haies

  • BIOAGRICO TAILLE CONTRE LE CANCER GRATUITEMENT VOTRE HAIE EN TAXUS BACCATA (Inscriptions 2017)

    Inscrivez-vous pour 2017 !

    Depuis 1994, Bioagrico consacre ses activités à la taille des haies de taxus baccata pour la fabrication de médicaments destinés à lutter contre le cancer du sein et de l’ovaire.

    Du 20 juin jusqu’à fin septembre, nous envoyons quotidiennement nos équipes sur le terrain pour tailler des haies de taxus dans toute la Belgique. Ces équipes sont constituées d’un collaborateur salarié ou indépendant et d’un ou de plusieurs étudiants, travaillant tous pour Bioagrico.

    Nous taillons les haies de taxus, aussi bien pour les particuliers que pour les services publics. Le résultat de la taille est ensuite traité pour en extraire le taxol.

    Si vous êtes intéressé par ce service sans frais, vous avez la possibilité d’introduire une demande au moyen du formulaire que vous trouverez sur ce site, après avoir pris connaissance de nos conditions.

    Vous pouvez également nous apporter le produit de la taille de votre haie, voyez ici nos adresses de livraison.

    Vos réponses à notre enquête vous permettent aussi de partager avec nous votre expérience de nos services.

    Si vous avez d’autres questions, il vous est toujours possible de nous contacter. (BIOAGRICO)

    Les Conditions

    Depuis déjà quelques années, nous récoltons le produit de la taille de taxus baccata (arbre toxique). Celle-ci se pratique une fois l’an en période estivale. Les jeunes aiguilles de la plante renferment de la baccatine, qui sert de base à un médicament qui est très important dans la lutte contre certaines formes de cancer.

    Cette année encore, Bioagrico récolte le produit de la taille des taxus, du 20 juin jusqu’à la fin septembre.

    Quelques conditions sont liées à la taille de votre haie de taxus:

    - Votre commune doit se situer dans une région dans laquelle nous sommes actifs.

    - La haie doit avoir une longueur minimum de 40 mètres.

    - La haie doit être taillée chaque année.

    Pour la production du taxol, nous ne pouvons utiliser que le produit d’une taille annuelle, étant donné que la teneur en baccatine est pratiquement nulle dans les taxus qui ont été taillés deux fois dans l’année.

    - La taille doit avoir lieu dans la période du 20 juin à fin septembre.

    - L’objectif est de récolter les aiguilles jeunes et vertes.

    La page d’accueil du site > http://www.bioagrico.be/frans/index.html

    Votre demande en Province de Liège > ICI

    ATTENTION >>>>> Des voleurs d'ifs sévissent dans les jardins

    Selon une information relayée par le quotidien De Morgen, de plus en plus de propriétaires de haies d'ifs sont victimes de tailleurs illégaux.

    La pratique a contraint plusieurs associations qui récoltent les déchets d'ifs pour la production de médicaments anticancéreux à cesser leurs tailles chez les particuliers. > La suite de l’article sur > http://www.levif.be/actualite/belgique/des-voleurs-d-ifs-sevissent-dans-les-jardins

    Source: De Morgen > Céline Bouckaert Traductrice / journaliste newsroom Roularta le 13/09/16 sur > http://www.levif.be

  • HANNUT > PLANTATION DE HAIES MELLIFÈRES EN FAVEUR DES POLLINISATEURS ET DE LA PETITE FAUNE DES PLAINES.

    Le samedi 5 mars 2016, les campagnes d’Avin furent le théâtre d’une opération peu ordinaire.

    Une quinzaines de volontaires, armés de leurs gants de jardinage et de leur bonne humeur, ont entrepris la plantation de haies mellifères sur les talus longeant les voiries communales.

    Une journée tout aussi conviviale qu’efficace puisque 2200 plants de prunelliers, charme, églantier et autres essences utiles à la faune sauvage furent plantés.

    Un projet multipartenaire

    P1050143.JPGInitiée par une association de chasseurs-naturalistes, ce projet réuni différents partenaires autour de la table. Chasseurs, commune, agriculteurs et bénévoles ont travaillé main dans la main afin d’organiser cette action qui vise à pallier le déclin des pollinisateurs et de la petite faune en développant le maillage écologique au sein de nos plaines agricoles. Les éléments structurants que constituent les haies offrent en effet le gîte et le couvert à ces espèces qui pâtissent depuis quelques années de l’'intensification des pratiques agricoles.

    Hannut, Commune MAYA

    Ce projet multipartenaire s’inscrit par ailleurs dans le prolongement des actions menées par le Service Environnement de la Ville en vue de faire de Hannut un lieu propice au développement des insectes pollinisateurs. C’est d’ailleurs dans la cadre d’une subvention octroyée par la Région wallonne que la commune, qui adhère au plan Maya depuis 2011, a financé l’achat de plants mellifères.

    Un début prometteur

    Forte de cette expérience, la commune de Hannut compte ardemment poursuivre cette action en étoffant le réseau de haies mellifères déjà en place. Il est notamment prévu de planter des haies mellifères le long de chemins prochainement réservés aux modes doux et au charroi agricole.

    Source > Ville de Hannut > L’Echevine de l’environnement, Florence DEGROOT > Le Bourgmestre, Emmanuel DOUETTE

  • LA NATURE A BESOIN DE NOUS !

    Les parlementaires wallons travaillent actuellement sur le projet de Code du Développement Territorial (CoDT) qui remplacera bientôt le CWATUPE .

    S’il n’est pas amendé, ce projet de CoDT aura un impact énorme sur notre cadre de vie, notre environnement et nos paysages !

    A contrario du règlement actuel, le projet de CoDT prévoit notamment de supprimer la nécessité d’une autorisation pour arracher les haies ! Pourquoi ? Pour simplifier les procédures… et aussi pour favoriser encore un peu plus l’intensification de l’agriculture ! Or, il est plus nécessaire que jamais de réconcilier l’agriculture avec la nature et de respecter notre environnement afin de préserver les ressources.

    Massifs forestiers, zones humides, terres agricoles, réserves naturelles... communiquent grâce aux haies ; en reliant les habitats naturels, elles sont de véritables lieux et passages de vie pour de nombreux animaux (hérissons, passereaux…) qui sont par ailleurs de précieux alliés de l’agriculture. Véritable réservoir de biodiversité, les haies forment aussi une barrière contre les coulées de boues et les inondations et protègent les sols contre l’érosion. Enfin, elles dessinent la beauté de nos paysages et les marquent au gré des saisons.

    En Gaume, en Famenne, en Ardenne… et chez nous aussi, quantités de haies sauvages sont immédiatement menacées si elles perdent leur statut de protection actuelle, celle du CWATUPE ! (Il serait aberrant qu'une autorité publique puisse imposer un niveau de protection moindre que celui assuré par la norme faisant l’objet d’une révision).

    Conservons une place pour la nature sur notre territoire !

    Huit associations de protection de la nature ont lancé une pétition en ligne. Nous avons jusque ce 22 janvier pour nous mobiliser !

    Le site > http://bit.ly/appelcodt

    Source > B.O (Membre LRBPO, NATOGORA et Ardenne et Gaume & +

  • VOTRE HAIE DE TAXUS TAILLÉE GRATUITEMENT TOUT EN COMBATTANT LE CANCER !

    labyrinthe-haie-d&-39;ifs_21352479.jpg

    Aidez à combattre le cancer du sein & de de la matrice de la femme !!!!!

    Bioagrico, une entreprise de Beert (Pepingen) est active depuis 1996. Notre objectif est de tailler des haies de Taxus Baccata pour en fabriquer des médicaments.

    Description du Taxus Baccata sur Wikipédia > http://fr.wikipedia.org/wiki/If_commun

    Du 20 juin jusqu'à fin septembre nous envoyons nos équipes, consistant d’un ouvrier et d’un ou plusieurs étudiants, tous les jours en Wallonie et en Flandre

    Ils taillent les haies de taxus aussi bien pour les particuliers que pour les services publics.

    logo_20bioagrico0.jpgLe soir, la récolte est délivrée aux installations de séchage de Bioagrico à Hal où le produit sera broyé, séché et refroidi. Bioagrico est une entreprise qui fournit la matière première (Taxus séché) pour les industries pharmaceutiques situées aux Etats Unis, en France et en Italie pour le traitement contre le cancer du sein et de la matrice chez la femme.

    IMPORTANT > Nous aimerions élargir notre base de données. Vous pouvez retrouver les régions où nous sommes actifs sur notre Site-Internet. Si vous êtes intéressés dans nos services gratuits, vous pouvez vous inscrire via notre Site-Internet http://www.bioagrico.be/frans/  ou par e-mail taxus@bioagrico.be

    Votre inscription en fonction de votre région > ICI

    Pour le Province de Liège > ICI

    NB : le lendemain de l’encodage vous recevrez un mail de confirmation !

    Conditions :

    Les conditions pour que l’on vienne tailler votre haie de taxus :

    • Votre commune doit être située dans la région ou on est actif
    • Votre haie doit avoir au moins 40m de longueur
    • Les haies doivent êtres taillées chaque année (dernière taille en 2012).
    • Pour fabriquer le Taxol on peut employer que les jeunes pousses vertes claire puisque le taux de baccatine est pratiquement zéro dans les pousses plus vielles.
    • La taille doit se faire dans la période entre le 20 juin et la fin septembre
    • Il s’agit de jeunes pousses vertes claire

    Le produit extrait est le TAXOL >  Voici sa description

    Taxol est un médicament contre le cancer, substrat de l’arbre de Taxus. Les effets du Taxus sur le corps humain étaient déjà connus dans l'Antiquité. On peut également extraire la substance des aiguilles pour en fabriquer le Taxol

    Comment fonctionne le Taxol ? taxusbaccatataxus04.jpg

    Dans le monde du cytostatique, le Taxol a un mécanisme de fonctionnement unique. Dans chaque cellule, se trouvent des « microtubules », qui sont les petites structures tubulaires, qui sont produits par la cellule.

    Taxol favorise d’une part la production des microtubules et d’autre part à éviter que les microtubules existants soient démolies. L’effet est que la cellule s’étouffe dans les microtubules fabriqués et qu’elle ne peut plus se partager.

    Définition des Microtubules sur Wikipédia > http://fr.wikipedia.org/wiki/Microtubule

    L’histoire moderne du Taxol comme médicament contre le cancer commence en 1962 au moment où Dr A. Barclay "du National Cancer Institute" aux Etats Unis avait examiné l'écorce de l’arbre de Taxus (taxus brevifolia) dans le cadre d'un projet de recherche vers les nouveaux médicaments contre le cancer.

    Au moment qu’on avait déterminé dans ce projet de recherche que le Taxus est effectivement actif contre un nombre de formes de cancer sous lequel le sein et la matrice chez la femme, l'intérêt scientifique a augmenté fortement. Une période de recherche intense a commencé pour obtenir l’isolation de la substance active chimique de l’arbre de Taxus.

    Ces recherches donnaient leurs fruits en 1967 au moment où des quantités minimes de taxol pouvaient être isolées.

    La quantité deTaxol qui peut être gagné d’un arbre de Taxus est très minime. Un arbre qui a environ 100 ans produit seulement 350mg de Taxol, suffisant pour une dose pour un patient. Ceci signifie que pour le traitement d'un patient environ six arbres centenaires sont nécessaires.

    Il est possible également d’obtenir la substance correcte pour produire le Taxol par les aiguilles de la haie de Taxus.

    Description du Taxol (Ou Placlitaxel) sur Wikipédia > http://fr.wikipedia.org/wiki/Paclitaxel