extra

  • « EXTRA » VA RECRUTER UNE CINQUANTAINE DE COLLABORATEURS L’AN PROCHAIN

    Après avoir fédéré les enseignes Lediscount et Eurobazar sous le label Extra, le groupe Distriled va ouvrir sept nouveaux magasins l’an prochain.

    Focus sur cette chaîne 100 % wallonne pourtant gérée… au départ de la Flandre.

    Fort de 24 points de vente et 210 collaborateurs, le groupe Distriled a été créé et est toujours géré par Stephan Lesage. Qui lui applique des recettes de management «maison», avouant, l’âge aidant, accorder désormais autant d’importance à la raison qu’aux tripes et aux sentiments.

    Quelle est la spécificité de votre enseigne de distribution?

    Depuis l’ouverture de notre premier magasin en 1992 à Comines, nous sommes spécialisés dans le déstockage d’articles d’entretien et de produits cosmétiques. Nous achetons chez de gros fabricants comme Procter & Gamble, Unilever et autres Henkel, des produits qui, par exemple, font l’objet d’un emballage particulier ou d’une promotion spécifique dans le cadre d’une action commerciale et ont été retirés de la vente à l’issue de celle-ci. Nous vendons aussi des articles de décoration pour la maison et des produits de saison, dédiés aux fêtes de fin d’année par exemple.

    Tous les magasins Lediscount et Eurobazar, désormais fédérés sous l’enseigne Extra, sont situés en Wallonie. Le «discount» y fonctionne-t-il mieux qu’ailleurs?

    Notre implantation en Wallonie est surtout le fruit de notre histoire. C’est là que nous avons ouvert notre Lire la suite ici ...

    Source > Texte: Benoît July sur > http://www.references.be

    Liens utiles > manager / Evoluer / Distribution (Détail & Gros)

  • FINS DE MOIS DIFFICILES : 4 JOBS A FAIRE EN EXTRA

    shutterstock_141675481b.jpg

    Lorsque Sophie décida de se lancer dans la photographie, elle avait déjà un travail à temps plein dans une entreprise de communication.

    Progressivement, ses photos originales s’imposèrent dans le milieu et rencontrèrent un franc succès sur les plateformes de ventes de photos, comme Shutterstock et Fotolia. Ses fins de mois devinrent plus agréables et, bientôt, elle décida même de démissionner et de vivre de sa nouvelle passion. Aujourd’hui, elle est à la tête de sa petite société et a embauché deux employés à temps plein. Si cet exemple est l’illustration du parcours rêvé, point n’est besoin d’aller si loin et de tout plaquer pour se lancer dans une nouvelle carrière. Nous vous proposons ici quelques métiers que vous pouvez exercer en parallèle à votre profession actuelle, à titre d’indépendant(e) complémentaire, et qui vous aideront à arrondir vos fins de mois.

    1. Artisan

    Si vous avez l’âme créative et artisane, vous pourriez lancer votre marque sur la plateforme d’e-commerce Etsy. Le site se présente comme un agent de liaison entre les artisans et les consommateurs. Il met à l’honneur des articles vintage et toutes sortes de produits « faits maison », comme des vêtements, des chaussures, des objets de déco, des rideaux, des cadres, etc.

    Pour multiplier vos chances de réussite, il est essentiel d’obtenir du feedback positif de la part de vos clients. À chaque fois que vous vendez un produit, encouragez vos acheteurs à laisser un avis positif à votre sujet. Communiquez avec vos clients et soyez rigoureux (/se) dans vos délais de livraison. La mauvaise publicité circule rapidement.

    2. Prof

    Tout le monde est expert en quelque chose. Et il y a probablement des gens qui paieraient pour apprendre ce que vous savez. Vous pouvez envisager de développer des cours en ligne, des ateliers ou des séminaires dans votre domaine d’expertise. Les tutoriels en ligne, publiés sur des sites spécialisés comme SkillShare et Skillfeed, bénéficient généralement d’un meilleur rendement car, une fois en ligne, ils peuvent être achetés à n’importe quel moment de la journée et vous ne devez rien faire pour récolter votre argent.

    3. Photographe

    Si vous voulez vous lancer dans la photographie, vous devez prendre le temps de comprendre les bases de ce métier à part entière. Il ne vous suffira pas de dégainer n’importe quel appareil photo et de prendre des photos en mode automatique. Vous devez acheter le matériel adéquat (souvent onéreux), avoir quelques objectifs de différente envergure et comprendre le mode manuel. Vous pouvez aussi vous entraîner et acquérir de l’expérience en proposant vos services gratuitement à un(e) photographe établi(e). Vous apprendrez ses techniques et comprendrez mieux comment gérer les relations avec les clients. Vous pouvez ensuite vendre vos photos en ligne, à des plateformes spécialisées (voir plus haut), ou privilégier le contact humain et photographier des événements (mariages, baptêmes, anniversaires et autres fêtes).

    4. Coach

    Les métiers de coaching et de conseil ont le vent en poupe. Aujourd’hui, vous trouverez des coaches de réussite, des coaches de vie, des coaches de retraite, des coaches de carrière, des coaches de transition, des coaches de relations amoureuses ou des coaches de régime. Ces métiers ne sont pas réglementés. Ce qui veut dire que tout le monde peut hypothétiquement s’improviser coach (même si cela peut encore changer à l’avenir puisque, comme nous l’avons vu avec le métier de psychothérapeute, nous tendons vers davantage de régularisations).

    Que vous soyez diplômé(e) ou non, vous devez avoir de l’expérience dans le domaine dans lequel vous voulez coacher des gens. Si vous voulez devenir coach carrière, vous devez vous-mêmes avoir fait vos preuves et avoir géré votre propre entreprise (fut-ce une start-up). Si vous voulez devenir coach de régime, vous devez vous y connaître en diététique et avoir une forme athlétique. Vous pouvez proposer vos services par téléphone, par e-mail ou par vidéo. Cette formule vous rendra plus flexible.

    Source : DailyWorth > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

  • FINS DE MOIS DIFFICILES : 4 JOBS A FAIRE EN EXTRA

    shutterstock_141675481b.jpg

    Lorsque Sophie décida de se lancer dans la photographie, elle avait déjà un travail à temps plein dans une entreprise de communication.

    Progressivement, ses photos originales s’imposèrent dans le milieu et rencontrèrent un franc succès sur les plateformes de ventes de photos, comme Shutterstock et Fotolia. Ses fins de mois devinrent plus agréables et, bientôt, elle décida même de démissionner et de vivre de sa nouvelle passion. Aujourd’hui, elle est à la tête de sa petite société et a embauché deux employés à temps plein. Si cet exemple est l’illustration du parcours rêvé, point n’est besoin d’aller si loin et de tout plaquer pour se lancer dans une nouvelle carrière. Nous vous proposons ici quelques métiers que vous pouvez exercer en parallèle à votre profession actuelle, à titre d’indépendant(e) complémentaire, et qui vous aideront à arrondir vos fins de mois.

    1. Artisan

    Si vous avez l’âme créative et artisane, vous pourriez lancer votre marque sur la plateforme d’e-commerce Etsy. Le site se présente comme un agent de liaison entre les artisans et les consommateurs. Il met à l’honneur des articles vintage et toutes sortes de produits « faits maison », comme des vêtements, des chaussures, des objets de déco, des rideaux, des cadres, etc.

    Pour multiplier vos chances de réussite, il est essentiel d’obtenir du feedback positif de la part de vos clients. À chaque fois que vous vendez un produit, encouragez vos acheteurs à laisser un avis positif à votre sujet. Communiquez avec vos clients et soyez rigoureux(/se) dans vos délais de livraison. La mauvaise publicité circule rapidement.

    2. Prof

    Tout le monde est expert en quelque chose. Et il y a probablement des gens qui paieraient pour apprendre ce que vous savez. Vous pouvez envisager de développer des cours en ligne, des ateliers ou des séminaires dans votre domaine d’expertise. Les tutoriels en ligne, publiés sur des sites spécialisés comme SkillShare et Skillfeed, bénéficient généralement d’un meilleur rendement car, une fois en ligne, ils peuvent être achetés à n’importe quel moment de la journée et vous ne devez rien faire pour récolter votre argent.

    3. Photographe

    Si vous voulez vous lancer dans la photographie, vous devez prendre le temps de comprendre les bases de ce métier à part entière. Il ne vous suffira pas de dégainer n’importe quel appareil photo et de prendre des photos en mode automatique. Vous devez acheter le matériel adéquat (souvent onéreux), avoir quelques objectifs de différente envergure et comprendre le mode manuel. Vous pouvez aussi vous entraîner et acquérir de l’expérience en proposant vos services gratuitement à un(e) photographe établi(e). Vous apprendrez ses techniques et comprendrez mieux comment gérer les relations avec les clients. Vous pouvez ensuite vendre vos photos en ligne, à des plateformes spécialisées (voir plus haut), ou privilégier le contact humain et photographier des événements (mariages, baptêmes, anniversaires et autres fêtes).

    4. Coach

    Les métiers de coaching et de conseil ont le vent en poupe. Aujourd’hui, vous trouverez des coaches de réussite, des coaches de vie, des coaches de retraite, des coaches de carrière, des coaches de transition, des coaches de relations amoureuses ou des coaches de régime. Ces métiers ne sont pas réglementés. Ce qui veut dire que tout le monde peut hypothétiquement s’improviser coach (même si cela peut encore changer à l’avenir puisque, comme nous l’avons vu avec le métier de psychothérapeute, nous tendons vers davantage de régularisations).

    Que vous soyez diplômé(e) ou non, vous devez avoir de l’expérience dans le domaine dans lequel vous voulez coacher des gens. Si vous voulez devenir coach carrière, vous devez vous-mêmes avoir fait vos preuves et avoir géré votre propre entreprise (fut-ce une start-up). Si vous voulez devenir coach de régime, vous devez vous y connaître en diététique et avoir une forme athlétique. Vous pouvez proposer vos services par téléphone, par e-mail ou par vidéo. Cette formule vous rendra plus flexible.

    Source : DailyWorth via > http://www.references.be

  • HANNUT > L' ASBL L’ÉVEIL PROPOSE DES ACTIVITÉS EXTRA-SCOLAIRE

    1175166_10201284359724053_813199121_n.jpg

    C'est la rentrée, il est temps également de vous proposer les activités complémentaires de notre accueil extra-scolaire. Cette année l'ASBL Eveil collabore avec le Province de Liège ainsi qu'avec notre académie de musique.

    Cet accueil est commun à tous les réseaux scolaires de notre commune de Hannut.

    Je profite de l'occasion pour remercier toutes les directions pour leur collaboration positive dans le fonctionnement de l'accueil extra-scolaire à Hannut.

    Bonne rentrée à toutes et tous.

    Renseignement : ASBL Eveil : 019/630 534.

    Source > Manu Douette sur > https://www.facebook.com

  • INFO BOULOT > 9 SURPRENANTS AVANTAGES EXTRA-LÉGAUX

    fitness.jpg

    Chèques-repas, indemnités de déplacement, voitures de société…. Les avantages extra-légaux sont très populaires. Les employeurs ont massivement recours à ces formes de rémunération alternatives, fiscalement avantageuses. Votre patron n’est pas assez créatif ? Parcourez cette liste de conseils pour améliorer votre salaire !

    Pas d’augmentation de salaire en vue, en raison de la crise ? Pas de panique, la plupart des entreprises ont trouvé de nouvelles manières de récompenser leurs collaborateurs. Les jours de vacances supplémentaires, par exemple, semblent bien marcher. Pareil pour le télé-travail. Les collaborateurs considèrent cela comme un avantage, car chaque jour de télé-travail est un jour sans embouteillages.

    Bien que de plus en plus d’entreprises laissent individuellement choisir leurs employés parmi un éventail d’avantages, cela n’est pas toujours possible. Les avantages comme les bonus, les chèques-repas et les assurances groupe sont collectifs : ils sont accordés a chaque employé d’une entreprise déterminée, ou au moins à des segments déterminés du personnel.

    Voici un aperçu des avantages extra-légaux moins courants.

    1. Chèques sport et culture > Une entreprise peut distribuer des chèques sport et culture, si c’est convenu sur papier. Cet avantage peut être exonéré de cotisation ONSS et d’impôts, si certaines conditions sont remplies. Le montant total des chèques ne peut pas, par exemple, dépasser les 100 euros nets par an.

     

    2. Tickets pour des évènements culturels > Si votre entreprise offre des billets pour certaines manifestations culturelles, vous ne payez en tant qu’employé aucun précompte professionnel mais bien une contribution à l’ONSS.

    3. Réduction sur les produits de la maison > Les entreprises vendent souvent leurs produits à leurs employés avec une grosse remise. La plupart du temps, il ne faut pas payer de cotisation ONSS ou d’impôts la-dessus. Mais la règle des 30% est d’application : la réduction ne peut pas dépasser les 30% du prix normal du marché. Il existe aussi des conventions sur la fréquence de cet avantage, en fonction de la durée de vie du produit. Un exemple-type, dans cette catégorie d’avantages, sont les prêts préférentiels qu’accordent les banques à leurs collaborateurs.

    4. Jours maladie et d’accueil payés > Grâce à ceci, vous avez le droit d’être absent au travail en cas de raisons familiales urgentes : une maladie, ou l’hospitalisation de votre enfant ou partenaire. Ce droit à l’absence vaut pour maximum 10 jours par an. Votre employeur n’est pas obligé de payer ces jours, mais il peut vous attribuer un avantage pour le faire tout de même.

    5. Crèches et allocations familiales extra-légales > Votre employeur peut intervenir dans les coûts via des allocations familiales ou une crèche extra-légale. Ces avantages reçoivent le même traitement fiscal que votre salaire : vous payez le même précompte professionnel. Vous avez malgré tout droit à une exemption de cotisations ONSS de maximum 50 euros par mois et par enfant.

    6. Avantages non-récurrents liés aux résultats > Cet avantage existe depuis 2008, mais devient plus populaire chaque année. Comment ça marche ? Votre employeur fixe au préalable un objectif chiffré : un chiffre d’affaires déterminé, ou un certain bénéfice, pour un groupe d’employés ou pour toute l’entreprise. Si ces résultats sont atteints, les travailleurs concernés reçoivent une prime nette, qui par an ne doit jamais dépasser les 2.488 euros (il s’agit du montant pour 2013).

    7. Crédit sans intérêt > Très exceptionnellement, un employeur peut accorder à ses employeurs un prêt sans intérêt. En tant qu’employé, vous remboursez la somme par virements mensuels, sans intérêt ou avec un taux très faible. Vous payez par contre une contribution à l’ONSS qui est calculée en fonction de l’avantage qu'offre un prêt sans intérêt, en comparaison avec un prêt à la banque. Le précompte professionnel est calculé en fonction des caractéristiques du prêt.

    8. Actions > Ici, vous obtenez le droit d’acheter des parts de votre entreprise contre un prix fixé. Cet avantage est surtout accordé aux cadres de grandes entreprises cotées en bourse. L’avantage financier pour les employés consiste en la plus-value qu’il reçoit quand il vend ses parts. De plus, aucun impôt n’est prélevé sur cette plus-value. Les actions sont par contre soumises au précompte professionnel. Les options sont un risque à calculer : si la valeur de votre action chute, l’option vaudra moins d’argent et vous devrez quand même payer des impôts.

    9. Logement de fonction > Cet avantage est surtout valable pour les tops managers et les concierges, mais est tout de même intéressant. Vous payez en effet un montant à l’ONSS qui est calculé sur base du prix normal de location que vous auriez payé si vous étiez locataire. Et le précompte professionnel dépend du revenu cadastral du bien.

    Lire aussi

    Source > http://www.references.be

  • HERVE JAMAR A DEFENDU HIER L’ACCEUIL EXTRASCOLAIRE

    sans-titre2.jpgHervé Jamar a défendu hier après-midi, au parlement, des moyens accrus pour ce que l'on appelait dans le temps "des garderies dans les écoles" et qui est devenu l'accueil extrascolaire.

    En effet, seules les villes de plus de 50 000 habitants (une dizaine en Wallonie sur 262 villes et communes) sont aidées et subsidiées par le pouvoir régional.

    Une très bonne chose pour elles. Mais qu'en est-il des 252 autres ?

    Celles-ci doivent nécessairement compenser financièrement afin de soutenir ces parents qui travaillent et qui doivent souvent faire de longs trajets...

    Essayons de trouver la logique...images.jpg

    Un brin d'espoir, peut-être, car la majorité Olivier a demandé à examiner en profondeur la proposition du Député-Bourgmestre d'étendre l'aide à toutes les communes.

    Cette proposition reviendra au parlement le 18 juin prochain.

     « Un enfant = un enfant, une famille = une famille. Je serai tenace! », Insiste Hervé Jamar.

    Source > Emilie Massi Collaboratrice du Député-Bourgmestre Hervé Jamar