gagner

  • VILLE DE HANNUT > UN MAXIMUM DE PILES USAGÉES POUR GAGNER UNE NOUVELLE AIRE DE JEUX !

    Du 1er au 31 mai 2017, nous collectons un maximum de piles usagées pour gagner une nouvelle plaine de jeux écologique pour notre commune.

    Soutenez cette initiative et rapportez vos piles usagées dans un point de collecte Bebat (supermarché, parc à conteneurs,…).

    Source > Ville de Hannut

  • LA BARRE DE FER, LA NOUVELLE ATTRACTION DE LA FOIRE DE HUY QUI PEUT VOUS FAIRE GAGNER 100 EUROS!

    351878840_B976253868Z_1_20150809210245_000_GQ350BVUJ_1-0.jpg

    Le principe est simple : «  Il faut rester accroché à la barre, sans mettre les pieds à terre ni lâcher une main, pendant deux minutes… jusqu’à ce que retentisse le « gong ».

    Si l’on tient le coup, on gagne 100 euros  », explique Rachel Bodet, la responsable.

    Cette attraction a fait ses premiers pas en …Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1350471 > Photo ED

  • POURQUOI S'OBSTINE-T-ON A VOULOIR TOUJOURS GAGNER PLUS ?

    Argent_addict_2015_04_09_shutterstock_171432494_0.jpg

    Accro à l'argent. Ivre de pouvoir.

    Dans une longue tribune publiée dans le New York Times et intitulée Pour l'amour de l’argent, Sam Polk, 34 ans, raconte comment il a été huit ans durant un addict de Wall Street.

    À l'issue de sa première année à Bank of America, Sam Polk n'en croit pas ses yeux. Il engrange un bonus de 40 000 dollars. Sa motivation décuple. Il se consacre sans compter au travail, grimpant petit à petit les échelons de Wall Street, devenant un trader de contrats d'échange sur risque de crédit. Citi Bank lui offre un contrat de deux ans à raison de 1,75 million par an. En 2010, son bonus explose à 3,6 millions de dollars. Mais l'avarice le tient. Ce n'est plus assez. Il demande 8,5 millions à son chef, qui accepte d'entrer en matière s'il travaille plusieurs années pour la société. C'est le tournant. Sam Polk refuse.

    Dans un article de l'IRL Review, journal académique américain, Jeffery Pfeffer, professeur de comportement organisationnel à l'Université Stanford (Californie, États-Unis), et ses collègues démontrent que l'argent appelle l'argent. Plus on en gagne, grâce à son travail, plus on en souhaite. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont démontré que l'argent gagné en travaillant a plus d'importance pour une personne que celui gagné au Lotto, par exemple, ou grâce à des placements financiers. Une étude quantitative menée sur un panel de consommateurs anglais entre 1991 et 2009, ainsi que deux expériences auprès de groupes de plusieurs dizaines de participants leur ont permis de vérifier ce fait.

    Nombreux sont en effet ceux qui considèrent leur rémunération comme une preuve de reconnaissance de leur compétence, de leur intelligence. « Ce qui rend alors l'argent addictif, parce que plus vous en avez, plus vous en voulez », explique M. Pfeiffer. Ces salariés souffrent de l'ivresse des cimes… salariales. Pour lutter contre cette toxicomanie, le professeur préconise de la taxer davantage comme cela se fait classiquement pour limiter le tabagisme, par exemple.

    Et à ce titre, l'Europe pourrait bientôt imiter la Suisse qui, voici un peu plus d'un an, imposait de nouvelles règles pour encadrer les rémunérations des CEO. En tout cas, la Commission européenne vient de présenter un projet assez proche, à savoir : soumettre les rémunérations des top managers des sociétés cotées à un vote contraignant des actionnaires, chaque année lors de l'assemblée générale. Cette règle obligerait les grands groupes à publier leur politique de rémunération puis à organiser un vote. Pour éviter la désintox.

    Source > Texte: Rafal Naczyk sur > http://www.references.be

  • CONCOURS DE RAPIDITÉ: GAGNEZ UN SAUT À L'ÉLASTIQUE DANS LE CENTRE DE HANNUT, CE SAMEDI

    sans-titre1.jpg

    Ce week-end, Hannut fait la fête. Outre une braderie ce vendredi, samedi et dimanche dès 10h chez une centaine de commerçants hannutois (jusqu’a -60 % de réduction !), rue Albert Ier, rue Zénobe Gramme et rue de Tirlemont

    Un événement fait son retour à Hannut, après 20 ans d’absence : le saut à l’élastique. Attention, il n’aura lieu que samedi, de 14h à 19h.

    A cette occasion, l’Union des commerçants offre un saut à l’élastique (d’une valeur de 75 euros) à un lecteur de La Meuse. Pour remporter ce beau cadeau, soyez le premier à nous envoyer un e-mail comprenant toutes vos coordonnées à (Découvrir l'adresse ici) Le gagnant sera averti personnellement.

    «  On saute d’une grue de 60 m située rue Zénobe Gramme », nous explique Diego Dumont, le vice-président de l’association des commerçants hannutois.

    D’autres animations sont prévues ce week-end   : le clown Totor, une initiation aux techniques de jonglerie samedi après-midi et bien sûr le village foot avec la retransmission sur écran géant du match Belgique-Algérie dimanche à 18h.

    Source > Rédaction en ligne de « eg » sur http://www.sudinfo.be/1036343

  • GAGNEZ VOTRE VOYAGE AU BRESIL POUR ASSISTER A BELGIQUE-RUSSIE

    1401826821_B972742951Z_1_20140521153733_000_GS02G968B_1-0.jpg

    Gagnez votre voyage au Brésil pour assister à Belgique-Russie, depuis le Stade Maracanã! (valeur: 9.000 euros)

    Grâce à Coca-Cola et Sudpresse, remportez peut-être un voyage pour deux personnes au Brésil et assistez au match Belgique-Russie le 22 juin au mythique Stade Maracanã !

    A partir de ce mercredi 21 mai et jusqu'à ce samedi 24 mai, participez à la phase 1 de notre concours pour tenter de remporter un voyage pour deux personnes au Brésil (vols aller/retour, hôtel, tickets compris) et assister au match Belgique-Russie ! Pour participer, envoyez une photo de vous en fervent supporter des Diables Rouges sur notre page Facebook et récoltez un maximum de "likes" avant ce samedi minuit !

    Le premier jour de la phase 2 (lundi 26 mai), les 50 photos ayant remporté le plus de "likes" seront publiées dans le journal La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair, La Capitale. Chaque photo aura un code SMS qu’il faudra envoyer un maximum de fois pour être dans la sélection du lendemain.

    Le lendemain (mardi 27 mai), seules les 25 photos ayant reçus le plus de SMS le jour avant seront sélectionnées.

    Et enfin le troisième jour (mercredi 28 mai), seules les 11 dernières photos ayant reçus le plus de votes parmi les 25 seront sélectionnées pour le tirage au sort.

    Le grand gagnant sera tiré au sort parmi les 11 photos restantes par notre huissier de justice. Les votes SMS n'entreront plus en ligne de compte, les 11 derniers candidats seront sur le même pied d’égalité. Le grand gagnant remportera donc le voyage au Brésil avec la personne de son choix. Chaque jour, les scores de chaque photo seront remis à zéro.

    Les 10 finalistes recevront quant à eux 2 places chacun pour assister au match amical des Diables Rouges le 7 juin prochain contre la Tunisie.

    CLIQUEZ ICI POUR PARTICIPER

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1010683

  • HANNUT: GAGNEZ UN TICKET POUR LE BRÉSIL ET LES DIABLES ROUGES

    205215614_B971569049Z_1_20131208163236_000_G5K1KE141_1-0.jpg

    Un ticket pour un match des Diables rouges au Brésil, avec vol aller-retour et, éventuellement une nuit à l’hôtel.

    Tel sera le gros lot de la tombola organisée dans le cadre de la Quinzaine hannutoise 2014 (du 11 au 31 décembre).

    Le match auquel l’heureux gagnant pourra assister n’est pas encore déterminé. «  Je suis en contact depuis plusieurs semaines avec l’agence de voyage accréditée par l’Union belge. Nous avons pris une option pour le second match, celui contre la Russie. Pourquoi ? Parce qu’il se passe à Rio de Janeiro. Au niveau des transports, c’est le plus facile. Et puis, il y a le stade qui est quand même mythique  », explique Nicolas Corthouts, le président des commerçants.

    Pour participer, rien de plus simple. Il vous suffit de faire vos courses dans les magasins de Hannut. Lors du premier achat, vous recevez une carte avec un premier cachet. Lorsque vous avez recueilli 5 cachets, déposez votre bulletin de participation dans l’urne située sur la Grand-Place. Le tirage au sort aura lieu sur cette même place le vendredi 3 janvier, à 21 h.

    Le tirage au sort aura lieu sur la Grand-Place, aux abords de la patinoire, en présence des autorités communales et de l’UCCH

    Source > Rédaction en ligne de M-C.G sur > http://www.lameuse.be/876436

  • COMMENT GAGNER DE L'ARGENT SANS SORTIR DE CHEZ SOI ?

    shutterstock.jpg

    C'est notre rêve à tous: comment gagner de l’argent en restant confortablement installé chez soi, et de manière légale bien sûr ?

    Que vous vouliez mettre un peu de beurre dans les épinards en plus de votre salaire habituel ou que vous ne vouliez pas rester inactif pendant une période de recherche d’emploi, ces idées pourraient bien vous inspirer. Certaines impliquent de lancer votre micro-entreprise, d’autres de devenir employé en travaillant de chez vous. Mais avant tout, prenez garde à ne pas devenir la cible d’arnaques sur internet. Restez méfiant et évitez ce genre de requête ou de propositions:

    • Demandes d’argent: On vous propose de participer à la création d’une nouvelle entreprise, de vendre des produits que vous devrez d’abord acheter, un prince ivoirien déchut veut faire transiter de l’argent par vos comptes ? Un seul mot d’ordre : méfiance.
    • Devez riche rapidement: Il n’y a pas d’argent facile, et personne ne s’improvise trader en ligne. Ce genre d’offre profite en général à une seule personne : l’arnaqueur.
    • Les offres qui sont trop belles pour être vraies : ne foncez pas tête baissée dans une proposition qui semble trop intéressante pour être honnête.

    Découvrez maintenant 8 façons légales de gagner de l’argent sans bouger de son lit!

    1. Devenez journaliste freelance

    Vous avez un don pour la prose? Grâce aux technologies actuelles comme Internet, devenir rédacteur freelance est facile. Il suffit d’avoir une bonne plume, et d’être assez audacieux pour arriver à vendre vos articles aux rédactions des magazines ou des sites qui vous intéressent. Vous pouvez également lancer votre propre blog, et y placer du contenu publicitaire s’il génère assez de trafic. Ou même, pourquoi pas, écrire un livre et le proposer à un éditeur!

    2. Devenez professeur

    Vous êtes compétent dans un domaine? Pourquoi ne pas vendre votre savoir ? Si vous êtes un grand sportif par exemple, organisez des cours de fitness chez vous. Vous cuisinez divinement bien ? Organisez des cours de cuisine. Cours de danse, apprentissage d’un instrument, cours de langue, de relaxation… Tout est permis. Le tout est de rendre votre cours original et attractif. Faites preuve d’imagination !

    3. Devenez gérant d’un bed and breakfast (chez vous !)

    De plus en plus de voyageurs sont lassés des hôtels froids et sans âme. Vous avez une chambre libre dans votre maison ou votre appartement ? Mettez-la à profit pour gagner de l’argent. C’est encore mieux si vous habitez un endroit joli, tendance ou bien situé (près des aéroports etc). Il ne vous reste plus qu’à décorer avec goût vos chambres pour que vos clients s'y sentent bien, et à faire votre publicité sur internet.

    4. Vendez vos produits

    Vous avez la chance d’avoir un potager chez vous? Si vous avez la main verte, pensez à vendre le fruit de vos récoltes. Manger bio et local a le vent en poupe, et vous pourrez tirer un bon prix de vos fruits, légumes et herbes aromatiques. Vous n’avez pas de jardin, mais vous êtes doué pour la cuisine ? Faites par exemple des confitures partir de fruits vendus au rabais en fin de marché.

    Pour la vente, nul besoin de se lever aux aurores le week-end pour aller faire les marchés : vous pouvez aussi écouler votre marchandise via le bouche à oreilles, et vendre à vos amis et vos connaissances.

    5. Devenez artiste et vendez vos créations

    Vous avez des mains de fée? Tant mieux : la tendance est aux accessoires homemade et vintage, et grâce à internet, n’importe qui peut lancer son e-shop. Le site Etsy, par exemple, permet à tous les artistes qui le veulent de vendre leurs œuvres en ligne. Vêtements customisés, bijoux, sacs, accessoires pour animaux, peintures… Tout votre artisanat peut trouver preneur.

    6. Devenez agent de call center

    Les call-center engagent souvent de nouvelles personnes. Il vous suffit d’avoir un endroit calme chez vous pour pouvoir travailler à votre aise, d'avoir bonne voix et un peu de détermination, voire de courage face aux personnes les plus récalcitrantes. L’entreprise vous fournit en général un téléphone et un ordinateur avec les logiciels nécessaires pour pouvoir répondre aux sollicitations des gens. Le salaire n’est pas très élevé, mais les horaires sont souvent flexibles.

    7. Devenez consultant

    Il s’agit ici de développer les compétences que vous utilisez dans votre profession mais de travailler en tant qu’indépendant. Si vous êtes diplômé en communication par exemple, vous pouvez créer le plan de comm' d’une nouvelle marque qui essaie de se faire connaître. Il est possible, en fonction de votre métier, de donner diverses sortes de consultance : des conseils juridiques ou financiers, du coaching en sport, carrière ou confiance en soi... Il n’est pas toujours facile de se faire une place, mais votre réputation professionnelle et votre réseau peuvent vous y aider.

    8. Devenez archiviste pour un docteur

    Les docteurs n’ont pas toujours le temps de retranscrire les données de leurs patients dans leurs fichiers. Ils sont parfois à la recherche de quelqu’un qui peut les aider à faire ce travail administratif. L’avantage est que vous pouvez organiser vos heures de travail comme vous le voulez. Le jargon médical n’est pas toujours facile à maîtriser, mais si vous savez taper vite, que vous êtes rigoureux et que la paperasse ne vous fait pas peur, ce job pourrait vous convenir.

    Source : moneycrashers.com > Via http://www.references.be

  • COMBIEN DEVEZ-VOUS GAGNER POUR AVOIR UNE BONNE PENSION?

    26_1043.jpg

    Un nouveau rapport européen indique que les Belges ont des pensions relativement basses.Combien devez-vous gagner pour épargner suffisamment en vue de compléter votre pension officielle ?

    Votre capacité d'épargne ne dépend pas exclusivement de votre salaire, mais également du schéma de vos dépenses. Si vous songez à épargner pour votre pension, mieux vaut prendre en considération un certain nombre d'éléments.

    A partir de 60 ans, les dépenses diminuent

    Un pensionné âgé de plus de 60 ans effectue environ 20 % de dépenses en moins par rapport à la moyenne des Belges. Passé 60 ans, les dépenses tendent à diminuer avec l'âge. Mais quand on vit plus longtemps, mieux vaut prévoir un bas de laine plus conséquent pour assurer ses vieux jours, car notre longévité va de pair avec des frais plus importants en termes de soins médicaux, d'aide à domicile ou de séjour éventuel en maison de retraite.

    Les plus de 65 ans sont aussi plus exposés au risque de pauvreté. En Belgique, le seuil de pauvreté correspond à 878 € par mois, soit 10 540 € sur base annuelle. Un quart (23 %) des personnes âgées de plus de 65 ans vivent en dessous de ce seuil.

    " Parmi les seniors, les plus vulnérables sont les femmes, les personnes les plus âgées ainsi que les isolés. Près d'un pensionné sur cinq risque de tomber en dessous du seuil de pauvreté, alors que seul un salarié sur vingt-cinq est pareillement menacé ", prévient le Comité d'études sur le vieillissement dans son dernier rapport.

    Prévoir un plan de retraite

    Dans cette optique, se constituer son propre plan de retraite n'est certes pas un luxe, surtout en ce qui concerne les employés du secteur privé. Comme nous l'explique Julien Manceaux du service d'études d'ING Belgique : " Les personnes qui perçoivent un salaire moyen, soit aux alentours de 2 930 € brut par mois, peuvent compter sur des mensualités équivalant à quelque 70 à 73 % de leur dernier salaire net en combinant la pension officielle à l'assurance groupe contractée par l'employeur, et ce, à condition d'avoir travaillé suffisamment longtemps - quarante ans pour une carrière qui s'achèvera en 2046. Mais pour les travailleurs ayant gagné le double du salaire moyen, cette proportion sera ramenée à 47 %. Il serait donc judicieux de prévoir un complément à cette base. "

    Peu de Belges se préoccupent de leurs vieux jours. Sur les deux tiers de la population qui pourraient cotiser mensuellement, seuls 20 % ont pris des dispositions pour se constituer un complément à la pension légale. D'après une enquête récemment menée par l'assureur obsèques Dela, la majorité des épargnants songent avant tout à leurs vacances, à transformer leur habitation, payer les études de leurs enfants ou s'acheter une voiture.

    Lire la suite >>>>

    Lire la suite