en réunion

  • COMMENT DEFENDRE VOS IDEES EN REUNION ?

    Meeting_2015_03_04_shutterstock_125338145.jpg

    Ce n’est pas parce qu’un employé déborde de créativité et d'idées novatrices qu’il arrivera pour autant à les faire accepter par son équipe.

    Pour susciter la curiosité et l’intérêt de vos pairs en réunion, il faut pouvoir mettre sa prise de parole en valeur : pour cela, il existe plusieurs stratégies... Voici comment convaincre vos collègues et patrons du bien-fondé de vos idées.

    1. Capter l’attention de ses collègues

    Avant de prendre la parole, assurez-vous que les personnes présentes sont disposées à vous écouter. Ne vous lancez pas en plein chahut. Une technique pour obtenir le silence est de prendre une profonde inspiration : vos interlocuteurs vont alors se tourner vers vous. Autres solutions : faire un léger signe de la main pour capter l’attention ou chercher le regard de plusieurs personnes, pour signifier que vous vous apprêtez à parler. Lorsque vous prenez la parole, posez votre voix. Parlez d’une voix haute et claire, avec un débit pas trop rapide, et évitez les tics de langages qui peuvent rapidement distraire vos interlocuteurs de votre discours.

    2. Structurer son discours

    Pour peu que votre message soit un peu complexe, vous gagnerez à en préparer la structure minutieusement. Une idée bien structurée est en effet bien plus facile à faire passer. Annoncez d’abord votre idée principale, puis le nombre de points que vous allez développer. Exemple : « Je pense que nous devrions développer un nouveau produit : l’offre de formation. Cela sera bénéfique pour l'entreprise à trois niveaux. » Si vous avez peur de perdre le fil, prenez note de mots-clés très succincts en guise de bouée de sauvetage.

    3. Prouver sa motivation

    Vous avez plus de chance de galvaniser vos interlocuteurs si vous êtes vous-même complètement enthousiasmé. Pour convaincre votre assemblée, adoptez un discours sincère et passionné. Soignez votre langage non verbal, souriez, utilisez des verbes positifs et parlez en « nous » plutôt qu’en « je ». Oubliez les discours trop techniques et formels pour apporter une vraie dimension émotionnelle.

    4. Illustrer ses idées

    Si votre propos est un peu ardu et nécessite quelques explications, préparez un support visuel. Un classique PowerPoint par exemple, si vous ne le rendez pas trop indigeste. Pour plus de simplicité, vous pouvez simplement vous lever et dessiner un schéma ou noter des mots-clés sur un tableau : cela sera aussi efficace pour vous faire comprendre.

    5. Ne pas empiéter sur les autres

    Pour ne pas susciter la lassitude ou l'énervement de vos collègues, ne gardez pas la parole trop longtemps et essayez de rester concis. Si votre intervention est très longue, entrecoupez-la de moments d’interaction avec vos pairs pour les réveiller et les impliquer dans votre projet.

    Source : keljob.com > Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be