employé, c’est le patron qui devrait prendre en charge le problème. Et certainement ne pas rappeler l’employé qui profite d’un repos bien mérité.

    9. « Votre prédécesseur travaillait mieux »

    Voici la remarque ultime en termes de contre productivité. L’employé se sentira très mal en l’entendant, mais n’en tirera aucune aide pour faire mieux à l’avenir.

    10. « C’est une idée stupide »

    Le patron peut ensuite être certain que cet employé n’osera jamais plus proposer une idée audacieuse en réunion. Une belle perte, non ?

    Source : Inc.com via > http://www.references.be