directrice

  • GRAND-HALLET (HANNUT) LES ÉLÈVES ÉMERVEILLÉS PAR LEUR NOUVEL UNIVERS

    «La philosophie de l’école reste la même», explique la directrice de Grand-Hallet, Jacqueline Delathuy

    Les enfants de l’école de Grand-Hallet ont pu découvrir, ce samedi, leur nouvel établissement scolaire. Un projet de 4 millions 200.000 euros investis dans une école passive, fonctionnelle, écologique et économique au profit de la formation de la jeunesse hannutoise.

    C’est une grande page de l’histoire de l’enseignement qui se tourne aujourd’hui à l’école communale maternelle et primaire de Grand-Hallet. En effet, ce samedi, les élèves ont pu découvrir leur nouvel établissement scolaire. Un projet mûrement réfléchi qui a pris en compte les besoins réels de l’équipe pédagogique. « Travailler sur ce projet avec mes collègues du collège, du conseil, avec notre architecte communal, avec l’équipe pédagogique, avec madame la directrice a été vraiment motivant », explique Manu Douette, bourgmestre de Hannut.

    Parents et élèves étaient émerveillés de découvrir ce nouvel établissement. Tous les enfants couraient et sautillaient de joie. « Je suis surprise de voir cette nouvelle école qui est très lumineuse et tout à l’air très bien pensé. Cela donne envie de retourner à l’école », explique Sarah De Keyn, maman de Léon (6) et Emile (2,5). « Cette nouvelle infrastructure forme un plus avec la pédagogie pour laquelle j’étais déjà très enchantée. Normalement, on voit ce genre d’infrastructure naître dans les grandes villes et non en milieu rural. C’est réconfortant qu’on investisse dans la jeunesse. » …

    Source > C.L. > extrait du journal LA MEUSE H/W de ce 23/05/2016

    Voir les photos sur > https://www.facebook.com/jeanclaude.dubois

  • BIENTÔT UNE NOUVELLE DIRECTRICE AU HOME LORIERS DE HANNUT !

    Voici la nouvelle directrice des Loriers

    Lory Vandendwye d’Hermalle-sous-Huy prendra ses fonctions dans trois mois

    Une nouvelle directrice pour la Résidence Loriers, la maison de Repos et de soins et la résidence-services du CPAS de Hannut. Suite au départ de Sophie Guisen, le CPAS vient de désigner Lory Vandendwye pour lui succéder. La jeune femme, âgée de 25 ans, provient d’Hermalle-sous-Huy (Engis). Son arrivée est prévue au plus tard à la mi-juillet.

    Au terme de plusieurs épreuves, c’est finalement Lory Vandendwye qui a été retenue par le CPAS de Hannut pour diriger la Résidence Loriers. La confirmation de sa nomination lui a été signifiée il y a une semaine

    Lory Vandenwye est toute jeune. Elle a à peine 25 ans mais affiche déjà un parcours professionnel impressionnant. Originaire de … (Voir votre journal)

    Source MARIE-CLAIRE GILLET > LA MEUSE H/W (Papier) de ce 20/04/2016 > http://journal.lameuse.be

  • WASSEIGES > DES TENSIONS ENTRE LES PARENTS ET LA DIRECTRICE DE L'ÉCOLE COMMUNALE?

    1477975794.jpg

    Fin septembre, on fait les comptes de la rentrée scolaire.

    Pour l’école communale de Wasseiges, ce n’est pas très bon. En effet, une vingtaine d’élèves est partie de l’établissement pour migrer vers Hannut. En cause ? Selon certains parents, la directrice ne ferait pas correctement son travail. « Nous ne voulons pas de ça pour nos enfants », a confié l’un d’eux.

    La rentrée scolaire est déjà presque passée d’un mois. L’occasion de chiffrer le va-et-vient des élèves dans les établissements de Wasseiges. Une rentrée 2013 qui fait déjà débat et qui a été soulevée lors du dernier conseil communal de ce mardi. Selon l’opposition, emmenée par Francis Cloux et son groupe Alliance, un nombre important d’élèves a quitté l’école communale de Wasseiges, pour aller à Hannut. Et on ne sait même pas, précisément, combien d’enfants ont migré. 27 lors du conseil, puis 22 un peu plus tard. 12 selon les chiffres de l’échevin de l’enseignement, Arnaud Cornet, et enfin 17 via une autre source.

    Quoi qu’il en soit, un nombre important de départs qui inquiète. Parce que ces changements amènent l’école à la limite de perdre un emploi d’enseignant. La principale raison ? Selon l’opposition, «  il faut absolument se poser des questions quant à la qualité et à l’organisation de l’enseignement si on veut que l’école fonctionne correctement  ». Nous avons contacté certains parents qui ont changé leur enfant d’établissement. Leur discours n’est pas piqué des hannetons.

    La suite de cet article dans notre édition régionale d’hier jeudi 26 septembre

    Source > Rédaction en ligne de DR via > http://www.sudinfo.be/819858 Photo > DR