inondations

  • LA MAISON EN LOUISIANE DU HANNUTOIS BRUNO PAQUOT SOUS LES EAUX

    Installés à Bâton-Rouge, le Hannutois Bruno Paquot et sa famille ont tout perdu dans les inondations 

    En à peine quelques heures, la maison du Hannutois Bruno Paquot (40) s’est retrouvée dans un mètre d’eau. Ce professeur de français qui vit aux États-Unis, en Louisiane a été victime des inondations.  

    Voilà près de 20 ans que Bruno Paquot a quitté Hannut pour enseigner le français à Bâton-Rouge, en Louisiane. Cette année, il a été victime, avec sa femme et sa fille, des inondations dans cet état américain.

    Ce samedi, vers midi, Bruno a contacté sa mère via Facetime, une application de visioconférence. « La région commençait à être inondée. Il avait plu pendant un jour et demi. Mon fils cherchait à me rassurer : il m’a dit qu’autour de chez lui, il n’y avait rien du tout, et qu’il était tranquille », raconte sa maman.

    La zone où se trouvaient Bruno Paquot, sa femme et sa fille n’était alors pas touchée par les inondations. Mais voilà : quatre heures après son coup de fil, sa maison baignait dans un mètre d’eau. Sa voiture s’est retrouvée également prise au piège. Vivant dans une habitation de plain-pied, le Hannutois a tout perdu.

    « L’eau s’est retirée. Voilà trois jours maintenant que nous sommes en train d’arracher le parquet, le vinyle et les plaques de gyproc dans la maison », déplore Bruno Paquot. « Dans les inondations, on retrouve un mélange d’eau des rivières et d’eau des égouts. C’est la course contre la montre avant que la moisissure s’installe. »

    Suite à ce désastre, Bruno Paquot et sa famille ont pu bénéficier d’un soutien extraordinaire. Notamment grâce à Frédéric Ledent, un Faimois qui habite dans la région où il vit. « Fred n’a pas été touché par les inondations. Il nous a hébergés chez lui ce mercredi, et m’a présenté à l’un de ses amis qui nous a prêté l’une de ses maisons », explique le Hannutois.

    Selon lui, une importante communauté belge réside en Louisiane. « Cela est dû aux échanges culturels avec le CODOFIL (le Conseil pour le développement du français en Louisiane, ndlr), qui fonctionne depuis maintenant 35 ans. »

    Si la solidarité autour de Bruno Paquot est d’une grande envergure, c’est aussi parce qu’elle provient de personnes qui ont connu d’autres catastrophes par le passé. « Je pense notamment aux destructions engendrées par l’ouragan Katrina, en 2005 », indique le Hannutois.

    Malgré son malheur, il sait que d’autres sont dans/ des situations encore plus difficiles. « Certains qui ont perdu leur demeure sont actuellement dans d/es abris sociaux ou dans des églises, à dormir sur des lits pliants » déplore-t-il. « On a la chance qu’on nous loge et qu’on nous nourrisse. »

    L’école où enseigne Bruno Paquot, la Baton Rouge Foreign Language Academic Immersion School, n’ouvrira ses portes aux élèves qu’à partir de mercredi. À l’heure actuelle, il ne préfère pas songer à la reconstruction de sa maison. « On ne sait pas comment on va faire. Pour le moment, on est juste en mode survie », conclut-il./

    Source > JÉRÔME GUISSE > Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 19/08/2016

    L’article en ligne sur le web sur > http://www.lameuse.be

    Bruno Paquot sur Facebook > https://www.facebook.com/DJArmonLhane?fref=ts

  • SUITE À L'ORAGE, LES RUES TRANSFORMÉES EN RIVIÈRE À HANNUT (VIDÉO)

    Un violent orage s’est abattu sur Hannut, ce jeudi, entre 21h et 22h.

    Quatre villages ont été particulièrement touchés : Grand-Hallet, Petit-Hallet, une partie de Wansin et Abolens.

    Selon les témoins, suite aux précipitations, les rues se sont transformées en rivière.

    Toute la nuit, les pompiers de Hesbaye ont été sollicités pour des caves inondées, des arbres tombés sur la chaussée. Au total, on compte 156 interventions.

    Voir la vidéo > ICI

    Source > Rédaction en ligne de FB sur > http://www.lameuse.be

  • HANNUT: UNE CRUE DE LA MEHAIGNE MENACE LE MOULIN DE MOXHE

    La Mehaigne a atteint une hauteur critique dans le courant de la nuit de samedi à dimanche.

    Vers 3 h du matin, la rivière est sortie de son lit, menaçant le Moulin du sentier de la Meunerie à Moxhe (Hannut).

    Les pompiers du poste de secours de Hannut et une équipe locale de la voirie sont intervenus, les premiers pour pomper l'eau, les autres pour amener et disposer des sacs de sable destinés à créer une digue de fortune.

    Source > Al.D. Sur > http://www.sudinfo.be/1480115 >Photo DR

  • HESBAYE: «LE DEGEL SE FAIT PLUS LENTEMENT QUE PREVU, IL N'Y A PAS DE RISQUES D'INONDATIONS»

    Ce samedi, après les quelques précipitations de vendredi soir et durant la nuit, on aurait pu craindre un débordement de la Mehaigne et… des inondations !

    Il n’en est finalement rien. « Le niveau de pré-alerte n’est même pas enclenché : le dégel se fait plus lentement que prévu », a rassuré Manu Douette, bourgmestre de Hannut, sous les conseils des professionnels de la Région wallonne.

    « Une équipe de la Région wallonne est encore … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de A.BT sur > http://www.sudinfo.be/1473597

  • LA MEHAIGNE POURRAIT DEBORDER DES CE VENDREDI:

    À Hannut, on a déjà alerté la population et rempli des centaines de sacs de sable en prévision d'éventuelles inondations

    Après les longues coupures d’électricité, les Hesbignons pourraient être confrontés ce week-end à une autre catastrophe : les inondations. Si le dégel est rapide et que des pluies importantes s’abattent sur la région, la Mehaigne pourrait déborder. Pour l’instant, rien n’est encore certain, mais à Hannut, les autorités ont préféré jouer la carte de la prudence en avertissant les personnes concernées et en remplissant de nouveaux sacs de sable.

    « La Région wallonne nous informe d’un débordement de Lire la suite ici ...

    Source > A.BT sur > http://www.sudinfo.be/1472080

  • ALERTE INONDATIONS SUR BRAIVES, WASSEIGES, BURDINNE ET HANNUT

    La Mehaigne devrait vraisemblablement déborder des prés faisant actuellement tampon d’ici 3 à 7h.

    Plusieurs voiries risquent d’être touchées au vu de la quantité importante de neige tombée ces dernières 24h.

    Les services techniques de BRAIVES, WASSEIGES, BURDINNE et HANNUT ainsi que la Zone de Secours se mobilisent pour suivre la situation et déposer des sacs là où cela s’avèrera nécessaire.

    Prenez vos dispositions, vider les caves, surélever vos meubles, …

    Les centres d’accueil restent ouverts la journée et la nuit ainsi que le call center au 019/605.428

    Source > http://www.hannut.be> illustration > rtbf

  • HUY-WAREMME-HANNUT: LE BILAN DES INONDATIONS DANS LA REGION

    1594667162_B973120979Z_1_20140710122549_000_GOC2Q3NHU_1-0.jpg

    Avec les deux journées de pluies ininterrompues qui viennent de s’abattre sur le pays, nombreuses sont les inondations dans la région. À Huy, les pompiers ont effectué plusieurs sorties, tandis que l’entité d’Otrange (Oreye) est sous eau.

    À mesure que la pluie continuait à tomber, les sorties de pompiers devenaient plus fréquentes. Le Geer est sorti de son lit et a inondé le village d’Otrange. On comptait jusqu’à 65 centimètres d’eau dans l’entité orétoise. Des sacs de sables ont été amenés par les ouvriers communaux pour éviter que l’eau ne rentre dans les habitations.

    Du côté de Huy, les pompiers ont eu fort à faire. Sept arbres sont tombés sur des fils électriques à Vaux-et-Borset, ainsi qu’à la Neuville. On dénombrait également un peu moins de dix caves inondées qu’il a fallu pomper.

    Le garage BMW Bortolin a aussi dû faire appel aux pompiers. «  Toutes nos citernes étaient remplies et nous avons atteint la capacité maximale, soit près de 10.000 litres d’eau de pluie  », indique Monsieur Bortolin.

    Découvrez toutes les conséquences de ces pluies dans La Meuse Huy-Waremme de ce vendredi.

    Source > Rédaction en ligne de G.M. sur > http://www.sudinfo.be/1052922

  • LES FORTES PLUIES ATTENDUES CE WEEK-END POURRAIENT PROVOQUER DES INONDATIONS

    1795455606_.jpgJusqu’à 40 litres au mètre carré: de fortes pluies vont s’abattre sur la Belgique tout au long de ce week-end. Ce qui pourrait provoquer certains problèmes en raison de montées des eaux...

    Le temps est très doux pour la période de l’année. Mais des précipitations abondantes sont attendues localement samedi et dimanche, ce qui pourrait provoquer certains problèmes en raison de montées des eaux.

    L’intensité des précipitations baissera sur l’ouest dans le courant de la nuit de samedi. Ailleurs, les précipitations resteront soutenues. Les minima seront compris entre 5 et 11 degrés.

    Aujourd’hui dimanche, la nébulosité restera importante, avec de nouvelles périodes de pluie. Il fera très doux, avec des maxima de 11 à 14 degrés. Le vent, modéré, -fort à la mer-, sera orienté au sud-ouest.

    Jusque dimanche midi, les précipitations pourraient atteindre 30 litres au mètre carré, voire localement 40 litres au mètre carré, ce qui pourrait entraîner des problèmes causés par des montées des eaux.

    Source (Origine)> Sudpresse > Mis à jour le Samedi 22 Décembre 2012 à 11h15 Belga