emplois

  • Imprimer

    HANNUT > LE FUTUR MCDONALD’S RECRUTE 30 PERSONNES

    La Mission régionale de Huy-Waremme et le Forem viennent de rappeler que 30 personnes vont avoir l’occasion d’être recrutées au futur McDonald’s de Hannut.

    Il s’agit de contrats à durée déterminée à temps partiel (25h/semaine) et qui demandent peu de qualification. L’ouverture de l’enseigne est prévue pour fin décembre-début 2019.

    15 postes sont ouverts pour l’accueil et la salle du restaurant : il s’agira d’accueillir les clients, prendre les commandes et les préparer, encaisser, être attentif et veiller au bien-être des clients, veiller au réapprovisionnement.

    Pour la cuisine et le grill, 15 autres postes sont ouverts. Il s’agira, pour ceux-ci, de préparer les produits selon les normes d’hygiène et les procédures internes, régler les appareils en cuisine, participer à l’entretien et approvisionner les stocks.

    Une période de formation de deux ou trois semaines se fera dans un autre McDo de la région avant l’engagement qui se fera le 21 décembre.

    Les CV sont à envoyer par courrier au Forem à Benoît Dirick, chaussée de Liège, 49/51, 4500 Huy ou par courriel à benoit.dirick@forem.be.

    Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le 085/27.08.47.

    Source > E.K en ligne > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > 30 OFFRES D’EMPLOI POUR LE MCDONALD’S

    Des contrats à durée déterminée à temps partiel

    Comme nous l’annoncions dans le journal de vendredi, le McDonald’s de Hannut est en cours de construction sur la route de Landen. L’ouverture prochaine du fast-food est synonyme de nouveaux emplois créés. Le Forem, en partenariat avec la MIRHW, a lancé ce vendredi la procédure de recrutement pour 30 postes peu qualifiés.  

    Quinze postes sont ouverts pour l’accueil et la salle du restaurant. Les tâches confiées sont les suivantes : accueillir les clients avec le sourire (comptoir et Drive in), prendre les commandes et les préparer, procéder à l'encaissement, aller vers le client pour voir s'il ne manque de rien, être attentif et veiller au bien-être du client, nettoyer les tables et l'espace de travail et veiller au réapprovisionnement (serviettes, épices, ....).

    Quinze autres emplois sont à pourvoir pour la partie cuisine et gril. Il s’agit de préparer les produits (salades, hamburgers, etc.) selon les normes d'hygiène et les procédures internes, régler les appareils en cuisine, entretenir le poste de travail et le matériel, participer à l'entretien (débarrasser les tables, nettoyer la salle et les toilettes, vider les poubelles, etc.) et approvisionner les stocks.

    Il s’agit de contrats à durée déterminée (avec possibilité d’évolution en interne), à temps partiel (25h/semaine) avec un horaire variable, également en soirée et les week-ends. Une période de formation de 2 ou 3 semaines se fera dans un autre McDonald's de la région avant la date d’engagement fixée le 21 décembre prochain. Avant ce CDD, vous devrez éventuellement faire un stage MIRHW et/ou un PFI. Il faut également être mobile et/ou habiter la région.

    Les CV sont à envoyer par courrier au Forem à M. Benoit Dirick, chaussée de Liège 49/51, 4500 Huy. Ou par courriel à benoit.dirick@forem.be . Infos au 085/27 08 47.

    Les candidats correspondant à l’offre d’emploi seront recontactés pour un premier entretien avec le Forem ou la MIRHW.

    Les personnes sélectionnées participeront à un deuxième entretien avec le gérant du McDonald’s de Hannut.

    Source > Votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 27/10/2018

    Illustration > mcdonalds.be/fr/emploi

    Découvrir les métiers > https://www.mcdonalds.be/fr/emploi/metiers-restaurant

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT - ECONOMIE > LE BOOM DE L’EMPLOI À HANNUT

    La plus forte hausse de l’arrondissement : entre 2012 et 2018, il a augmenté de 71,9 % 

    À l’approche des élections communales, Graydon a analysé l’activité économique de chacune des 589 villes et communes belges.

    Nous avons pu nous procurer les chiffres pour les 31 communes de l’arrondissement de Huy-Waremme.  

    Graydon s’est penché sur la santé économique des communes belges pour livrer un aperçu et une évolution des tendances au cours de la législature écoulée (2012-2018) : nombre d’entreprises, nombre de jeunes entreprises et de fermetures, entreprises qui se sont installées dans la commune ou qui se sont installées dans les communes voisines, évolution de l’emploi.

    Qu’en retenir pour les 31 communes de l’arrondissement de Huy-Waremme ? Entre 2017 et 2018, l’évolution du nombre d’entreprises est restée relativement stable. À l’exception de Nandrin et Remicourt qui chutent respectivement de 0,5 % et 1,2 %, toutes les communes voient leur parc augmenter dans une fourchette allant de 0,2 % pour Clavier à 6,3 % pour Berloz.

    Idem pour l’emploi qui entre 2012 et 2018 a progressé partout dans l’arrondissement, excepté à Faimes, Ferrières, Hamoir, Huy, Remicourt, Saint-Georges et Villers-le Bouillet où la population active a baissé de plusieurs dizaines d’unités au cours de la législature écoulée.

    La commune de Hannut se démarque par ses résultats extraordinaires en termes d’emplois : entre 2012 et 2018, une augmentation de 1544 emplois a été enregistrée, soit une hausse de 71,9 %. « C’est effectivement une commune qui se porte bien », abonde l’analyste du Forem Christine Quintin. « Selon nos statistiques, entre 2008 et 2016, le nombre d’entreprises existantes a augmenté de 11,5 % et les emplois de 15 % . »

    Cette bonne santé est attribuée à 3 secteurs d’activité « plus forts que partout ailleurs en Wallonie » : l’Horeca et le tourisme, l’enseignement et l’administration publique. « Selon nos projections, l’Horeca devrait encore prendre de l’ampleur en 2020 avec l’ouverture d’un complexe aquatique ».

    Parallèlement, le nombre de demandeurs d’emplois hannutois a lui aussi fortement chuté, de 21 % entre septembre 2014 à septembre 2018. Soit en chiffres absolus, de 881 demandeurs à 695.

    Globalement, Christine Quintin constate que l’arrondissement de Huy-Waremme se porte plutôt bien. « C’est un de ceux qui a le moins souffert des deux crises de 2009 et 2011 », conclut-elle.

    Source Partielle > Votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 03/10/2018

  • Imprimer

    HANNUT - SANTÉ > LE PRO DU PROBIOTIQUE RECRUTE 40 TECHNICIENS

    Vésale Pharma déménage son laboratoire à Hannut et investit deux millions d’euros

    Ce ne sont pas des médicaments mais des compléments alimentaires que fabrique la société Vésale Pharma.

    Spécialiste des probiotiques, la firme installée à Ghlin va déménager son laboratoire à Hannut et en profite pour recruter 40 personnes.

    Un imposant laboratoire dédié aux probiotiques va bientôt s’implanter à Hannut. Vésale Pharma va en effet installer son département recherche et développement rue de France, dans le parc économique. À la tête de cette firme, Jehan Liénart, qui a lancé en 1998 le premier probiotique de Belgique : le Bacilac.

    Depuis ce complément alimentaire pour la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 21/06/2018

    … / … « Nous allons par la même occasion employer 40 personnes sur 3 ans, soit une par mois », continue le directeur.

    Les profils recherchés sont techniques et scientifiques. « On cherche des biochimistes, des techniciens de laboratoire, des agents administratifs ou encore des spécialistes de la phagothérapie. »

    Vésale Pharma prend place dans le bâtiment de 1.500m² qui abritait auparavant l’entreprise de chauffage TCV. Celle-ci avait fait faillite il y a un peu plus d’un an. « Nous ne devons pas passer par des permis d’urbanisme puisque le bâtiment est déjà là. Le site nous offre également des possibilités … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 21/06/2018

    Capsules intelligentes

    Vésale Pharma va travailler sur trois axes de recherche : développer les « bonnes bactéries » pour le corps et les « phages » (une nouvelle voie de recherche) qui sont les … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 21/06/2018

    L’investissement revient à 2 millions d’euros. Chaque année, l’entreprise investit 20 à 30% de son chiffre d’affaires pour s’améliorer. « Notre objectif est de nous étendre au monde entier », conclut-il.

    Source > Jérôme Guisse sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 21/06/2018

    Illustration > Jehan Liénart a lancé en 1998 le premier probiotique de Belgique.J.G.

    Le site actuel de VESALA PHARMA > http://vesalepharma.com/fr/

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id60722

  • Imprimer

    L'A.S.B.L. ROYAL TENNIS CLUB HANNUTOIS RECHERCHE …

    Cherche gérant indépendant pour son Club-House et son Restaurant-Brasserie – Cuisine professionnelle

     Accès à la profession nécessaire !

     Renseignements : 0475/74 06 49 – 047730 02 93

    (7 terrains extérieurs – 2 terrains couverts – 450 membres)

  • Imprimer

    HANNUT: LE MAGASIN BRANTANO RECRUTE

    Situé le long de la route de Landen à Hannut, le magasin de chaussures Brantano est à la recherche d’une vendeuse ou d’un vendeur pour un contrat CDD en vue d’un engagement à long terme.

    Les personnes intéressées doivent déposer leur candidature au magasin (route de Landen 56 à Hannut) ou poster leur CV sur le site internet Brantano.

    Votre candidature spontanée via jobs@fng.eu  ou vous rendre directement au magasin de Hannut

    BRANTANO Hannut > https://www.brantano.be

    Source > D.R. Sur > http://huy-waremme.lameuse.be/234218

  • Imprimer

    EMPLOIS > NOUVEAUX ACCORDS > 2.500 EMPLOIS POUR DES WALLONS EN FLANDRE !

    Il n’est même pas nécessaire d’être bilingue

    Bonne nouvelle pour l’emploi : un accord vient d’être signé entre les ministres flamand et wallon de l’emploi afin de permettre aux travailleurs wallons de travailler en Flandre. Chaque année, 2.500 offres seront disponibles de l’autre côté de la frontière linguistique.  

    Aujourd’hui, la Flandre affiche un taux de chômage de 6,7 % alors qu’en Wallonie, on dépasse allègrement les 13 %. Certaines régions de Flandre-Occidentale parviennent même à rester sous les 2 %. Des chiffres qui ont donné à réfléchir aux deux ministres du Travail. Pierre-Yves Jeholet (MR) pour la Wallonie, et Philippe Muyters (N-VA) pour la Flandre viennent en effet de signer un plan d’action afin que davantage de Wallons passent la « frontière » linguistique pour travailler.

    Le plan s’articule autour de trois points : une meilleure synergie, plus de formations linguistiques et la mise en place d’une campagne de sensibilisation. De l’avis des deux ministres, cette nouvelle coopération est clairement une opération gagnant-gagnant : les offres d’emploi flamandes sont enfin occupées tandis que davantage de demandeurs d’emploi wallons retrouvent le chemin du travail. L’objectif est d’arriver à 2.500 travailleurs wallons alors qu’ils ne sont que 1.500 aujourd’hui.

    « La Flandre est en quasi … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce jeudi 08/02/2018

    Une formation gratuite

    Le besoin en main-d’œuvre est tellement important qu’il n’est plus nécessaire de parler le néerlandais pour postuler. Une des raisons qui faisaient que le nord du pays ne séduisait guère, jusqu’ici, les travailleurs du sud. Entre 2008 et 2015, le nombre de Wallons travaillant dans une entreprise flamande est en effet, passé de 68.000 à 50.000 selon le Forem.

    « Il y avait simplement moins La suite sur votre journal LA MEUSE de ce jeudi 08/02/2018

    … / … Le ministre flamand a lui-même demandé aux entreprises d’adoucir les conditions d’embauche afin de ne pas exclure un nombre trop important de candidats potentiels, en raison uniquement d’un problème de langue. « L’objectif est que les candidats wallons soient d’abord embauchés et qu’ils reçoivent plus tard, une formation en néerlandais sur leur lieu de travail », enchérit le ministre qui précise que la VDAB, l’équivalent flamand du Forem, financera ces cours ciblés.

    Le Forem veillera à une meilleure adéquation entre les profils existants et les postes vacants en Flandre, en gérant La suite sur votre journal LA MEUSE de ce jeudi 08/02/2018

    Si vous vivez à la frontière linguistique, les offres d’emploi risquent donc de se multiplier très rapidement.

    Source > Fanny Jacques sur votre journal LA MEUSE de ce jeudi 08/02/2018

  • Imprimer

    HANNUT > LE FUTUR MAGASIN LOLA LIZA RECRUTE 5 PERSONNES

    Le complexe commercial qui prend place dans l’ancien Intermarché se peaufine.

    Après Luxus et JBC, et avant le magasin de jouets Broze, c’est Lola Liza, un magasin de vêtements qui ouvrira ses portes. La MIRHW recrute 5 personnes pour occuper diverses fonctions.

    Au mois d’août, Luxus et JBC se sont installés sur le site de l’ancien Intermarché. Un site complètement transformé avec au total une superficie de 4.600 m², soit 1.000 m² de plus qu’auparavant, vu l’agrandissement réalisé. La structure du bâtiment a été préservée, mais la façade a été complètement revue, privilégiant le vitrage sur une bonne moitié de la hauteur du bâtiment.

    Au total, quatre commerces doivent prendre place dans cet espace. Broze a confirmé sa venue, mais avant cela, c’est une boutique de vêtements qui ouvrira ses portes le 24 mars prochain. Lola Liza est une marque belge disposant d’un parc de plus de 100 magasins au Bénélux et en France. « Notre ambition est de … >La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/183306/

    C’est la MIRHW (Mission Régionale Huy-Waremme) qui s’est chargée de lancer le processus de recrutement des 5 personnes qui seront affectées à la boutique Lola Liza de Hannut. Il s’agit d’un shop manager et de quatre vendeurs/vendeuses en prêt à porter.

    Engagé pour un contrat de 35 heures semaines, le shop manager aura en charge la gestion de l’équipe des quatre vendeurs. Ces derniers seront engagés au départ pour un contrat de 18 ou 20 heures par semaine.

    Les contrats sont proposés en CDD de trois mois au départ, mais un CDI est possible à terme.

    Les candidats doivent posséder un sens commercial développé, être dynamique, sociable et idéalement habiter dans la région de Huy-Waremme-Hannut.

    Active sur tout l’arrondissement, la MIRHW propose ses services, dont l’aide au recrutement, gratuitement aux entrepreneurs.

    Source > A.BT sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    Les candidatures sont à envoyer à david.dejeneffe@mirhw.be. Les profils complets recherchés se trouvent sur www.mirhw.be et sur la page Facebook de la Mission Régionale Huy-Waremme.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/183306

    Voir l’annonce de la MIRHW avec TOUT LES DETAILS d’emploi & les aptitudes nécessaires sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/22