fiscalité

  • DÉCLARATION D'IMPÔTS: LES 5 CONSEILS DES SPÉCIALISTES DE KLUWER

    cohabitation1.jpgD'ici à samedi, retrouvez chaque jour et en exclusivité sur les sites de Sud Presse un conseil fiscal rédigé par Jef Wellens, fiscaliste chez Kluwer

    Hier sur ce blog le covoiturage> http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2
    012/06/19/declaration-d-impots-les-5-conseils-des-specialistes-de-kluw.html

    Aujourd'hui: Cohabitation flexible

    Grâce à sa flexibilité, la cohabitation est une forme idéale de vie de couple pour l’impôt sur le revenu. En raison de la simplicité administrative (il suffit d’une déclaration officielle à la commune) qui établit ou met fin à la cohabitation légale, chacun peut faire ce choix en fonction de ses revenus.

    Des cohabitants ont tout intérêt à s’enregistrer auprès de la commune comme cohabitants légaux. Cependant, si l’un des deux cohabitants touche des revenus de remplacement (tel que le chômage par exemple), il est plus intéressant de vivre en couple sans s’enregistrer.

    Pierre et Anne vivent ensemble et ne sont pas mariés. En 2011, Pierre avait un salaire imposable de 50.000 euros. Anne n’a pas de revenus imposables.

    Option 1 : Ils vivent ensemble. Ils payent 18.631,27 euros d’impôts.

    Option 2 : Ils ont fait en 2010 une déclaration de cohabitation légale (et sont donc imposés ensemble en 2011), ils payent seulement 14.345,92 euros d’impôts. Etre des cohabitant légaux leur rapporte annuellement 4.285,35 euros. Une économie qu’ils auraient également pu réaliser s’ils s’étaient mariés en 2010.

    Prenons la même situation, mais cette fois Anne jouit d’une pension de 14.200 euros.

    Option 1 : Ils cohabitent légalement. Ils payent 19.257,12 euros d’impôts.

    Option 2 : L’un des deux a mis fin à la cohabitation légale (de sorte que leurs revenus de 2011 sont imposés séparément). Ils payent 18.631,27 euros d’impôts. La cohabitation (de fait cette fois) leur rapporte annuellement 625,85 euros.

    Le même phénomène se produit en cas de mariage. Mais dans ce cas, les sacrifices pour payer moins d’impôts sont drastiques: divorce ou séparation.

    http://www.sudinfo.be/439191/article/actualite/economie/2012-06-20/declaration-d-impots-les-5-conseils-des-specialistes-de-kluwer

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 20 Juin 2012 à 11h45

  • LE FISC LANCE SA PROPRE ÉCOLE SUPÉRIEURE

    1382456340_ID7556951_audtiroire_064731_H3RD1R_0.JPGIl sera bientôt possible de s’inscrire à un cycle de « bachelier en fiscalité » au fisc. Le diplôme sera reconnu, écrivent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad.

    Le SPF Finances veut offrir aux demandeurs d’emploi et aux collaborateurs contractuels déjà engagés, disposant seulement d’un diplôme de l’enseignement secondaire, la possibilité de suivre au sein du SPF un programme de “ bachelier en fiscalité ”.

    Un premier groupe de 40 candidats entamera la formation cette année. Le programme précis n’a pas encore été établi mais 60 % des cours seront consacrés à du travail sur le terrain et 40 % à la formation théorique.

    Le diplôme, obtenu après trois ans de cours, sera reconnu par les autorités.

    L’initiative a été lancée pour répondre à la difficulté de trouver du personnel qualifié.

    Source > Sudpresse > Publié le Lundi 2 Avril 2012 à 06h48 > Photonews