invention

  • INVENTION > UN HANNUTOIS REMPORTE LE PREMIER PRIX «TERRE D’AVENIR»

    Alexis (20ans) a conçu un économiseur d’eau pour chaudières

    Ce 12 octobre, Alexis Laurent (20) a reçu le premier prix « Terre d’Avenir » organisé par la Fondation Reine Paola. La raison ?

    Cet élève sortant de 6 e technique de l’Athénée Royal de Hannut a été reconnu pour son travail de qualification : un économiseur d’eau. Une sorte de douche écologique qui récupère l’eau froide stagnant dans les canalisations pour la chauffer. 

    Qui n’a jamais été surpris par l’eau froide qui sort du robinet lorsque vous prenez votre douche ? Peu de personnes aiment se laver sous cette eau et la laissent couler le temps qu’elle chauffe. Las de cette situation désagréable et peu écologique, Alexis Laurent, un jeune habitant d’Avennes (Hannut), a trouvé la solution ! Cet élève sortant de 6 e année technique, section électronique de l’Athénée Royal de Hannut a inventé l’économiseur d’eau. Un projet mené à bien dans le cadre de son travail de qualification. « Il s’agit d’un prototype de douche écologique », explique le jeune. « Il récupère l’eau qui stagne entre le boiler et la douche. Il est directement intégré dans le boiler, cela évite que l’eau ait le temps de se refroidir. » Ainsi, plus de gaspillage ! Une idée à laquelle il fallait penser et qui a pu voir le jour grâce aux professeurs de la section électronique et au reste de l’équipe pédagogique. « Alexis a travaillé de fin octobre 2015 jusqu’avril 2016 sur ce projet », explique Vincent Durieux, professeur d’électronique d’Alexis.

    Et pour cette invention, le jeune hannutois a remporté, ce 12 octobre, le premier prix « Terre d’Avenir » (soit 500 euros) organisé par la Fondation Reine Paola.

    « Je suis sensibilisé à la cause écologique et puis, mon professeur m’a parlé d’une circulaire qui tournait en ce moment. C’est comme ça que j’ai répondu à l’appel à projet et j’ai été retenu », ajoute Alexis.

    Concrètement, le prix « Terre d’Avenir » récompense « les meilleures réalisations présentées dans le cadre de la qualification professionnelle qui ont la terre, l’espace ou la relation Homme-Terre comme sujet », précise la Fondation. Alexis a été repris parmi … La suite sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 14/10/2016

    Source > C.L. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 14/10/2016

  • HANNUT > UNE PRISE DE COURANT ÉTANCHE UNIQUE EN BELGIQUE

    Développée par la société hannutoise « Arpi », cette prise de sol résiste aux intempéries grâce à un couvercle.

    Une voiture peut rouler sur la prise sans causer de dégât»

    Une prise à l’abri de l’eau : voilà ce que propose l’entreprise hannutoise « Arpi » depuis le mois de mai. Ils sont les seuls en Belgique à proposer ce système de prise de sol étanche.

    La protection étanche se retire à l’aide d’une pièce de deux euros.

    Si ces prises ne sont pas disponibles dans de grandes surfaces mais auprès de grossistes, elles ne sont toutefois pas réservées aux professionnels.

    « Celui qui est un peu bricoleur peut l’installer facilement », indique Philippe Boulvin. Deux grandes familles de modèles sont disponibles: celle en laiton, à 79 euros, et celle en inox à 89 euros. «Il s’agit de matériaux nobles », souligne le co-directeur. «L’inox a la particularité qu’il ne change pas de couleur avec la lumière, contrairement au laiton. C’est pourquoi ce dernier est plus adéquat aux intérieurs. »

    À noter qu’il est possible de personnaliser les «capuchons » des prises de sol avec des motifs ou des inscriptions. « Là, le tarif dépend de ce que vous souhaitez que l’on grave », conclut Philippe Boulvin.-

    Actuellement, la prise de sol nécessite un « couvercle » rond pour bénéficier d’une étanchéité.

    Toutefois, l’entreprise a pour ambition de lancer une prise complètement étanche. Il serait ainsi possible d’y connecter des appareils, même lors d’intempéries. «Ce sera avec une fiche complémentaire qui viendra se visser dessus », indique Philippe Boulvin.

    « Elle pourra se glisser sur notre prise pour garder branché ce qui peut résister à l’eau. » Le codirecteur précise qu’il ne vaut mieux pas y connecter une radio ou des objets sensibles aux intempéries.

    «On peut imaginer alimenter certains types de lampes », continue t’il.

    En raison d’une forte demande, Arpi préférait sortir les prises de sol étanches avec protection plutôt que de commercialiser immédiatement ces futures prises totalement étanches.-

    Source > J.G.sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 30/07/2016

    L’article en ligne & une vidéo explicative sur > http://www.lameuse.be

  • LE PHOTOGRAPHE HANNUTOIS PATRICK MOERS INVENTE LES BRETELLES POUR VESTE

    Pratique pour passer du froid au chaud.

    À Hannut, Patrick Moers, un photographe hannutois de 61 ans, a inventé un système ingénieux qui permet de porter sa veste comme un sac à dos.

    Son invention qu’il a baptisée Vestelle (une contraction de « veste » et « bretelle ») est désormais une marque déposée.

    «  C’est une idée que j’exploitais déjà depuis très longtemps. J’avais demandé à ma … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de FB sur > http://www.sudinfo.be

    Voir l’article précédent > http://hannut.blogs.sudinfo.be

  • HANNUT: UNE BRETELLE POUR VESTE FAIT RECETTE …

    Patrick Moers, un Hannutois a inventé une bretelle pour veste.

    La marque "Vestelle" (© Tous droits réservés) est déposée et connaît déjà un franc succès. Quelques questions à son concepteur.

    En quoi consiste l'idée ?

    "Il s'agit d'une sangle spécialement développée pour s’adapter à l’intérieur d’une veste ou d’un manteau. Son nom est un néologisme créé pour désigner une “bretelle pour veste”. Elle permet à son utilisateur de porter son vêtement comme si c’était un simple sac à dos, quand les conditions s’y prêtent: quand on passe d’un environnement frais à un lieu plus chaud (centre commercial, entrée de cinéma, boutique, musée, bureau) ou quand l’activité que l’on pratique nous a suffisamment réchauffé (promenade, randonnée, pratique sportive, cours de récréation à l’école)".

    Quel est le principe de fixation ?

    "La “Vestelle” est dérivée d’une classique bretelle à pince. Elle se fixe à … Lire la suite ici ...

    Source > Marc Mélon sur le site > http://www.rtbf.be > Illustration rtbf

    NB : Commande en ligne possible > voir article complet & liaison vers le site