guillaume

  • HANNUT > À 17 ANS, IL EST GUILLAUME LE JOUR ET RACHEL LA NUIT

    Depuis une soirée Switch il y a 8 mois, il se transforme en drag-queen 3 à 4 fois par semaine

    Une soirée, un déclic ! Il n’en a pas fallu bien plus pour que Guillaume, âgé de seulement 17 ans, prenne goût aux extravagances féminines.

    Depuis 8 mois il se transforme 3 ou 4 soirs par semaine en Rachel The Queen. Ce qui lui plaît ? Les excès en tout genre.

    Guillaume le jour, Rachel la nuit. C’est à peu de chose près à quoi ressemble la vie de Guillaume, à peine âgé de 17 ans. Dans sa garde-robe : une dizaine de robes sexy à souhait, des soutiens-gorge 85D dont deux soutiens-gorge bijoux, des T-shirts 4XL pour les rembourrer, une culotte fausses fesses, des bas collants, 2 paires de talons de 29cm et 2 paires de talons de 18cm, ainsi que des faux ongles, des extensions, des perruques et une mallette de maquillage qui en ferait pâlir plus d‘une.

    « Tout ça a démarré il y a 8 mois quand j’ai participé à une soirée Switch au You Night Club à Bruxelles » , explique ce Hannutois. Le principe ? Les hommes s’habillent en femmes et vice versa. Une aubaine pour ce jeune qui a toujours eu une certaine fascination pour le maquillage et la coiffure. « On a joué le jeu à fond avec mon meilleur ami en prenant le look de drag-queen. Pour cette soirée, j’avais emprunté la robe d’une amie et chopé des extensions blondes au salon de coiffure où je travaille. Je ne suis pas trop bijoux par contre, je portais uniquement le collier avec une pierre que mon meilleur ami m’avait offert » , se souvient-il. Une soirée inoubliable pour ce jeune homme ! Depuis, il passe de Guillaume à Rachel 3 ou 4 fois par semaine. « Je sors en drag-queen dans le carré à Liège ou sur Bruxelles du jeudi au dimanche. »

    Trois heures de maquillage sont nécessaires à ce transformiste pour métamorphoser ce visage d’ange en celui d’une femme exubérante. « Ça demande une sacrée préparation, mais je prends littéralement … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 27/12/2019 (En vente jusqu’au 29/12)

    Source > CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 27/12/2019

    L’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

    L’article pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • MUSIC ALL BRAIVES DU BOURGMESTRE CE 5 OCTOBRE 2013

    601049_550251458381689_1775465404_n.jpg

    Nouveau Concept avec >  Animations Musicales: Eclectic Acoustic Project - The Dalton Brass

     Nombreux Bars, Restaurants et Stand enfants

    samedi 5 octobre 2013. > Hall de Fallais 18h30

    Réveillez vos papilles Découvrez nos saveurs Entrez dans la danse

     INFO: france.picard@braives.be

  • AUJOURD’HUI A 20H > MUSIQUE CLASSIQUE > LE PIANISTE FRANÇAIS GUILLAUME COPOLLA

    sans-titre.jpg« Un authentique poète du clavier qui trouve sa place parmi les personnalités les plus attachantes du jeune piano français ». Ainsi parle de lui la presse hexagonale. Car Guillaume Coppola est aujourd’hui reconnu comme un musicien des plus accomplis de la jeune génération.

     En février 2011, « Classica » lui consacre un portrait dans sa rubrique "Piano : Les 10 stars de demain". Son CD « Franz Liszt - un portrait » a rallié tous les suffrages : Diapason d’Or, Meilleur disque 2009, Coup de cœur de l’Académie Charles Cros… Réédité en octobre 2011 chez Eloquentia, le disque obtient le label "Année Liszt". On a pu l’entendre dans une vingtaine de pays, sur des scènes européennes prestigieuses comme le Concertgebouw d’Amsterdam, le Rudolfinum de Prague ou le Philharmonie de Bratislava. Un Premier Prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris vient couronner ce parcours, suivi de nombreuses distinctions internationales. Outre le récital et le concerto avec orchestre – avec l’Orchestre National de Montpellier, le Philharmonique de Besançon…, la musique de chambre lui permet de partager des moments privilégiés avec les violonistes Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa ou sa sœur Cécile Coppola, les Quatuors Parisii, Debussy, Voce, Alfama, les pianistes Bruno Rigutto, Eric Le Sage, David Bismuth ou des chanteurs comme Marc Mauillon, Laia Falcón ou Bénédicte Tauran.

    Musicien complet et curieux, il prend part à des productions mêlant récit et musique avec Marie-Christine Barrault, Didier Sandre ou François Castang notamment. Son périple l’amènhe à Hannut, grâce à un bon contact entretenu avec son agence en Belgique. Il interprétera un répertoire consacré à l’œuvre de Enrique Granados, compositeur et pianiste espagnol (1867-1916).  Enrique Granados forme, avec Isaac Albéniz, Manuel de Falla et Joaquín Rodrigo, le quatuor emblématique du renouveau de la musique espagnole à la fin du XIXe siècle.

    Nos concerts classiques durent approximativement une heure. Infos et réservations : CCH.jpg019/51.90.63 ou mailto:info@cchannut.be. Droit d’entrée : 10€-7€ (-26 ans)/1.25€ (art. 27). Lieu du concert : Auditorium Jean Rosoux (académie) de Hannut, rue des Combattants 1.

    Une organisation du Centre Culturel de Hannut, avec les soutiens de la Province de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • AGENDA > MUSIQUE CLASSIQUE > LE PIANISTE FRANÇAIS GUILLAUME COPOLLA

    Guillaume Coppola.jpg

    Mardi 9 octobre 2012 à 20h > Salle Rosoux, rue des Combattants 1 à Hannut (académie)

    Le pianiste français GUILLAUME COPOLLA est à Hannut

     « Un authentique poète du clavier qui trouve sa place parmi les personnalités les plus attachantes du jeune piano français ». Ainsi parle de lui la presse hexagonale. Car Guillaume Coppola est aujourd’hui reconnu comme un musicien des plus accomplis de la jeune génération.

    En février 2011, « Classica » lui consacre un portrait dans sa rubrique "Piano : Les 10 stars de demain". Son CD « Franz Liszt - un portrait » a rallié tous les suffrages : Diapason d’Or, Meilleur disque 2009, Coup de cœur de l’Académie Charles Cros… Réédité en octobre 2011 chez Eloquentia, le disque obtient le label "Année Liszt". On a pu l’entendre dans une vingtaine de pays, sur des scènes européennes prestigieuses comme le Concertgebouw d’Amsterdam, le Rudolfinum de Prague ou le Philharmonie de Bratislava. Un Premier Prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris vient couronner ce parcours, suivi de nombreuses distinctions internationales.

    Outre le récital et le concerto avec orchestre – avec l’Orchestre National de Montpellier, le Philharmonique de Besançon…, la musique de chambre lui permet de partager des moments privilégiés avec les violonistes Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa ou sa sœur Cécile Coppola, les Quatuors Parisii, Debussy, Voce, Alfama, les pianistes Bruno Rigutto, Eric Le Sage, David Bismuth ou des chanteurs comme Marc Mauillon, Laia Falcón ou Bénédicte Tauran. Musicien complet et curieux, il prend part à des productions mêlant récit et musique avec Marie-Christine Barrault, Didier Sandre ou François Castang notamment. Son périple l’amènhe à Hannut, grâce à un bon contact entretenu avec son agence en Belgique. Il interprétera un répertoire consacré à l’œuvre d’Enrique Granados, compositeur et pianiste espagnol (1867-1916).

    Enrique Granados forme, avec Isaac Albéniz, Manuel de Falla et Joaquín Rodrigo, le quatuor emblématique du renouveau de la musique espagnole à la fin du XIXe siècle.

     Nos concerts classiques durent approximativement une heure. Infos et réservations : 019/51.90.63 ou info@cchannut.be. Droit d’entrée : 10€-7€ (-26 ans)/1.25€ (art. 27).CCH.jpg

    Lieu du concert : Auditorium Jean Rosoux (académie) de Hannut, rue des Combattants 1. Une organisation du Centre Culturel de Hannut, avec les soutiens de la Province de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • DES ENTREPRISES À AVENNES > PAUL GUILLAUME SE RÉJOUI !

    Projet6.jpgAnnoncé depuis plusieurs années, le projet de construction d’un îlot d’entreprises sur l’ancien site de la gare d’Avennes devrait voir le jour prochainement. Longtemps retardé en raison d’un terrain qui appartenait à la SNCB, l’aménagement de la zone devrait débuter dans les prochains mois.

    “Tous les indicateurs sont au vert puisque la SNCB a accepté de céder son terrain.

    C’est une très bonne nouvelle pour la commune car pouvoir disposer d’un îlot d’entreprise est gage d’une bonne santé financière ”explique l’échevin de l’emploi et du commerce, Stéphane Rocour.

    Pris en charge par la SPI, l’agence de développement économique de la province de Liège, le dossier suit son cours et devrait bientôt aboutir.

    “Nous n’en sommes qu’à la présentation de l’avant-projet mais nous avons déjà plusieurs entreprises qui se sont montrées intéressées de s’installer dans cette nouvelle zone.

    L’objectif est d’arriver à un îlot d’entreprises un peu similaire à ce qui a été fait à Comblain-au- Pont. C’est-à-dire de petites sociétés installées au milieu d’espaces verts et des villageois. Le projet, qui s’étalera sur un terrain d’environ deux hectares, doit s’intégrer au mieux dans la zone urbaine et résidentielle dans laquelle elle se situe ”, note le bourgmestre Pol Guillaume.

    “PAS D’USINES POLLUANTES”

    Pas question donc de voir des usines venir s’implanter le long du RAVel braivois. “Les riverains ne doivent pas s’inquiéter car nous souhaitons que cette zone soit réservée à de petites entreprises. Notre idée est de créer un nouveau pôle de développement économique tout en continuant à privilégier notre politique de développement durable. Cet îlot fait partie du parc naturel. Pas question donc de voir s’implanter de grosses usines polluantes à cet endroit.

    Nous veillerons au respect du paysage et du voisinage car nous tenons à ce que cela reste un endroit calme et propre. ” Si on n’en est encore qu’à l’avant-projet, le bourgmestre se réjouit déjà de la constitution de cet îlot d’entreprises.

    “L’installation d’entreprises dans le village sera synonyme de créations d’emplois pour les Braivois. Avec l’arrivée d’une petite dizaine de sociétés, cela pourrait engendrer une cinquantaine de nouveaux jobs pour les citoyens et le taux de chômage de la commune continuerait à baisser.

    De plus, vu que cet îlot se situe juste à côté du RAVel, cela privilégierait une mobilité douce”, conclut Pol Guillaume.

     

    Source Sudpresse > Extrait du journal « LA MEUSE » H-W du samedi 16 juin par OLIVIER JOIE

  • BRAIVES: LE BOURGMESTRE NE CÉDERA PAS À LA MENACE

    1961412526_ID7803592_guillaume_182048_H3WYAR_0.JPGPol Guillaume (MR), bourgmestre de Braives a tenu à réagir à la menace d’Alain Durant. Ce dernier veut bloquer le tour de France si trois passages pour piétons ne sont pas installés sur la chaussée de Tirlemont. Le bourgmestre refuse de céder à ce chantage. Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme de ce mardi.

    Pol Guillaume (MR), bourgmestre de Braives a tenu à réagir à la menace d’Alain Durant. Ce dernier veut bloquer le tour de France si trois passages pour piétons ne sont pas installés sur la chaussée de Tirlemont. Le bourgmestre refuse de céder à ce chantage. Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme de ce mardi.

    En savoir plus sur votre journal de ce jour

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 12 Juin 2012 à 06h01 Photo > Pol Guillaume (D.D.H.)

  • BRAIVES: POSEZ VOS QUESTIONS À POL GUILLAUME

    2133559400_ID7477803_webguillaume_200955_H3Q45Z_0.JPGPol Guillaume, bourgmestre de Braives.

    Vous êtes Faimois et dans la foulée de notre page consacrée au bilan de la majorité à Braives (ce lundi, dans La Meuse Huy-Waremme), vous avez envie de réagir par rapport à la politique menée par la majorité? Posez votre question à Pol Guillaume, le bourgmestre de Braives. Il y répondra.

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 13 Mars 2012 à 08h11