exploit

  • TROIS ASCENSIONS DU MONT VENTOUX À VÉLO AU PROFIT DES ENFANTS

    Un Hannutois a organisé un souper au profit du Clair Matin à Braives avant l’assaut du Ventoux 

    Vers un nouvel exploit : pour des enfants qui connaissent des difficultés dans leur milieu familial, Philippe Delaude se lance un défi de taille. Ce Hannutois vise une triple ascension, à vélo, du Mont Ventoux au cours d’une même journée. Dans le cadre de ce projet et afin de faire connaître le Clair Matin pour qui il pédale, Philippe Delaude organise un souper hamburger ce vendredi.  

    Trente-trois semaines après sa double ascension du Mont Ventoux, Philippe Delaude remet, en quelque sorte, le couvert. Le vendredi 2 octobre dernier, au profit du Clair Matin (Latinne), ce Hannutois enfourche son vélo et se lance à l’assaut du mythique sommet français. Grâce à cette performance, le quinquagénaire récolte plus de 2.000 euros pour la maison braivoise qui accueille des enfants en difficulté dans leur milieu familial

     « Fin août, je compte gravir à vélo le Mont Ventoux à trois reprises, soit une ascension et une descente supplémentaires par rapport à 2015 », explique Philippe Delaude.

    UNE AMBIANCE PARTICULIÈRE

    En octobre dernier, le Hannutois a connu des conditions climatiques difficiles et il a prévu sa prochaine aventure entre les 20 et 31 août. « La date précise n’est pas encore définie. J’ai opté pour l’été, car cette période draine des centaines de cyclistes vers ce lieu mythique. Grimper le Ventoux à côté d’autres gens apporte une dimension plus festive à l’événement et cela crée une ambiance particulière. Je le fais dans le but d’aider le Clair Matin et ma philosophie ce jour-là reste la même, puisque je veux partager ces ascensions avec les autres cyclistes présents. Je souhaite discuter avec d’autres et s’entraider », évoque Philippe Delaude.

    FAIRE DÉCOUVRIR LA MAISON

    L’ascension a lieu dans trois mois et l’homme se prépare calmement. Il entreprend des sorties plus longues et prend le temps, un peu comme il prévoit de le faire le jour-J : « Je démarre vers 5h30 et je compte arriver pour la troisième fois au sommet vers 18h », glisse-t-il.

    Il est possible de parrainer Philippe Delaude et ainsi de soutenir le Clair Matin.

    Source partielle > JULIEN MARIQUE sur le Journal LA MEUSE de ce vendredi 20/05/2016