divan

  • HANNUT: LUDIVINE ACCOUCHE SUR SON DIVAN GRÂCE… À DEUX POMPIERS

    42003488_.jpg

    La Hannutoise Ludivine Franquin a eu droit à un accouchement particulier : elle a dû mettre au monde son fils, Nathan, dans son divan, faute de temps pour aller jusqu’à l’hôpital du Bois de l’Abbaye à Seraing.

    Ce sont finalement deux pompiers ambulanciers de Hannut qui l’ont aidé à accoucher. Et pour les remercier, Ludivine a donné à son fils Nathan, comme deuxième et troisième prénoms, ceux de ses sauveteurs : Alidor et David.

    On se demande déjà si Nathan ne deviendra pas pompier.

    Il y a un an, le 18 septembre précisément, Ludivine Franquin, une Hannutoise de 33 ans enceinte de presque neuf mois, se rend à l’hôpital du Bois de l’Abbaye, à Seraing, pensant être sur le point d’accoucher. «  Finalement, je suis rentrée chez moi avec pour conseil de prendre des médicaments et un bon bain chaud  », explique la toiletteuse pour chiens et chats à Moxhe. Pour se soulager, c’est ce qu’elle fait, en pleine nuit, vers 3 heures. Heure à laquelle elle se rend compte qu’elle avait raison. L’accouchement, c’est pour maintenant.

    «  J’étais certaine que je n’aurais absolument pas pu me rendre à l’hôpital dans mon état déjà bien avancé  », continue Ludivine. «  Mon compagnon, Éric, a téléphoné au « 112 » et les pompiers ambulanciers de Hannut sont arrivés  ». Malheureusement pour Ludivine, eux non plus ne peuvent pas l’emmener, ne serait-ce que jusqu’au CHR de Huy. «  Ils ont vite compris qu’ils allaient devoir faire le travail eux-mêmes  », ajoute la jeune maman. Le premier pompier, qui n’a vécu cette situation qu’une seule fois en vingt ans, part chercher le matériel nécessaire. Le second, qui n’a jamais vécu d’accouchement, reste auprès de Ludivine étendue sur son divan. «  Il n’a pas eu le temps d’aller chercher ses affaires que Nathan était déjà là. Comme un bouchon de champagne que le second pompier a juste eu le temps de rattraper  », sourit la Hannutoise qui, finalement, aura vécu un accouchement tout ce qu’il y a de plus heureux.

    > Notre reportage complet dans nos éditions papiers et numériques de ce mercredi

    Source > Thomas Broux sur > http://www.sudinfo.be/808603 Photo > Th.B