disparition

  • HANNUT > DISPARITIONS DE CHATS À LENS-ST-REMY

    Le bourgmestre de Hannut Manu Douette a reçu, il y a 15 jours voire 3 semaines de nombreux écrits de la part de riverains de Lens-St-Remy faisant part d’une disparition inquiétante de nombreux chats.

    Les rues Dessous le Moustier, du Bois de Donceel et Voie de Liège étant particulièrement visées par ce fait.

    Et l’inquiétude des riverains semble justifiée puisque l’un d’entre eux a retrouvé son chat coincé dans une boîte à fauves a à peine 100 mètres de distance des habitations.

    « Pour l’instant, il n’y a pas de cause à effet entre la disparition de tous les autres animaux et cette boîte à fauve », explique le bourgmestre.

    Néanmoins, Manu Douette a pris l’interpellation des riverains au sérieux. «Nous avons écrit au Conseil cynégétique de la chasse ainsi qu’au Département de la Nature et des Forêts de Wallonie afin qu’ils se rendent sur place afin de voir si l’emplacement des cages était légal ou non. »

    En effet, seuls les membres du conseil cynégétique ou des chasseurs, après autorisation ont … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 30/12/2016

    Source > C. L sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 30/12/2016 > Illustration > laprovince

  • CE LUNDI 14 À 14H > “ LA DISPARITION TRAGIQUE DES ABEILLES SAUVAGES » ? > GRANDE CONFÉRENCE AVEC LE CCHANNUT >

    “ La disparition tragique des abeilles sauvages ? Séparons le vrai du faux ” par Nicolas VEREECKEN

    Nicolas J. Vereecken est professeur et chercheur en agro écologie de l’ULB.

    En Wallonie, plus de 350 espèces d’abeilles sauvages comprenant des bourdons, des andrènes, des osmiés, des halictes, etc. sont présentes dans nos jardins, prairies, bois... En butinant les fleurs, ces abeilles sauvages participent à la reproduction des plantes sauvages et cultivées. Elles assurent inlassablement la pollinisation de nos fleurs en fruits et sont donc indispensables au bon fonctionnement de notre environnement.

    Cette étonnante diversité des abeilles, fort méconnue, mérite amplement qu'on s'y attarde étant donné le « caléidoscope impressionnant de formes, de couleurs et de comportements » qu'elle recouvre. C'est ce magnifique sujet que viendra nous présenter le Dr Nicolas Vervecken qui étudie ce sujet avec une passion sans limites.

    Une conférence qui tombe à point nommé avec

    L’opération « Maya » menée par la Ville de Hannut et son département « Eco-Conseil ».

    Infos et réservations : 019/51.90.63 ou info@cchannut.be

    Auditorium Jean Rosoux (académie) de Hannut, rue des Combattants 1. Droit d’entrée aux conférences : 8€.

    L’évènement sur FB > https://www.facebook.com

    https://www.facebook.com/centrecultureldehannut/

  • JACQUES FERRETTI DE HANNUT N'A LAISSE QU'UNE LETTRE: «DESOLE, JE NE REVIENDRAI PAS»

    1035383771_B971763694Z_1_20140109184026_000_G621ONN12_1-0.jpg

    Maoelle est sans nouvelle de son mari, Jacques Ferretti, depuis une semaine.

    Une disparition jugée inquiétante par les polices fédérale et locale qui ont diffusé, ce mercredi soir, un avis de recherche. À 48 ans, cet habitant de Lens-Saint-Remy est une personnalité bien connue à Hannut. Il a notamment tenu le café La Coupole. Et c’est justement cet établissement qui serait la raison de sa fugue. Il lui a causé d’importants problèmes d’argent.

    Depuis vendredi passé, Maoelle attend le moindre de signe de vie de son mari, parti sans prévenir personne. Comme ses cinq enfants, cette Hannutoise dort très mal. «On ne sait pas mettre de mot sur ce que l’on ressent. On ne souhaite ça à personne», nous confie-t-elle. Il y a une semaine, son mari Jacques Ferretti, 48 ans, a quitté le domicile familial de Lens-Saint-Remy. Et il n’est plus jamais revenu. «Il n’a rien pris. Juste sa voiture, sa carte de banque et son permis», poursuit la Hannutoise.

    Plus d’information dans La Meuse Huy-Waremme d’hier vendredi.

    Source > Rédaction en ligne de DR sur > http://www.sudinfo.be/898522

  • THISNES (HANNUT) > AUDREY (15ans) A ÉTÉ RETROUVÉE !!

    305430168_.jpg

    Disparue depuis 7 jours, Audrey (15 ans) a été retrouvée dans le centre-ville

    C’est le soulagement à la rue de la Croix Blanche à Thisnes (Hannut). Audrey Noël, la jeune adolescente de 15 ans qui avait quitté son domicile depuis pratiquement une semaine a été retrouvée hier après-midi saine et sauve dans un appartement de la rue Zénobe Gramme, au centre de Hannut.

    Voilà un début de vacances bien éprouvant pour le couple Noël-Robert confronté depuis une semaine à la disparition de leur fille Audrey, 15 ans.

    Samedi dernier, en début d’après-midi, la jeune fille s’est rendue au centre de Hannut où elle avait rendez-vous avec une copine. Le soir, à 18h30, heure à laquelle elle avait promis de revenir, sa place à table est restée vide. Pareil le lendemain.

    «  Ce n’était pas la première fois que notre fille fuguait », reconnaît la maman, qui au début est restée sereine et confiante quant à l’issue de cette nouvelle fugue. Mais la fugue a duré et son D’autant que lundi, sur le marché hebdomadaire, son mari a croisé Audrey. «  Son papa lui a demandé de revenir à la maison. Elle lui a promis qu’elle serait là le soir pour le souper  », confie la voisine des Noël, Mme Ingels, très proche de cette famille arrivée dans le quartier il y a huit mois.

    Mais le soir venu, Audrey n’est pas revenue. «  Jamais sa fugue n’avait duré aussi longtemps », lâche la maman qui a senti son inquiétude grandir de jour en jour.

    Du côté de la police de Hannut où sa disparition avait été déclarée, pas de nouvelle. De ses amies sur Facebook, pas vraiment de nouvelles non plus. «  Certaines disaient l’avoir vu se promener dans Hannut  » raconte encore la maman mais pas d’adresse pour aller la chercher. «  Ma fille ne réalise pas toujours le danger. Ce qui me faisait peur, c’était les mauvaises rencontres. On ne sait jamais ce qui peut arriver, un kidnapping, un rapt, que sais-je. Vous savez, ce n’est pas parce qu’on est dans une petite ville qu’on est à l’abri de rien  », soupire encore Isabelle Robert.

    Vendredi matin, la police de Hannut s’est rendue à une adresse communiquée par une copine d’Audrey. Ils ont fait chou blanc. Mais la seconde adresse était la bonne. «  Depuis le week-end passé, notre fille avait trouvé refuge chez une fille de 23 ans qui vit seule dans un appartement de la rue Zénobe Gramme  », raconte la maman.

    Source > M-Cl. G. sur > http://www.sudinfo.be/766041Photo > DR

  • INFO-BOULOT > LES INGENIEURS EN VOIE DE DISPARITION

    1603.jpg

    Quelque 5.000 postes d’ingénieurs sont toujours vacants en Belgique, révèle le baromètre des ingénieurs 2013 édité par USG Innotiv Engineering et publié mercredi à l’occasion de la “Journée de l’Ingénieur”.

    L’étude souligne également que certains candidats à l’emploi ne disposent pas des compétences techniques ou professionnelles requises.

    USG Innotiv Engineering plaide donc pour que les entreprises “fassent des compromis ” et “misent ” sur le potentiel des candidats en les formant. La pénurie d’ingénieurs reste croissante, constate le baromètre établi sur base d’une enquête menée auprès de plus de 2.000 personnes, dont 200 entreprises, 1.220 professionnels et 700 étudiants.

     Parmi les postes vacants enregistrés en 2012, seul un tiers a trouvé preneur. Il existe d’ailleurs “un fossé ” entre les compétences des demandeurs d’emploi et celles attendues par l’entreprise “pour avoir rapidement une personne fonctionnelle ”, constate le baromètre.

    PEU D’ÉVOLUTION

    D’après les résultats du baromètre, 21 %des ingénieurs ne sont pas satisfaits de leur travail actuel.

    En cause? Le contenu de la fonction, le manque d’opportunités de développement de carrière ou encore le salaire insuffisant. Face à ces constats, USGInnotiv Engineering plaide pour que les entreprises “fassent des compromis sur les compétences des candidats et misent sur leur potentiel en les formant en interne ”. «

     

    Source > http://www.jobsregions.be

  • DISPARITION INQUIÉTANTE DE DELPHINE WILKIN, 23 ANS, À LIÈGE

    180912_wilkin.jpgDelphine Wilkin, 23 ans, a disparu le mardi 18 septembre à Liège. La jeune femme originaire de Fléron ne s’est plus manifestée depuis. La police fédérale a donc publié ce mercredi un avis de disparition à la requête du procureur de Verviers et de Child Focus.

    Depuis le mardi 18 septembre 2012, Delphine WILKIN âgée de 23 ans et originaire de Fléron ne s’est plus manifestée. Elle a été vue pour la dernière fois à Liège dans la matinée du 18 septembre.

    Delphine mesure 1m65 et est de corpulence normale. Elle a de longs cheveux blonds et les yeux gris-bleu.

    Au moment de sa disparition, elle était vêtue d’un jeans bleu, de chaussures à talons de couleur beige, d’un chemisier brun à manches courtes avec des motifs de couleur bleu-vert et d’un sac à main en tissu de couleur beige clair.

    Delphine pourrait se trouver dans la région de Verviers, de Fléron ou de Liège.

    L’état de santé de Delphine nécessite des soins médicaux urgents.

    Si vous avez vu Delphine Wilkin ou si vous savez où Delphine Wilkin réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit: 0800/30.300 ou avec Child Focus via le numéro 116 000. ”

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mercredi 24 Octobre 2012 à 14h32

  • CYCLISME: ALBERT MEGANK, «MONSIEUR. ROo-DAa-NIAa», EST DÉCÉDÉ

    1970465730_ID8143906_webmegank_175226_H43H8F_0.jpgAlbert Megank nous a quittés. Pendant près de 35 ans, «Monsieur Rodania» a ouvert la route aux coureurs afin d’assurer leur sécurité.

    Le Wanzois repose au funérarium Dubois, à Wanze.

    Ce mercredi, visites de 13h à 14h30, levée du corps à 14h30 et inhumation à 14h45.

    Plus de détails dans votre journal LA MEUSE H-W de demain

    Source > Sudpresse Mis à jour le Mardi 25 Septembre 2012 à 19h35

  • LA MAMAN DE MATHIAS FAIT APPEL À UN MÉDIUM

    1819101698_ID7901848_pendulemathias_182907_H3YU7K_0.JPGMathias Samedi est porté disparu depuis le 10 juin dernier. L’enquête n’avance pas beaucoup et il n’a toujours pas été retrouvé. Pour aider les enquêteurs, sa maman a appelé un médium pour tenter de le localiser. Pour l’instant, ça n’a pas encore donné de résultats.

    Plus d’informations dans l’édition papier de La Meuse Huy-Waremme de ce mercredi

    Mathias SAMEDI disparu le 10/06/2012 à HuyimagesCAV80HXN.jpg

    21 ans 1m90 > Corpulence mince. Cheveux blonds rasés sur le côté. Au moment de sa disparition, il portait un jeans gris, un tee-shirt blanc de marque Angelo-Litrico, des baskets grises et bleu.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 11 Juillet 2012 à 10h01 (Photo prétexte)