indépandant

  • LE STAGE JUNIORS INDEPENDANTS, PLUS ORIGINAL QU’UN JOB D’ETUDIANT !

    Le-coup-de-coeur_part12.jpg

    Devenir son propre patron, qu’est-ce que cela implique ?

    Comment fonctionne une petite entreprise ? Ce métier est-il fait pour moi ? Du 7 au 18 avril, les jeunes de 15 à 20 ans sont invités à plonger dans le quotidien d’un indépendant, tout en étant rémunéré.

    Une initiative originale pour attiser l’esprit d’entreprendre des jeunes wallons.

    Inscription à partir du 17 mars (Les stages se dérouleront du 7 au 18 avril)

    Pour Alyson, ce stage tombe pile…poil ! « J’ai été formée à l’hôtellerie. Cependant j’hésite à me réorienter. Je saisi l’opportunité du stage Juniors Indépendants pour voir si le métier d’esthéticienne me plait. Jusqu’à présent, le bilan est positif, je suis convaincue ! J’aime ce que j’ai observé : les soins du visage, la pose d’ongles en gel. C’est bien de pouvoir se rendre compte de ce qu’il en est concrètement sur le terrain avant de se lancer dans une formation », explique Alyson.

    Comme le souligne Mélanie Devise, esthéticienne indépendante (Oh Zen esthétique): « donner, aux jeunes, la chance d’acquérir des connaissances sur le terrain, cela me semble important maintenant que j’ai mon propre salon ». Gestion d’un planning, respect des horaires, relation clients, dépenses et recettes,… sont autant d’aspects auxquels Alyson se confronte avant de se lancer dans une nouvelle formation.

    Organisé par l’IFAPME, le stage Juniors Indépendants permet de découvrir des métiers qui s’apprennent notamment via une formation en alternance. Une véritable immersion professionnelle pour les juniors qui explorent, de cette manière, des secteurs variés (métiers de services, soins aux personnes, alimentation, construction, automobile, électricité, commerce, soins aux animaux,…).

    Préparés et encadrés par l’IFAPME, les juniors sont conseillés et outillés pour appréhender au mieux les réalités du métier et comprendre les diverses facettes de la gestion d’une activité indépendante. La cerise sur le gâteau est offerte par l’IFAPME : le junior bénéficie de 450 € pour partager la passion d’un chef d’entreprise pendant 10 jours. L’indépendant perçoit 150 € (pour les frais administratifs, assurance,…).

    Ce stage d’observation peut se dérouler partout en Wallonie.

    Démarche à suivre pour le junior : trouver l’indépendant prêt à l’accueillir. Ensuite, dès le 17 mars, prendre obligatoirement rendez-vous auprès du Service IFAPME le plus proche pour s’inscrire (Coordonnées : www.ifapme.be/services). Plus d’infos : www.ifapme.be/juniors-independants

    IFAPME | Place Albert Ier, n°31 | 6000 Charleroi Suivez l'IFAPME : Facebook | Twitter | LinkedIn

  • LA CRISE POUSSE LE BELGE À DEVENIR INDÉPENDANT COMPLÉMENTAIRE

    201941625_ID7574035_portefeuille_065057_H3RPDH_0.JPGLa crise pousse de plus en plus de Belges à prendre une activité d’indépendant complémentaire afin de s’assurer des revenus supplémentaires. On dénombre actuellement 219.285 indépendants complémentaires, soit près de 15% de plus qu’en 2007.

    Cette hausse est notamment liée à la pression grandissante sur le budget du ménage, peut-on lire vendredi dans le journal Het Nieuwsblad. “ De plus en plus de personnes jugent nécessaire de gagner quelques euros de plus ”, explique Comeos, la fédération du commerce et des services. L’Union flamande des indépendants complémentaires UniZeb ajoute que de certaines personnes prennent une activité indépendante complémentaire par crainte de perdre leur travail à l’avenir.

    Le Syndicat neutre des Indépendants (SNI) plaide de son côté pour que les indépendants complémentaires qui font le pas de passer à une activité indépendante à titre principal soient aidés financièrement.

    Source > Sudpresse > Publié le Vendredi 6 Avril 2012 à 08h42 > Belga > Photo prétexte (Photonews)