ghb

  • WAREMME/HANNUT > ILS FABRIQUAIENT DU GHB POUR ÉPICER LEURS SOIRÉES PRIVÉES

    Antoine, un Waremmien de 26 ans, et Khaled, un Hannutois de 29 ans, ont été sanctionnés par le tribunal correctionnel de Liège pour avoir détenu du GHB (Acide_gamma-hydroxybutyrique) la « drogue du viol », qu’ils fabriquaient eux-mêmes pour consommer lors de soirées animées.

    Laurent, décédé dans la trentaine il y a un an et contre qui les charges ont donc été éteintes, vivait avec Antoine et Khaled. Il avait commandé à une société polonaise 2 litres de GBL (gamma-butyrolactone), un produit chimique utilisé comme solvant-décapant qui peut être employé pour fabriquer du GHB, aux effets euphorisants, désinhibants et calmants.

    Antoine et Khaled ont tous deux reconnu avoir utilisé ce produit pour confectionner du GHB. L’utilisation, ont-ils tous affirmé, était « partagée à titre gratuit entre majeurs consentants » et l’enquête n’a pas révélé le contraire. La drogue était mise à disposition dans leur appartement et les invités pouvaient en consommer s’ils le désiraient à l’occasion de « grandes fêtes » qu’ils organisaient…

    Les deux prévenus, sans antécédent judiciaire, avaient sollicité la suspension du prononcé qui ne laissera pas de trace sur leur casier judiciaire. Le tribunal la leur a accordée tout en l’accompagnant de mesures probatoires, dont une cure de désintoxication. Leur absence de consommation de drogues sera vérifiée par des prises de sang régulières.

    Source > LWS sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 12/11/2016 (Illustration Traxmag)

    Que savoir sur cette drogue > http://www.infordrogues.be

    BON A SAVOIR > Un vernis qui détecte le GHB dans votre verre > A lire sur > http://fr.traxmag.com