electrabel

  • DEMARRER SA CARRIERE DANS UNE GRANDE ENTREPRISE

    elgendi_aniss_0004.jpg

    Diplôme tout frais en poche, des milliers de jeunes arrivent en septembre sur le marché du travail. Avec pour beaucoup, un dilemme : postuler dans une petite ou une grande entreprise. Pas facile de savoir où faire ses premières armes. Aniss, lui, a opté pour la grande entreprise et n’y a trouvé que des avantages !

    Vous bénéficiez d'une formation rigoureuse et d'une expérience plus crédible

    En début de carrière, on a besoin de repères, d'encadrement. Les grands groupes dégagent d'importants budgets pour former les jeunes ; un investissement souvent trop lourd pour les petites entités. "Lorsque je suis arrivé pour la première fois à la centrale de Tihange, il y a six ans, je ne connaissais rien au nucléaire, avoue Aniss El Guendi, 29 ans, contremaître adjoint chez Electrabel. Dès le début, un collègue m'a parrainé et coaché. Il m'a fait découvrir toutes les facettes du métier. J'ai également pu suivre, en Belgique et à l'étranger, des formations techniques et d'autres consacrées à la protection et la sécurité. Aujourd'hui encore, alors que j'exerce de nouvelles responsabilités, je reste très bien encadré et formé."

    Bénéficier d'une formation continue, participer à des projets d'envergure, profiter du savoir d'experts permet d'engranger une expérience solide et inestimable en début de carrière. Associée à un grand nom, cette expérience pourra plus facilement être payante pour l'avenir.

    Vous pouvez compter sur un réseau plus large

    Pour bâtir sa carrière, un bon tissu de contacts est essentiel. Travailler pour un grand nom vous donne l'occasion de rencontrer plus de monde, de cadres, d'experts y compris à l'étranger. "Le fait d'être continuellement sur le terrain m'a permis de faire la connaissance de spécialistes du nucléaire tant à Tihange que dans d'autres centrales du groupe à l'étranger", confirme Aniss.

    Vous grimpez plus vite les échelons et participez à de plus grands projets

    Même avec une ou deux années d'expérience dans des entreprises plus grandes, il est possible de participer activement à des projets d'envergure, y compris internationaux.

    Les opportunités d'évolution de carrière sont aussi souvent plus nombreuses. Les postes à pouvoir y sont par définition plus nombreux. "Au départ, j'ai été engagé comme technicien junior, j'étais tout en bas de l'échelle, témoigne Aniss. Rapidement, j'ai pu évoluer pour devenir technicien principal spécialisé, puis préparateur et brigadier. Aujourd'hui, en à peine six ans, je suis devenu contremaître adjoint et je dirige une équipe de 10 personnes.

    Cette chance, vous pouvez vous aussi la saisir : nous cherchons des nouveaux collègues en ce moment à Tihange..."

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1101041 Photo > Elgendi Aniss

  • ET SI VOUS DEVENIEZ CONTREMAÎTRE-ADJOINT CHEZ ELECTRABEL?

    electrabel.jpg

    ELECTRABEL TIHANGE « Pour évoluer, il faut de la motivation et un bon encadrement »

    Aniss El Guendi, 29 ans, travaille à la centrale nucléaire de Tihange. Il y est contremaître-adjoint. Après un graduat en électromécanique, il y a effectué un stage avant d’être directement engagé par Electrabel. Il a franchi bien des étapes.

    Comment s’est déroulée votre intégration à Tihange ?

    Lorsque je suis arrivé pour la première fois à la centrale, il y a six ans, je ne connaissais rien au nucléaire. Dès le début, un collègue m’a parrainé et coaché pour me faire découvrir toutes les facettes du métier. J’ai également tout de suite pu suivre des formations techniques, ainsi qu’en matière de protection et de sécurité. Dans une centrale nucléaire, tous ces aspects sont essentiels.

    Avez-vous parfois eu l’impression d’être démuni face à vos tâches ?

    Pas du tout. Grâce à ce trajet de formations et à un suivi continu de la part des managers ou de mon parrain, j’ai pu bénéficier d’un encadrement optimal. Je n’ai jamais été livré à moimême. Aujourd’hui, j’exerce de nouvelles responsabilités, mais je reste très bien encadré.

    Comment votre carrière a-t-elle évolué au sein de Tihange?

    J’ai commencé à travailler à la centrale de Tihange comme technicien junior. J’étais tout en bas de l’échelle. J’ai ensuite pu évoluer pour devenir technicien principal spécialisé, puis préparateur et brigadier. Aujourd’hui, je suis devenu contremaître-adjoint.

    Comment évolue-t-on ainsi en quelques années à peine ?

    Le premier paramètre, c’est la motivation. J’avais la volonté de découvrir des aspects différents du métier et d’élargir le champ de mes connaissances. Le fait d’être continuellement sur le terrain m’a aussi permis d’apprendre au jour le jour et de me former. Enfin, Electrabel m’a proposé énormément de formations, en Belgique et à l’étranger. J’ai pu étendre rapidement mes compétences.

    Et rester au contact des dernières évolutions technologiques...

    Dans nos métiers, la technologie évolue sans cesse. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous sommes  continuellement formés. Depuis que je travaille pour Electrabel à Tihange, je me suis notamment occupé des ponts roulants et des combustibles. Ce sont des domaines dans lesquels il faut rester à la pointe.

    Votre fonction implique-t-elle davantage que la maîtrise de compétences techniques ?

    Oui, car elle m’amène à diriger une équipe d’une dizaine de personnes. Ce job me plaît beaucoup, parce qu’il est intéressant et que je reste en contact avec les questions techniques : lorsqu’un problème technique survient et qu’il faut le régler, c’est à moi de trouver la solution.

    Une centrale nucléaire est un environnement fermé et ultra sécurisé. Cela influence-t-il l’ambiance de travail à Tihange?

    Les normes de sécurité sont extrêmement strictes, nous ne pouvons nous permettre un faux pas. Ceci dit, elles ne nous empêchent pas d’avoir une très bonne entente entre collègues. Le climat est toujours calme et serein, et l’entraide est omniprésente. Le contexte sécurisé nous invite sans doute à encore plus de collégialité.

    DOEL + TIHANGE = LA MOITIE DE L’ELECTRICITE BELGE …..

    À NOTER Posez vos questions directement à un collaborateur d'Electabel sur www.travaillerchezelectrabel.be

    Source > C.LO.sur > http://www.jobsregions.be