expo photos

  • Imprimer

    WASSEIGES À « LA DÎME » CE DIMANCHE 14 > D'UN APÉRO À L'AUTRE, PIANO ET PHOTOS

    Nous avons choisi le jour des élections pour être bien sûrs que vous serez tous là ! Dès que vous aurez voté, rejoignez-nous à la Ferme de la Dîme.

    À 11h, concert apéritif autour du nouveau piano qui trône depuis peu dans notre salle et qui permettra quantité de nouvelles aventures artistiques.

    Ce sera également l'occasion de découvrir et d'admirer les photos de Claire Allard sur "Les hommes de l'ombre" qui seront accrochées à nos murs jusqu'en décembre prochain. Nous vous offrons un verre l'après-midi pour le vernissage.

    Entre les deux apéros, la salle reste ouverte, on pourra y jouer (du piano), y manger (ce qu'on aura apporté pour contribuer au repas en formule auberge espagnole) et y commenter les premiers résultats des votes... ou tout autre chose.

    Venez nombreux pour ce moment convivial et en accès libre !

    À 11h le concert - Entrée libre

    Une nouvelle âme pour la Ferme de la Dîme.

    Dime 2.jpgIl trônait sur le parquet impeccable d'un troisième étage bruxellois, avec baies vitrées lumineuses, vue sur parc et tout le confort douillet d'une habitation de standing.

    Confort muet depuis bien des années paraît-il. Mais la voix et les articulations encore belles et vivantes d'après Georges Deppe et Dominique Woltèche, venus quelques jours auparavant lui faire passer une petite audition - il a dû se demander ce qui lui arrivait, d'être touché comme jamais, sans doute.

    Aujourd'hui le voici sur un sol un peu plus dur, contre un mur un peu plus rêche, dans la pénombre fraîche de la salle, accueilli par le silence et quelques trompettes de Jéricho.

    On va le chouchouter pour qu'il s'adapte en douceur à sa nouvelle vie. Et pour commencer, lui faire une petite fête de bienvenue à l'heure de l'apéro.

    Georges Deppe, Dominique Woltèche et Louis Deppe, viendront le sortir de son mutisme au cours d'un concert impromptu qui mêlera classique (Haydn, Schubert, Bartok, Smetana, Tchaikovsky...) et jazz. Et dans la tradition des salons musicaux, si d'aucuns veulent se joindre à eux ensuite, il leur suffit de s'annoncer pour qu'on équilibre le programme, la salle sera ouverte jusque 17h.

    Les hommes de l'ombre...

    Un coup de cœur pour cette exposition découverte à Namur cet été. De très belles photos en tirage grand format qui rappellent jusqu'aux odeurs des envers de décors, des démontages nocturnes et des débarquements dans les petits matins blêmes. Rendre un si bel hommage aux techniciens de spectacle sur les murs de la Ferme de la Dîme, voilà qui a du sens ! L'exposition sera visible toute la journée du 14 octobre, de 11h à 17h, et restera en place  pendant toute la première partie de notre saison.

    Un verre sera offert pour le vernissage entre 15h et 17h.

    Une exposition de Claire Allard

    Elle est photographe. Depuis 20 ans elle arpente l'envers des décors, les chantiers de montage et de démontage de l'éphémère en compagnie des techniciens de spectacle. Elle observe, capte la lumière sur les visages, épie les moindres gestes.

    Car les techniciens de spectacle ne sont pas des travailleurs comme les autres. Ils ne comptent pas leurs heures. Ils commencent très tôt et finissent très tard. Ils enchaînent bien souvent 18 heures d'affilée et ne dorment parfois que quelques heures avant le montage du spectacle suivant. Ils ne sont presque jamais libres les week-ends, et rarement en soirée. La plupart du temps, leurs familles, leurs amis ne comprennent pas ce qu'ils font. Du fait de leurs horaires, ils mènent, pour la plupart, une vie familiale compliquée. Et en comparaison avec les heures prestées, on peut dire que le salaire n'est pas élevé : ils ne roulent pas sur l'or.

    La culture n'existerait pas sans les artistes. Mais elle n'existerait pas non plus sans ces travailleurs de l'ombre qui sont le lien entre l'artiste qui veut partager son rêve et le public qui peut ainsi accéder aux siens. Et parce que leur entourage ne parvient pas à comprendre ce qu'ils font, parce que le public ne se rend pas compte que souvent, deux minutes à peine après le spectacle, ils préparent déjà le jour suivant, parce qu'ils doivent se battre contre une administration qui ne comprend pas la réalité de leur vie, Claire Allard a eu envie de mettre en image et en lumière ces Sisyphe modernes qui, chaque matin dans un lieu nouveau, portent une pierre différente...

    Pour découvrir son travail

    Salle ouverte de 11h à 17h.

    Repas "auberge espagnole" le midi (chacun amène de quoi alimenter le buffet).

    Un verre est offert pour le vernissage de 15h à 17h.

    Participation aux frais de la journée "au chapeau"

    Ferme de la Dîme > 250 rue du Baron d'Obin > (nouvelle numérotation, mais le 194 reste utile pour les gps...) > 4219 Wasseiges > 081/85.63.74 > ferme@deladime.net

    Visitez notre site ! > Rejoignez notre page Facebook 

  • Imprimer

    CREHEN (HANNUT) SAMEDI 17 MARS AU CLUB 80 > EXPO PHOTO - PROJECTION - SOIREE

    Durant l’été 2017, le collectif bruxellois "Les Meutes" a réalisé le court métrage "Bracelair", dans le cadre du Festival

    Des Blocs à la Cité Modèle de Laeken. Le court métrage ayant été en partie tourné dans la région, il est dès lors grand temps de rendre à Hannut ce qui appartient à Hannut !!

    Mais comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Les Meutes vous a concocté tout un programme pour que cette journée reste inoubliable, avec des expositions, des projections, et des dj set..

    ???? EXPOS > 16h: Ouverture

    La première exposition est consacrée à l’histoire de la Cité Modèle. Construite dans le cadre de l’Exposition Universelle de 1958, nous vous proposons de découvrir les archives (CIVA) de ce projet à l’architecture et aux ambitions uniques. La deuxième exposition est réalisée à partir de photos prises par les habitants de la Cité durant l'été 2017.

    ???? PROJECTIONS >  17h00: Otage du langage (Durée: 20min)

    De: Maxime Jennes, Dimitri Petrovic et Karim Akalay.

    Premier court métrage réalisé par Les Meutes à la Cité Modèle, « Otage du langage » a été primé au Festival SystemD en 2016. Un choc générationnel, culturel, et linguistique; une histoire d’(in)compréhension et de partage..

    ???? 17h45: Projection du film « Bracelair » (Durée: 32min)

    De: Maxime Jennes, Dimitri Petrovic et Karim Akalay.

    Réalisé durant l’été 2017 entre Bruxelles et Hannut, Bracelair est un road trip déjanté mené par quatre jeunes habitants de la Cité Modèle de Laeken. Dépaysement garanti, que vous soyez d'Hannut ou d’ailleurs!

    ???? DJ SET > 22h - minuit

    Purple Glass Dj - Bruxelles

    ???? Minuit - 2h > Ben Hadj Ali - Hannut

    ???? 2h - 4h > Amir Zam - Hannut

    Rameutez-vous! >>> Les Meutes

    ENTREE: 3€

    L’évènement > https://www.evensi.com/projections-expos-djs-hannutxlesmeutes-club80-crehen-11-rue-wasseiges/247746122

  • Imprimer

    LES RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES DE WAREMME LES 03 & 04 FÉVRIER !

    Environ 70 candidatures ont été envoyées pour la sixième édition des rencontres photographiques de Waremme, les 3 et 4 février.

    Un chiffre qui témoigne du succès de l’événement, selon son organisateur Aris Koudaya. « C’est deux fois plus que l’an dernier », s’enthousiasme-t-il. Certains proposent leur propre série, alors que d’autres sont sélectionnés par ce Waremmien.

    Ainsi, ce sont 27 photographes qui ont été retenus vis-à-vis de critères de cohérence, d’originalité et de proximité géographique. « On essaye d’inviter un maximum de monde autour de Huy-Waremme », dit-il. « Des photographes de Braives, Berloz ou encore Oreye figurent ainsi dans la programmation. On a ensuite élargi à la Province de Liège. »

    Marie Peigneux, de Villers-le-Bouillet, exposera ainsi une série sur le métal. « Le Braivois Michel Mangon proposera des portraits déjantés », cite Aris Koudaya. « Michel Mottart, le plus ancien de la bande, témoignera de Waremme. La Braivoise Fanny Deschamp affichera pour sa part des images géniales d’Afrique. »

    Selon lui, le choix des artistes a été laborieux. « La plupart du temps, ce sont de vrais passionnés qui se manifestent », continue Aris Koudaya. « L’an dernier, un spécialiste du selfie proposait des clichés pas vraiment techniques mais qui formaient une série intéressante.

    Cette année, on a affaire à de vrais amateurs qui ont une maîtrise de la photo. » Des photographes qui, à ses yeux, ne reçoivent pas suffisamment de lumière, et qui seront présents les 3 et 4 février dès 9h30 à la salle ‘’Un jour ailleurs’’ et au ‘’Centre culturel de Waremme’’.

    Entrée gratuite.

    Un article très complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/181166

  • Imprimer

    VINGT HANNUTOIS CHOISIS POUR FIGURER DANS UNE EXPO PHOTOS D'OBJETS DESIGN

    1594215823_B972412363Z_1_20140404175141_000_G3S27R182_1-0.jpg

    À Hannut, Frédéric Perrez et Laurent Coster de Design Concept à Hannut (rue de Tirlemont) veulent casser l’image du design trop souvent perçu comme froid et sans âme.

    Pour y parvenir, ils ont imaginé une expo photos tout à fait originale mettant en scène une vingtaine de personnalités hannutoises. À voir en mai, sur la Grand-Place.

    Mais en gros, le concept est le suivant : «  photographier une vingtaine de Hannutois connus posant avec un objet design  », résume Frédéric Perrez, le concepteur de cette exposition originale qui se tiendra en mai prochain sur la Grand-place à Hannut.

    Le but ? «  Sensibiliser la population au design. Montrer que jeune ou vieux, chacun peut s’y identifier. Et que l’objet design n’est pas quelque chose de froid, ou tout simplement comme on le décrit souvent, quelque chose de rond ou de carré. Derrière chaque objet design, il y a une création, une histoire et un créateur  ».

    Le site de Design Concept > http://www.designconcept.be

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme d’hier samedi.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/977653

    Photo > Frédéric Perrez, styliste et Laurent Coster, architecte d’intérieur.