héros

  • UN HANNUTOIS ESCROC EN BELGIQUE, HÉROS AU SÉNÉGAL

    1474833965_B972129191Z_1_20140228164708_000_GDL21K9LM_1-0.jpg

    Benoît Warnotte a été condamné à 8 mois de prison en Belgique pour faillite frauduleuse.

    Il n’a pas assisté à son procès parce qu’il était au Sénégal. Il a refait sa vie en Afrique et a décidé de se consacrer aux autres, en aidant à la construction d’une école dans un village sénégalais. L’établissement porte aujourd’hui le nom du hannutois.

    Après une faillite, Benoît Warnotte a tenté de retrouver du travail, de s’inscrire à l’Onem. Mais il a eu la mauvaise surprise de découvrir qu’il n’avait droit à aucune aide : « Je n’ai jamais touché un euro du chômage de toute ma vie. Et quand j’ai eu besoin d’aide, on m’a dit que je n’avais droit à rien. Je me suis senti démuni et j’ai décidé de quitter la Belgique pour aller tenter ma chance ailleurs ».

    Durant ses voyages, Benoît avait créé des contacts dans de nombreux pays d’Afrique, notamment au Maroc et au Sénégal. « J’ai découvert là-bas un peuple accueillant, reconnaissant, attachant. Je me suis senti accepté. Alors je suis resté là. Je me suis bien intégré. Je n’ai jamais voulu fuir mes responsabilités en Belgique. Mais j’ai vraiment eu l’impression que mon pays ne voulait plus de moi, que j’en étais rejeté, j’ai donc décidé de m’installer dans un endroit où j’étais le bienvenu ».

    Et les habitants du village de Djifer au Sénégal n’ont pas eu à regretter d’avoir chaleureusement accueilli Benoît. « Je me suis aperçu que les enfants avaient besoin d’une école. J’ai décidé de participer à la construction. Au début, c’était modeste, on a construit une classe, un bloc sanitaire. Aujourd’hui, l’établissement comprend 8 classes et reçoit quotidiennement 450 enfants. Je suis très heureux d’avoir participé à tout ça ».A voir sur > http://ecoledjifer.e-monsite.com

    Tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme d’hier samedi.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/947696

  • HANNUT: BERTRAND BOLLE, LE VAINQUEUR DE KOH-LANTA EST HANNUTOIS

    2002863977_ID7779743_bolle3_193243_H3WG5A_0.JPGBertrand Bolle, le vainqueur du dernier Koh-Lanta, “ La revanche des Héros ”, a vécu jusqu’à l’âge de six ans à Hannut. Son papa, Léon Bolley est toujours dentiste. Vendredi soir, c’est avec beaucoup de fierté qu’il a assisté, en direct à Paris, à la victoire de son fils.

    Dans le bureau de Léon Bolle, attenant à son cabinet de dentiste rue de l’Eglise à Hannut, une petite photo de Bertrand avec Denis Brogniart. Cette photo, c’est tout ce qui évoque la grande aventure vécue par son fiston: “ Et encore, elle date du premier Koh-Lanta auquel Bertrand a participé il y a quatre ans ”, lance Léon Bolle. Le dentiste de 62 ans, au paisible profil, n’a pas l’allure d’un baroudeur. Et il avoue qu’avant que son fils se lance dans l’aventure de TF1, il n’était pas un grand fan de Koh-Lanta: “ Avant que Bertrand participe, je n’avais jamais regardé ”, dit-il en riant. Mais là, pour le coup, il n’a loupé aucun épisode. Et surtout pas la finale, à laquelle il a assisté avec une dizaine d’autres Hannutois, membres de la famille ou amis de Bertrand.

    Le frère de Bertrand, Jean-Guillaume, était aussi présent à Paris: “ On ne savait rien de l’issue de l’émission. Bertrand ne m’avait pas dit un mot. Pas plus qu’à sa femme. Mais son frère m’a dit, si on nous place dans l’axe central, face aux caméras, ce sera un bon signe. Et lorsqu’on est arrivé, on nous a effectivement demandé de nous regrouper face au plateau... ”

    C’est avec beaucoup d’émotion et de fierté que Léon a vu son fils remporter les suffrages de ses camarades (9 voix sur dix): “ Sa victoire, il ne la doit à personne. C’est sa gentillesse et son fair-play qui lui ont permis de remporter l’épreuve ”, affirme Léon Bolle.

    Plus d’infos dans votre journal d’aujourd’hui

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 5 Juin 2012 à 08h01 > Photo Léon Bolle et ses deux fils dont Bertrand, le vainqueur de Koh-Lanta.