galas

  • LES COMMERCES NE MEURENT PAS AU CENTRE-VILLE

    Laurent Galas, gestionnaire de Hannut centre-ville, est heureux

    commerces.jpgChaque année, l’Association du Management de centre-ville (AMCV), une asbl montoise étudie la progression du commerce dans une trentaine de villes wallonnes, dont Huy et Hannut. Cocorico: cette année, Hannut figure parmi les meilleures élèves.

    Alors que le taux moyen wallon de cellules vides (surfaces commerciales inoccupées) est de 14,3 %, la petite ville hesbignonne atteint le chiffre record de 6,5 %. Ce qui est beaucoup mieux que Liège (14,7 %) ou même Huy (10,4 %).

    “ Ce résultat est dû à un vrai travail de fond ” analyse Pierre Francis, le directeur de l’AMCV. On sent qu’il y a eu dans cette ville une conscientisation des enjeux. ”

    Depuis 2009, l’autorité communale a effectivement mis sur pied un schéma de développement commercial. Qui porte aujourd’hui ses fruits avec, entre 2007 et 2011, une chute de magasins inoccupés de 5,1 % (contre 0,3 % pour Huy) et une densité commerciale en augmentation de 3,7 % (en régression à Huy qui plonge de 1,7 %).

    Contrairement à Hannut, Huy n’a pas adopté ce type de schéma “ pourtant avantageux, constate, à l’expérience, Pierre Francis. Quand un investisseur potentiel se présente à Hannut, il sait maintenant où il doit s’installer. ”

    Nous avons une autre politique, réagit l’échevin hutois en charge du commerce, Philippe Charpentier. Notre politique est de développer le logement et le parking au centre-ville. Je suis sûr que ces mesures auront un effet très positif sur le commerce, à court terme, dans deux ou trois ans ”, conclut l’échevin optimiste. On verra aux prochains bulletins de l’AMCV. Pour l’instant, Huy se trouve encore en dessous de la moyenne wallonne. Mais elle s’en rapproche. Gaffe.

     

    Source > Sudpresse > Dimanche 19 février 2012 n.c.