impos

  • LA BELGIQUE, CHAMPIONNE DES IMPOTS

    taxes.jpg

    D’après le rapport annuel "Taxing Wages", la Belgique a la plus grande pression fiscale de tous les pays membres de l’OCDE(Organisation de Coopération et de Développement Économique).

    Le travailleur belge a été confronté l’année passée à une taxation de 55,8 % sur son salaire. Selon les calculs de l’OCDE, la Belgique connaît avec ce chiffre le plus haut taux d'imposition de tous les pays membres de l’Organisation (pour un célibataire sans enfant).

    À la deuxième place on retrouve l’Allemagne (49,3 %) suivie de l’Autriche (49,1 %) et de la Hongrie (49 %). La moyenne des pays de l’OCDE est de 35,9 %. Bien que la Belgique reste la première du classement, la pression fiscale y a malgré tout chuté de 0,2 % depuis l’année passée.

    Un travailleur célibataire avec deux enfants consacre 36,4 % de son salaire aux charges sociales et fiscales. Pour une famille avec deux enfants et un seul travailleur actif, cela revient à 41 %. Et pour une famille avec deux enfants ou les deux parents travaillent, 48,7%.

    Taux d'imposition pour salarié célibataire avec salaire moyen

    • 1. Belgique > 55,8%
    • 2. Allemagne > 49,3%
    • 3. Autriche > 49,1%
    • 4. Hongrie > 49,0%
    • 5. France  > 48,9%
    • 6. Italie > 47,8%
    • 7. Finlande > 43,1%
    • 8. Suède > 42,9%
    • 9. Tchéquie > 42,4%
    • 10. Slovénie > 42,3%
    • 11. Grèce > 41,6%
    • 12. Portugal > 41,1%
    • 13. Slovaquie > 41,1%
    • 14. Espagne > 40,7%
    • 15. Estonie > 39,9%
    • 16. Turquie > 38,6%
    • 17. Danemark > 38,2%
    • 18. Norvège > 37,3%
    • 19. Luxembourg > 37,0%
    • 20. Pays-Bas  > 36,9%
    • 21. Pologne > 35,6%
    • 22. Islande  > 33,4%
    • 23. Japon  > 31,6%
    • 24. Royaume-Uni > 31,5%
    • 25. Etats-Unis > 31,3%
    • 26. Canada > 31,1%
    • 27. Australie > 27,4%
    • 28. Irlande > 26,6%
    • 29. Suisse  > 22,0%
    • 30. Corée du Sud > 21,4%
    • 31. Israël  > 20,7%
    • 32. Mexique > 19,2%
    • 33. Nouvelle-Zélande > 16,9% >
    • 34. Chili > 7,0%

    Source: OCDE via > http://www.references.be

  • DÉCLARATION D'IMPÔTS: LES 5 CONSEILS DES SPÉCIALISTES DE KLUWER

    D'ici à samedi, retrouvez chaque jour et en exclusivité sur les sites de Sud Presse un conseil fiscal rédigé par Jef Wellens, juriste chez Kluwer.

    Aujourd'hucovoiturage.jpgi: covoiturage et déduction des coûts

    Si vous vous rendez au travail en voiture, vous pouvez déduire, en tant que frais professionnels, 15 cents le kilomètre. Vous utilisez un autre moyen de transport pour vous rendre au bureau? Vous pouvez aussi déduire 15 cents le kilomètre ou 21 cents si vous effectuez vos déplacements à vélo. Ces frais professionnels sont limités à 100 kilomètres par trajet. Notez aussi que par "autre moyen de transport", on entend n’importe quel autre moyen de transport en dehors de votre propre voiture. Cela peut-être la voiture de votre collègue par exemple. Cela vous ouvre donc des perspectives…

    Anne habite à Vaux-sous-Chèvremont  et travaille à Bruxelles. La distance entre son domicile et son travail est de 104 kilomètres. Elle pratique le covoiturage avec un collègue qui vient la chercher tous les jours à la maison. Anne a donc, en une année, réalisé 200 trajets en compagnie de son collègue. Anne a un salaire annuel imposable de 30.000 euros.

    Option 1 : Anne ne sait pas prouver ses frais professionnels. Elle paye 8.671 euros d’impôts

    La suite sur > http://www.sudinfo.be/438645/article/actualite/economie/2012-06-19/declaration-d-impots-les-5-conseils-des-specialistes-de-kluwer

    …………………….Chaque collègue qui pratique le covoiturage peut déduire 15 cents du kilomètre. Il est donc possible de déduire par voiture jusqu’à cinq fois 15 cents du kilomètre.

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 19 Juin 2012 à 15h43