fisc

  • Imprimer

    BON À SAVOIR !! > MAISONS MODESTES > LE FISC A COMMENCÉ À FRAPPER AUX PORTES …

    Les revenus cadastraux de 842 biens ont été modifiés en quatre mois

    Depuis septembre dernier, le fisc a intensifié sa lutte contre les biens bénéficiant d’un revenu cadastral pour maison modeste, alors que ce n’est plus justifié. Et ça marche… 

    Être propriétaire d’un petit logement présente deux avantages fiscaux. Un : bénéficier d’un précompte immobilier assez bas, puisque calculé sur le revenu cadastral (RC) du bien qui l’est tout autant. Et deux : se voir accorder des droits d’enregistrement réduits lors de sa revente si le RC ne dépasse pas 745 euros. On parle alors de « maison modeste ». En Wallonie, les droits passent dans ce cas de 12,5 % à 6 % du prix de vente sur les 157.087 premiers euros déboursés (et même 167.559 euros si le bien est situé dans une zone de pression immobilière). On peut ainsi économiser jusqu’à 10.000 euros…

    Mais la médaille a son revers. Les revenus cadastraux des maisons et appartement n’ont plus été adaptés depuis 1975. Ils sont simplement indexés. Résultat : pour pas mal de biens anciens, ils ne correspondent plus à la réalité. C’est notamment le cas de … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 21/02/2018

    … / … Sur 842 biens dont le revenu cadastral a été revu, 311 sont situés en Wallonie, 75 à Bruxelles et 456 en Flandre. Mais l’impact de la mesure serait encore assez limité. Selon le ministre wallon des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), 40 des 311 biens Wallon ayant été réévalués ont ensuite dépassé la barre fatidique des 745 euros.

    On risque jusqu’à 7 ans d’arriérés 

    Une nouvelle annexe. Une piscine. Un jacuzzi. L’ajout d’une salle de bain. Un relifting complet de la maison. Si pas, plus simplement, le développement des commodités (réseau routier, écoles…) aux alentours. Les causes pouvant amener à bénéficier d’un revenu cadastral trop bas peuvent être multiples

    Au moment de sa fixation, le fisc a tenu compte d’une… La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 21/02/2018

    Source > Christian Carpentier sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 21/02/2018

  • Imprimer

    LE FISC BELGE PASSE CHAQUE ANNÉE À CÔTÉ DE PRÈS DE 30 MILLIARDS D’EUROS

    phpThumb_generated_1thumbnailjpg.jpgDe 26 à 30 milliards d’euros, telle est la somme à côté de laquelle passe chaque année le fisc belge en raison de la fraude fiscale, affirme l’expert Michel Maus dans son livre sur l’évasion fiscale « Iedereen doet het! » (« Tout le monde le fait ») présenté ce lundi.

    Maus s’est entre autres basé sur des travaux de l’Autrichien Friedrich Schneider qui a démontré que le fisc belge est ainsi passé à côté de 26 milliards en 2010. Maus affirme que sa propre étude pour laquelle il a sondé un groupe “ assez représentatif ” de 1.000 personnes, le conforte à prétendre que le fisc subit chaque année un manque à gagner de 26 à 30 milliards d’euros.

    Parmi les sondés, 20,6% avouent travailler partiellement au noir, 44,4% reconnaissent l’avoir fait dans le passé. Ce sont surtout les ouvriers (43,1%) qui travaillent en noir. A l’inverse, aucun fonctionnaire ne travaille dans des circuits parallèles mais il est par contre champion dans l’achat de biens ou la fourniture de services sans facture (85,71%).

    83,31% des personnes interrogées connaissent quelqu’un qui travaille au noir, surtout dans le secteur de la construction (32,9%), de l’horeca (32%) et du nettoyage (8,1%).

    Et lors d’un héritage, 40,16% ne déclarent pas tout.

    Enfin, 37,04% des sondés avouent avoir vendu ou acheté de l’immobilier partiellement au noir.

    Source > Sudpresse > Publié le 13/02 à 15h22 > Belga > (Photonews)