employés

  • EMPLOYES ET FONCTIONNAIRES : MEME SALAIRE ?

    Fonctionnaire_logo_shutterstock_192308498.jpg

    Ce n’est un secret pour personne : les ouvriers gagnent généralement moins bien leur vie (d’environ un tiers) que les employés ou les fonctionnaires.

    Mais qu’en est-il de la différence de salaire entre ces deux dernières catégories ?

    Notre Enquête des salaires 2014 révèle que les employés perçoivent en moyenne 100 € de plus que les fonctionnaires, mais que le salaire moyen est relativement identique pour ces deux statuts. Chez les employés, on trouve davantage de « variation ascendante » : les mieux payés gagnent davantage que leurs homologues fonctionnaires les mieux lotis.

    La tension salariale (rapport entre les salaires les plus élevés et les plus bas) est la plus faible parmi les ouvriers (2,24) et la plus importante chez les employés (2,66). Les fonctionnaires se situent entre les deux, avec une cote de 2,44. La tension salariale moindre chez les ouvriers est essentiellement due à l’évolution de carrière assez lisse : les ouvriers exercent quasi exclusivement des fonctions exécutantes (88 %), tandis que 28 % des employés et 22 % des fonctionnaires déclarent faire partie des cadres moyens ou supérieurs.

    En ce qui concerne les fonctionnaires, la principale cause de tension salariale réside dans la pratique assez généralisée des augmentations barémiques : plus de 85 % des fonctionnaires indiquent que leur rémunération augmente régulièrement en fonction de leur ancienneté. Un phénomène qui ne touche que 4 ouvriers ou employés sur 10. Les hausses barémiques successives impliquent pour les fonctionnaires un salaire nettement plus élevé en fin de carrière qu’en début d’activité, même s’ils exercent toujours la même fonction.

    Salaire mensuel brut équivalent temps plein (montant et indice avec les ouvriers comme base)

    Voir le tableau sur la site d’ébergement > ICI

    Source > http://www.references.be

  • CEFORA: LA FORMATION, PASSAGE QUASI OBLIGÉ POUR TOUS LES ACTEURS MAJEURS

    Cefora.jpg

    Centre de formation de la Commission Paritaire Nationale Auxiliaire pour Employés, le CEFORA propose aussi entre 70 et 80 formations à l’attention des demandeurs d’emploi dans les métiers en pénurie et en fonction de la demande, en coordination avec les entreprises et les agences d’intérim, lesquelles n’ont d’autres solutions que de former les candidats.

    Dans divers secteurs tels que la construction, l’informatique, le commerce, l’automobile... , le Cefora organise des formations longue durée et des stages, à l’attention des futurs chefs de chantier, deviseurs, agents call center, commerciaux, développeurs… «Nous suivons de très près les demandes des entreprises de la CP 218 et constituons des groupes en fonction du marché », explique Fanny Cools. «Notre taux de réinsertion après six mois est de 68%. Très souvent, les candidats sont engagés sur le lieu même du stage. Nous avons parfois un problème avec les gens peu qualifiés. Car même pour entrer en formation, il faut un minimum de compétences…»

    Parce qu’il devient de plus en plus complexe et englobe un large panel de fonctions spécifiques, liées au recrutement, au coaching, à l’outplacement…, le secteur de l’intérim est enclin à recourir à la formation. « En 2013, nous avons formé 1.278 employés du secteur intérimaire contre 715 en 2012! », analyse Fanny Cools.

     « Nous avons une grande culture de la formation », confirme Denis Pilette. «Nous n’hésitons pas à la proposer à notre personnel qui désire évoluer et accroître ses compétences. Chez Unique, l’ancienneté de nos consultants est même notre spécificité. » « Nous avons un service de formation interne et nous travaillons aussi avec des centres comme le Cefora »,  enchaîne Marc Riquet. « Les consultants ont besoin de connaître une palette de métiers et doivent également être compétents dans des domaines plus pointus, comme les techniques d’entretien et d’embauche. » « Les formations sont très importantes si l’on veut remédier aux pénuries», appuie Renaud Dechamps. «Nous faisons appel aux organismes comme le Forem, les fonds de formation…

    Pour permettre à notre personnel de se familiariser avec les nouveaux outils. » « Investir dans son personnel, c’est la clé du succès », conclut Vincent Wuilmart.

    Le CEFORA > http://www.cefora.be

    Source > l C.S. sur > http://www.jobsregions.be

  • EMPLOYEURS > NET ENGAGEMENT SCORE> UN OUTIL POUR CALCULER LA MOTIVATION DE VOS EMPLOYÉS

    sh5576d2b4-3bd1-dc51.jpg

    Pour que votre entreprise soit rentable, il faut que vos employés soient motivés. Mais comment savoir s’ils sont impliqués dans leur travail? Pour cela, le département Personnel & Organisation du groupe de services Attentia a lancé le“ NET ENGAGEMENT SCORE ”.

    “Il s’agit d’un outil, qui permet aux responsables RH et aux chefs d’entreprise de calculer le niveau d’engagement de leurs employés de manière anonyme et gratuite ”, explique Kristel Bracke, de la société Attentia. “Cet outil se présente sous forme d’un questionnaire très simple et très rapide. Il est distribué à tous les travailleurs et il a pour objectif de connaître les mesures à prendre pour améliorer leur rendement”, poursuit Kristel.

    Première question posée aux employés: “Dans quelle mesure recommanderiez- vous àun ami de travailler pour notre entreprise?”

    “Et lors de cette première question, l’employé doit donner une cote sur dix ”, ajoute la déléguée de chez Attentia.

    Ensuite, les employés devront répondre à la question suivante: “Quels sont les points qu’il faut changer dans la société pour améliorer le score que vous avez donné lors de la première question?”kristel%20Brack_0.png

    “Cet outil permet donc au directeur de l’entreprise d’avoir rapidement un feed-back. Grâce aux nombreuses suggestions proposées par les employés, il saura quels sont les points à améliorer.

    Cela permettra à ses employés de se sentir davantage à l’aise dans leur travail. Car, en travaillant dans un meilleur environnement, ils seront évidemment plus efficaces ”.

    Suite à ces résultats, les responsables RH ou le directeur de la société peuvent établir leur plan d’action pour augmenter l’engagement de leur personnel. Soit seul ou en faisant appel à la société Attentia, quil’aidera dans ses démarches. En effet, des études internationales ont montré que les entreprises dont l’engagement des employés est en progression connaissent une croissance plus rapide et obtiennent un meilleur rendement.“

    Et puis, l’entreprise qui parvient à attirer des personnes engagées, à les choyer mais aussi à les garder, ne doit pas changer chaque année d’employés. C’est important car, de nos jours, les bons candidats ne courent pas les rues ”, ajoute Kristel. Pour bénéficier de ce questionnaire, il vous suffit d’aller sur le site.

    SHANTI DUPARQUE

    Source > http://www.jobsregions.be > Sur la photo Kristel Bracke