huissiers

  • ARNAQUE ! ATTENTION ! ALERTE AUX FAUX HUISSIERS

    UNE NOUVELLE ARNAQUE SÉVIT EN BELGIQUE

    Un document vous réclame de l’argent que vous ne devez pas

    C’est une arnaque qui se répand de plus en plus en Belgique. Un courrier vous incite à payer des dettes que vous n’avez pas. La Chambre nationale des huissiers de justice a prévenu les parquets des différentes zones concernées. Ces faits sont punissables pénalement.

    Une enveloppe arrive dans votre boîte aux lettres. Lorsque vous l’ouvrez, vous apprenez avec stupeur que vous devez vous acquitter d’une somme de 135 euros liés à des frais d’auto-école impayés. En en-tête, des noms d’huissiers connus en Belgique, ce qui vous pousse à payer rapidement la somme. Or, lorsqu’on y regarde de plus près, les prénoms sont erronés, l’orthographe des noms de famille est mauvaise.

    Cependant, plusieurs personnes sont tombées dans le panneau et, par peur ou méconnaissance de leurs possibilités, ont payé la somme qui leur était demandée.

    La Chambre nationale des huissiers de justice a averti rapidement l’ensemble de la profession. Peter Coene, dont le prénom a été changé et le nom a été modifié en « Coune » sur la fameuse lettre frauduleuse, nous explique son ressenti. « Ce sont des gens inventifs et malins. On nous a prévenus que la lettre avait fait le tour de plusieurs particuliers. Il y a donc un faux usage des identités. Cela arrive rarement, c’est peut-être déjà la 2 e ou la 3 e fois de ma carrière que je suis confronté à cela », explique-t-il.

    CHOQUÉS DE CETTE ARNAQUE

    « On est choqués bien évidemment. C’est d’une audace inconcevable. J’ignore combien de personnes ont été touchées en tout et comment ce courrier leur a été adressé. Comment cette personne peut-elle connaître leurs coordonnées ? » , s’interroge l’huissier.

    Lorsque vous recevez une lettre suspecte, Peter Coene vous invite à respecter ces quelques règles. « D’abord interrogez-vous sur le contenu de la lettre. Si vous n’avez pas eu recours à un service de ce type, ici l’auto-école, faites attention. Deuxièmement, passez toujours un coup de fil à l’huissier pour savoir de quoi il s’agit. Écoutez bien comment ce dernier vous parle et quels types de questions il vous pose. Enfin, en cas de doute, contactez d’urgence la Chambre nationale des huissiers de Belgique », indique-t-il. « Les responsables n’ont probablement pas envoyé ce courrier à des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/10/2016

    Source > SPO sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/10/2016