hopitaux

  • LES HÔPITAUX SE "TROMPENT" DE PLUS EN PLUS DANS VOS FACTURES

    1187067001.jpg

    Les hôpitaux se "trompent" de plus en plus dans vos factures et vous réclament des suppléments injustement...

    Les Mutualités Chrétiennes livrent, ce lundi, en primeur pour les journaux Sudpresse leur dernier bilan annuel. Constat interpellant : dans 8.000 dossiers, des irrégularités de facturation de la part des hôpitaux ont été constatées. Du côté des Mutualités socialistes, on constate aussi un nombre important de suppléments injustement réclamés aux patients...

    Compresses, thermomètres, menus diététiques, suppléments d’honoraires... vos factures hospitalières comprennent souvent des erreurs, indétectables au premier coup d’œil. C’est le constat que dressent les Mutualités Chrétiennes qui, en 2012, ont enregistré pas moins de 8.000 erreurs similaires dans les facturations provenant de plusieurs hôpitaux du pays. « Cela représente 2  % du total des factures traitées en 2012, soit pas moins de 8.000 dossiers sur 160.000 factures hospitalières de plus de 275 euros, rentrées par nos membres l’an dernier », indique le secrétaire général des Mutualités Chrétiennes, Jean Hermesse, aux journaux du groupe Sudpresse ce lundi.Sans titre.jpg

    Et le spécialiste vous recommande d'être particulièrement attentif à la lecture de vos factures hospitalières.

    Du côté des Mutualités socialistes, on se dit aussi confronté régulièrement à ce genre de pratiques douteuses dans le chef des hôpitaux.

    Un dossier à découvrir dans nos éditions d'hier lundi. A découvrir en librairie, ou dans notre version électronique:

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Lundi 14 Janvier 2013 à 09h10 Nawal Bensalem

  • TEST-ACHATS DÉPLORE UN MANQUE DE VISIBILITÉ SUR LA QUALITÉ DES HÔPITAUX

    Les patients n’ont accès à aucune donnée publique objective en matière de 1978418430_ID7539710_web-hosto_160138_H3R14P_0.JPGqualité des hôpitaux. Test-Achats montre du doigt ce manque qui dénote un manque de transparence inacceptable.

    L’organisation de défense des consommateurs exige donc la création d’un système de mesure objective de la qualité des hôpitaux. Elle veut aussi que les résultats soient rendus publics. Dans l’attente d’un tel système, Test-Achats a mené une enquête auprès de médecins généralistes et de spécialistes afin d’évaluer la réputation des hôpitaux dans treize domaines de spécialisation (cardiologie, diabétologie,...).

    De manière générale, les hôpitaux universitaires sont très souvent mis en avant. “ Ce n’est guère étonnant, notamment parce qu’ils disposent généralement du savoir-faire et d’un équipement de pointe adapté à la prise en charge de cas difficiles ”, estime Test-Achats dans un communiqué.

    Dans le questionnaire, les médecins devaient également indiquer pour quel(s) motif(s) ils choisissaient un hôpital. La compétence et/ou la spécialisation du staff médical est, de très loin, le premier motif invoqué. Vient ensuite la qualité des infrastructures médicales.

    Boycott de l’Ordre des médecins

    La qualité de la collaboration entre médecins de différents départements et l’efficacité/compétence du staff paramédical sont elles aussi régulièrement citées.

    L’Ordre des médecins a appelé les médecins à boycotter le questionnaire que Test-Achats leur a envoyé. Il estime en effet qu’il est illusoire d’évaluer la qualité des hôpitaux au seul moyen de ce type d’analyse. “ L’enquête de Test-Achats n’a pas pour but d’établir un classement objectif des hôpitaux, mais bien de promouvoir le droit des patients d’être informés et de prendre part aux décisions qui les concernent, ainsi qu’à promouvoir la clarté en matière de qualité des hôpitaux ”, a précisé l’organisation.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 28 Mars 2012 à 16h05 > Belga > (Photo News)