ignoré

  • INFO > SE SENTIR IGNORÉ, IL N’Y A RIEN DE PLUS ÉNERVANT !

    ignore_me_tshirt-p235375236420409571b2oy5_400.jpgLe plus petit signe d’indifférence suscite une très grosse frustration. Le besoin d’appartenance au groupe est fondamental !

    L’expérience, conduite par des psychologues de l’université Purdue (Indiana), est à la fois amusante et instructive. L’objectif consistait à déterminer dans quelle mesure une petite marque d’indifférence pouvait provoquer un sentiment de contrariété, de frustration, de rejet.

    Un membre de l’équipe s’est baladé sur le campus, a choisi des passants au hasard, et a adopté deux types de comportements à leur égard : croiser le regard, avec un sourire ; ou jeter un vague et rapide coup d’œil, sans exprimer le moindre intérêt et sans regarder dans les yeux. Un autre assistant était chargé, quelques secondes après la séquence, de s'adresser aux « cobayes » (évidemment sans faire référence à ce qui venait de se produire), en leur demandant en particulier s’ils s’étaient récemment sentis « déconnectés » des autres, s’ils ressentaient une (vague) impression d’isolement, d’exclusion. Et de manière tout à fait remarquable, ce sentiment était surtout exprimé par ceux qui avaient subi le regard indifférent.

    Ce qui incite les auteurs, qui expliquent tout cela dans la revue « Psychological Science », à considérer que le plus petit signe est directement traduit comme un indice de rapprochement ou de distanciation. Ce besoin de lien social explique d’ailleurs, comme l’ont montré d’autres études, que le fait d’être ignoré par un groupe est souvent (en tout cas sur le moment) mal ressenti, alors que l’on n’avait pourtant pas particulièrement envie de l’intégrer !

    Source > http://www.passionsante.be