handi actif

  • HANNUT – PATINOIRE « EN CALEÇON, AU MILIEU DE LA NUIT, SUR LA PATINOIRE ! »

     Pour maximiser son profit, l’association Handi-actif, gestionnaire de la patinoire de Hannut, a choisi de faire appel à des bénévoles 4 soirs par semaine pour éviter au maximum les incivilités nocturnes.

    L’asbl Handi Actif sur le Web > http://handi-hannut.skyrock.com/

    Handi Actif, c’est quoi, > Savoir sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    Ainsi la patinoire et le village de Noël sont gardés 24/24h et 7j/7. Le bonus récolté permettra ainsi à l’asbl de venir davantage en aide aux personnes porteuses de handicap.

    S’amuser en faisant une bonne action, c’est possible ! C’est en tout cas ce que pensent les bénévoles présents à la patinoire de Hannut gérée par l’asbl Handi-actif. « C’est le but du bénévolat. Le gardiennage extérieur coûte entre 35 et 40 euros de l’heure. C’est très cher pour une association. Ça revient à 500-600 euros pour une soirée. Donner de notre temps à la patinoire, ça permet à l’asbl de faire des économies et d’avoir plus d’argent à redistribuer pour véritablement aider ces personnes handicapées » , explique Benjamin Marion, bénévole depuis 4 ans à la patinoire.

    Les incivilités sont fréquentes sur la glace, particulièrement à la tombée de la nuit. C’est pourquoi deux bénévoles se relaient du lundi au jeudi pour assurer une garde de nuit à la patinoire. Les soirées et nuits plus festives des vendredis, samedis et dimanches sont alors encadrés par une société de gardiennage professionnelle. « Il y a 5 jours, une bande de jeunes est venue m’agresser verbalement en pleine nuit devant la patinoire. Quand c’est ainsi on n’intervient jamais, on appelle directement la police. Mais par moments ça peut faire peur » , poursuit le jeune homme. Benjamin est menuisier-charpentier, pourtant malgré un métier relativement rude, ce dernier a toujours répondu présent et garde un œil deux nuits par semaine sur la patinoire. « Dès fois des jeunes viennent sans bruit pour se jeter sur la glace, certains sont même en caleçon ! C’est bien souvent une question de pari. En général, ils s’enfuient quand on leur montre qu’on est là. »

    Mais il arrive malheureusement que les choses aillent bien plus loin. « Certains sont déjà rentrés dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 30/12/2016

    Source > CY.C. Dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 30/12/2016

    Autre article sur cette page du journal > Un budget de 17.500 euros pour le gardiennage

    L’article minimaliste en ligne sur > http://www.lameuse.be

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be