gaz

  • Imprimer

    HANNUT – SALON DE LA BIÈRE « J’AI FAILLI PERDRE LA VIE EN BRASSANT »

    Didier Cornet, le miraculé de la Brasserie du Flo, était au salon 

    Didier Cornet, à gauche sur la photo, se considère comme une sorte de miraculé.

    Il faut dire que ce brasseur, âgé aujourd’hui de 58 ans, a eu très très chaud en décembre dernier. L’histoire qu’il nous raconte est assez ahurissante et a d’ailleurs failli l’empêcher de participer à la quatrième édition de ce salon de la bière qui s’est tenue tout ce week-end, au Marché Couvert de Hannut.  

    Un samedi matin, vers huit heures, l’homme se prépare à brasser dans la brasserie du Flo, à Blehen, un village près de Hannut. Il allume le système de chauffage au gaz de la cuve à eau quand, soudain… une explosion retentit : « J’ai tout fait péter ! », nous dit-il.

    « Le toit s’est soulevé »

    Le souffle était tel que « le toit du bâtiment s’est soulevé ! », nous raconte un Didier Cornet miraculé, « Les châssis ont été déplacés de quelques centimètres, les briques ont été descellées et certaines portes ont été arrachées », continue-t-il. Les conséquences … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Des dégâts importants

    Ce que l’on sait, par contre, c’est que les dégâts aux installations sont importants. Au point que les activités de cette microbrasserie locale sont menacées. « Les bières que vous voyez lors de ce salon sont les dernières de ma production », explique le brasseur, qui est actif depuis 24 ans et qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Aidé par la Sainte-Nitouche

    Désormais, les bières du Flo seront brassées dans les locaux qui produisent la Sainte-Nitouche, à Beyne-Heusay (Liège) : « Nous avons été touchés par son désarroi », nous racontent les deux hommes , « Surtout que Didier est un véritable brasseur qui fait tout lui-même dans ses installations, nous trouvions normal de lui prêter les nôtres, et puis, on le fait déjà pour d’autres. »

    La Ville de Hannut a, de son côté, affirmé vouloir effectuer le nécessaire pour relancer l’exploitation : « A la base, nous n’avons … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Source > Laurent Cavenati sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/193251

  • Imprimer

    HUY-WAREMME HANNUT- ÉNERGIE > CINQ COMMUNES VONT DEVOIR PASSER AU GAZ RICHE

    Il S’agit de Hannut, Geer, Berloz, Waremme et Lincent

    Les chaudières au gaz devront être vérifiées par un technicien.

    D’ici 2030, les Pays-Bas envisagent d’arrêter progressivement leurs exportations de gaz. En Belgique, 1,6 million d’utilisateurs (particuliers et industriels) sont concernés. À Huy-Waremme, ce sont 5 communes qui vont devoir passer du gaz pauvre au gaz riche (à haut pouvoir calorifique). Ce qui nécessite une adaptation du réseau. 

    En Belgique, plus de 3 millions de ménages et d’entreprises consomment du gaz naturel issu du réseau de distribution. La moitié de ces utilisateurs utilisent du gaz pauvre importé du Nord de la Hollande, de Slochteren, (à proximité de Groningen). Mais ces réserves s’amenuisent, « sans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/10/2017

    Les autres communes sont, pour l’opérateur Resa : Geer, Berloz, et Waremme et pour Ores : Lincent.

    À Hannut, 1.311 ménages (ou raccordements) sont concernés. À Waremme, Resa avance le chiffre de 1.522 utilisateurs ; pour Berloz, 56 et Geer : 45 utilisateurs.

    Quel impact ce changement aura-t-il sur votre facture ? « Aucun, assure-t-on chez Resa. « Nos réseaux alimentent déjà les clients avec les bonnes pressions. Ce qui signifie que techniquement pour les consommateurs, ce sera complètement indolore tant sur le réseau que sur la partie compteur qu’il ne faudra donc pas adapter, comme c’est parfois le cas ».

    Chez Ores, la facture restera … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/10/2017

    Pour plus d’infos sur ce changement de gaz, vous pouvez consulter le site Internet Fédéral (www.legazchange.be ) (Tel : 0800/12 033) >

    Ou le site Internet Région Wallonne (https ://energie.wallonie.be/fr/la-conversion-des-réseaux-gaz.html ? IDC=9606)

    Source > Marie Claire Gillet sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/10/2017

    Illustration > https://www.sibelga.be

    OU pour les abonnés le journal du jour format .PDF en ligne >http://journal.sudinfo.be/journal.php

    AUTRE article sur votre journal > Indispensable > Vos appareils devront être vérifiés à vos frais  > Le remplacement du gaz hollandais va non seulement nécessiter une …

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/143814

  • Imprimer

    VILLE DE HANNUT & CPAS > « GAZ-ELECTRICITÉ : OSEZ COMPARER »

    image.jpg

    « Gaz-Electricité : Osez comparer » : La ville et le CPAS de Hannut participent

    Dans la vie de tous les jours, on ne cesse de faire des choix.

    Et pour cela, il convient de comparer les options qui s’offrent à nous. Pour l’énergie, en particulier le gaz naturel et l’électricité, ce n’est pas toujours simple de choisir entre un fournisseur et un autre, ou entre deux formules différentes chez un même fournisseur.

    Dès lors, le SPF Economie lance une nouvelle campagne nationale qui aura lieu entre le 17 et 28 novembre. La ville et le CPAS de Hannut ont décidé de participer et mettent en place, le mercredi 26 novembre de 14 à 19 heures, une permanence d’accompagnement à destination des citoyens.

    De manière individuelle, les données de consommation seront encodées dans l’outil informatique afin d’identifier le type de contrat le plus avantageux.

    Objectifs de l’opération

    Aider les citoyens à comparer les tarifs des différents fournisseurs de gaz naturel et d’électricité

    Renseigner les citoyens sur les modalités du changement de contrat

    Expliquer l’outil de comparaison sur Internet

    Où et Quand ?

    La permanence se tiendra le mercredi 26 novembre de 14 h à 19 h à la Maison du Social(ancien commissariat de police, rue de Landen 19).

    Informations pratiques

    Les citoyens intéressés sont invités à se munir de la dernière facture annuelle de gaz naturel ou d’électricité.

    Source > Communiqué de Presse Ville de Hannut > Illustration partielle > villedecomines-warneton

  • Imprimer

    CONDUITE DE GAZ ARRACHEE A LINCENT: UN QUARTIER EVACUE

    1144004499_B973706215Z_1_20141002125011_000_G5V37RMSL_1-0.jpg

    Ce jeudi matin, une conduite de gaz a été arrachée lors de travaux sur les conduites d’eau dans le village de Pellaines (Lincent).

    Une vingtaine de personnes du quartier a dû être évacuée. Il n’y a heureusement pas de blessés … D'autres infos ...

    Source > N.B.sur > http://www.sudinfo.be/1115227

  • Imprimer

    ODEUR DE GAZ A HANNUT: LA CHAUSSEE DE TIRLEMONT ROUVERTE A LA CIRCULATION

    256666942_15.jpg

    Une fuite de gaz a été détectée vendredi matin à la chaussée de Tirlemont, à Hannut La fuite a été localisée à hauteur du garage Opel.

    Les pompiers de Hannut se sont rendus sur place et par précaution ont fait évacuer le personnel. Ils ont été rejoints par les ouvriers de l’Association liégeoise du gaz (ALG) qui n’ont relevé aucune fuite. Selon les ouvriers, l’odeur de gaz peut avoir été confondue avec celle de l’huile de boîte de vitesse qui est assez semblable. La route nationale a été fermée dans les deux sens pendant près d’une heure. Elle a été rouverte à 12h15.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/820858

  • Imprimer

    HANNUT: LE MAGASIN INTERMARCHÉ ÉVACUÉ À LA SUITE D'UNE FUITE DE GAZ FRÉON

    1302091099.jpgLe magasin Intermarché de Hannut a été évacué jeudi après-midi à la suite d’une fuite de gaz fréon, a-t-on appris auprès des pompiers locaux.

    Une fuite a été constatée jeudi en début d’après-midi au niveau d’une canalisation de gaz frigorigène, dans un local technique du magasin Intermarché, situé le long de la route de Landen, à Hannut.

    Par mesure de précaution, les pompiers ont ordonné l’évacuation du supermarché et des boutiques avoisinantes durant un peu moins d’une heure. Une fois la fuite colmatée, les commerces ont pu reprendre leurs activités.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Jeudi 10 Janvier 2013 à 19h38 Belga> Photo d’illustration

  • Imprimer

    HANNUT > LE GAZ ET L’ÉLECTRICITÉ …COMPARRONS LES PRIX ! CE 19 SEPTEMBRE SALLE JEAN RENARD

    Projet1.jpg

  • Imprimer

    LES FACTURES DE GAZ ET D’ÉLECTRICITÉ BIENTÔT RÉDUITES ?

    3759128-d-39-affaires-baisse-diagramme-fleche-rouge.jpgLa CREG a proposé ce mardi de nouveaux critères pour établir l’indexation des prix du gaz et de l’électricité. Cela pourrait permettre au consommateur d’économiser jusqu’à 450 euros.

    La Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) a proposé ce mardi une série de critères pour l’élaboration par les fournisseurs d’énergie des paramètres d’indexation des prix du gaz et de l’électricité. Les prix seraient désormais calculés uniquement sur la base de cotations boursières et non plus des prix du pétrole, ce qui pourrait permettre aux consommateurs d’économiser jusqu’à plusieurs centaines d’euros.

    Actuellement, nombre de fournisseurs d’énergie utilisent des paramètres d’indexation des prix qui n’ont rien à voir avec les coûts réels d’approvisionnement, ce qui peut entraîner une hausse artificielle de la facture du consommateur, surtout pour le gaz. Pour 60 % des consommateurs wallons et flamands et pour 85 % des consommateurs bruxellois, la facture de gaz se base sur les prix pétroliers et la facture d’électricité se base sur les prix du pétrole, du charbon et du gaz.

    Selon la CREG, cela conduit à une différence pouvant aller de 50 euros (pour l’électricité) à 400 euros (pour le gaz) par an et par ménage entre ces clients et ceux dont la facture est basée sur les prix de l’électricité ou du gaz.

    Le régulateur du secteur énergétique avance dès lors une « liste exhaustive de critères auxquels tout paramètre d’indexation » autorisé pour l’électricité et le gaz doit répondre. Le régulateur propose ainsi que les paramètres d’indexation définis par les fournisseurs actifs sur les marchés belges de l’électricité et du gaz « évoluent uniquement en fonction de l’évolution des coûts réels d’approvisionnement ». Serait dès lors interdit « tout paramètre évoluant en fonction d’autres coûts tels que, notamment, les charges de personnel, les charges d’amortissement ou les charges d’exploitation, ou encore les coûts liés aux certificats verts ou aux certificats de chaleur-force ».

    La CREG propose également que les paramètres d’indexation définis par les fournisseurs soient « calculés uniquement sur la base de cotations boursières relatives au marché européen » de l’électricité ou du gaz.

    La proposition de la CREG a été soumise au gouvernement fédéral, auquel il revient le cas échéant d’adopter un arrêté royal. « La proposition est en faveur du consommateur », conclut le régulateur.

    G.My avec Belga

    Source > Sudpresse > mardi 11 septembre 2012, 18:20 Belga