forte

  • PUIS-JE RESTER À LA MAISON S'IL FAIT TROP CHAUD AU BUREAU?

    sun_10.jpg

    L’été est là. Pour ceux qui n’ont pas l’airco au travail, l’atmosphère sera probablement très lourde.

    Mais votre employeur est obligé de prendre certaines mesures par cette chaleur. Que dit le Règlement général pour la protection du travail?

    A partir de quelle température l’employeur doit-il intervenir?

    La température maximale à partir de laquelle votre employeur doit intervenir dépend du travail que vous effectuez. Cette température est fixée sur le WGT-Index (Wet Bulb Globe Temperature). Cet index prend en compte la température et l'humidité de l'air et est  mesurée à l'aide d'un thermomètre à globe humide. Ce type de thermomètre indique une température inférieure (de 5 degrés environ) à celle des thermomètres d'intérieur habituels. La chaleur maximale autorisée est:

    -Travail léger (=150 Kcal/heure d'effort physique): 29 WBGT, par exemple 29°C avec 100% d'humidité de l'air ou 31°C avec 75% d'humidité de l'air.

    -Travail mi-lourd (=250 Kcal/heure d'effort physique): 26 WBGT

    -Travail lourd (=350 Kcal/heure d'effort physique): 22 WBGT, par exemple 28°C avec 75% d'humidité de l'air.

    La mesure de la température à ne pas dépasser, se fait sur le lieu de travail. Ce n'est que lorsque les travailleurs travaillent à l'extérieur que l'on mesurera la température extérieure.

    Quelles mesures doit-il prendre?

    Si la température maximale est dépassée, l'employeur est tenu de prendre les mesures suivantes:

    -Les travailleurs exposés aux rayons directs du soleil reçoivent des moyens de protection individuels ou collectifs. C'est au médecin du travail qu'il revient de déterminer au préalable quels moyens de protection sont indiqués (lunettes de soleil, parasols, ...) et de quelle manière ils peuvent être utilisés;

    -L’employeur doit mettre des boissons fraîches adaptées à la disposition des travailleurs. Dans ce cas-ci, également, c'est le médecin du travail qui détermine ce qu'il convient d'entendre par boissons fraîches appropriées;

    -L’employeur doit, endéans les 48 heures suivant le moment où le dépassement de température a été constaté, prévoir une ventilation artificielle au sein des locaux de travail.

    Si le désagrément se poursuit au-delà de ces 48 heures, l'employeur doit introduire un système de présence limitée sur le lieu de travail et de temps de repos. A mesure que la température augmente, les travailleurs ont droit à des pauses plus longues. On ne peut donc pas tout simplement décider de rester à la maison.

    Avec la collaboration de SD Worx

    Source > Texte: SD Worx sur > http://www.references.be

    température / Droits et obligations / Santé /Contrat