hara

  • PETIT-HALLET (HANNUT) > UNE FERME DU 17ème SIÈCLE TRANSFORMÉE EN HARAS

    Le projet de transformation de la ferme Cleiren prévoit aussi 11 apparts de standing et un spa 

    Une nouvelle vie se profile pour la ferme de Joseph Cleiren, située rue du Milieu à Petit-Hallet (Hannut). Son nouvel acquéreur, Tiago de Ales envisage d’en faire un lieu de standing pour cavaliers de haut niveau, avec haras, appartements de standing, gîte avec piscine, salle de fitness et même un bistrot-restaurant.  

    Le rachat de la ferme est en cours de procédure. À l’heure actuelle, Joseph Cleiren, en est toujours le propriétaire officiel mais à terme, c’est un jeune cavalier professionnel qui devrait en prendre possession. Son nom : Tiago De Ales, 37 ans. D’origine italo-brésilienne, le trentenaire n’est cependant pas un nouveau-venu dans l’arrondissement de Huy-Waremme.

    1312283770_B9710448129Z_1_20161206195645_000_GH884DGR0_1-0.jpgDepuis douze ans, il réside et travaille à Hodeige (Remicourt) dans le manège du cavalier brésilien Luiz-Felipe de Azevedo avec qui il est associé. Aujourd’hui, il veut lancer sa propre entreprise de négoce de chevaux et d’élevage.

    En mai 2016, au détour d’une promenade à vélo, il a jeté son dévolu sur la ferme de Joseph Cleiren : « Depuis quelque temps, je cherchais un terrain pour lancer mon haras. Quand je l’ai vu, j’ai demandé si elle était à vendre. Coïncidence : elle l’était. »

    Magnifiquement conservée, la propriété de Joseph Cleiren est datée, pour les parties les plus anciennes, du 17e siècle. Elle se compose d’un corps de logis en briques et encadrement de pierre, et de plusieurs dépendances que le futur nouveau propriétaire projette de transformer en lieu de standing pour des cavaliers de haut niveau, voire des champions olympiques du monde entier.

    Le projet qui est actuellement soumis à une étude d’incidence sur l’environnement prévoit l’aménagement, dans les dépendances, de 11 appartements de standing, de 120 à 196 m2, de 2 à 3 chambres, avec jardin privé. Le corps de logis sera transformé en gîte sous la forme de Bed & Breakfast. 8 à 10 chambres sont prévues. À l’arrière, les résidents pourront profiter du jardin et de la piscine déjà existante. Dans les anciennes écuries, un centre de fitness et un spa pour les locataires des appartements devrait voir le jour.

    Le haras est prévu à … La suite, sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/12/2016

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/12/2016

    Photo M.Cl.G > Le nouveau et l’ancien propriétaire, Tiago De Ales et Joseph Beiren.

    Trois autres articles disponibles sur le même sujet & sur La page :

    Un zoo pédagogique et un resto-bistro ouvert au public

    DEUX GÉNÉRATIONS L’ONT EXPLOITÉE  > Dans la famille depuis 54 ans 

    CE 7 DÉCEMBRE, À 20H > Réunion d’information