diminution

  • HANNUT > BUDGET EN BONI D’UN MILLION : L’IMPOT SUR LES PERSONNES PHYSIQUE DIMINUE !

    Ce jeudi, la majorité MR-PS va proposer une baisse de l’IPP qui passera à 8,5 % (contre 8,8 %)

    À Hannut, c’est ce jeudi que sera voté le budget 2017. Il se clôture avec un boni de plus d’un million d’euros (1.038.239 euros très exactement). Cette excellente santé financière a amené le Collège à modifier l’impôt sur les personnes physiques (IPP)… pourtant voté il y a deux mois. En 2017, son taux passera de 8,8 % à 8,5 %.

    Une baisse des impôts à deux ans du scrutin, certains y verront une manœuvre pré-électorale. La majorité s’en défend.

    Ce mardi, lors de la conférence de presse de présentation du budget 2017, qui sera voté ce jeudi en séance publique, l’échevin des finances Olivier Leclercq (MR) a justifié cette mesure par un contexte budgétaire très favorable.

    « Depuis 2000, la population à Hannut est en constante augmentation. En 16 ans, nous sommes passés d’un peu moins de 13.000 habitants à plus de 16.000 habitants. Cette augmentation va naturellement de pair avec une croissance des recettes IPP et PI (précompte immobilier). »

    Pour l’échevin, cette hausse des recettes fiscales conjuguée à une dépense stable des dépenses par habitant (évalué à 1.122 euros/habitant) a ainsi permis de dégager un boni de plus d’un million d’euros.

    « Cette stabilité des dépenses a notamment été possible grâce à différentes mesures », a reconnu l’échevin qui en a cité quelques-unes. Parmi celles-ci, épinglons, la réforme des services de secours « qui nous a permis de partager les coûts sur l’ensemble de la zone. Dans le passé, nous étions seuls à les supporter » ; et le transfert des Titres Services vers un partenaire privé.

    Pour la majorité, au vu de ces bons résultats budgétaires, « il nous semblait logique de ristourner cette bonne gestion vers le citoyen », a déclaré le bourgmestre Manu Douette pour justifier la modification du taux de l’IPP qui sera proposée ce jeudi au conseil communal.

    En 2017, la majorité souhaite faire passer le taux des additionnels à l’IPP de 8,8 % à 8,5 %, soit une économie estimée de 30 à 120 euros par ménage, par an. « Hannut se rapproche ainsi de la moyenne de l’arrondissement et même des petites villes en Wallonie qui est de 8,34 % « , a commenté l’échevin Leclercq.

    Cette baisse d’impôt représente une réduction de plus de 205.000 euros dès … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 30/11/2016

    On verra ce jeudi ce que pense l’opposition Écolo et cdH de cette mesure très populaire

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 30/11/2016

  • DIMINUTION DES TARIFS DES PETITES TRANSACTIONS VIA BANCONTACT

    Worldline va baisser les tarifs des petites transactions via Bancontact

    La société de gestion de paiements électroniques Worldline a annoncé mardi des baisses de tarif en Belgique pour les paiements de petites sommes par le système Bancontact.

    Les tarifs pour les paiements jusqu’à 5 euros connaîtront une baisse qui pourra atteindre 60 %. Dans le détail, une transaction portant sur un montant de 5 euros ne coûtera plus que 2 centimes, à partir du 1er juin, contre généralement 5 centimes.

    En outre, les paiements de montants entre 5 et 10 euros bénéficieront d’une réduction qui pourra atteindre 30 %.

    "La baisse annoncée aujourd’hui (mardi, NDLR) fait suite à une première réduction déjà appliquée le 1er avril dernier de 0,6 cent pour chaque transaction au-dessus de … Lire la suite ici ...

    Source > Belga via > http://www.sudinfo.be Illustration NEWS

  • AUSTÉRITÉ: EN BELGIQUE LA CULTURE VA PERDRE 16% DE SES MOYENS

    70e284eba3bc2de8fe61bdf7e7977eb9-1436979605.jpg

    Les établissements scientifiques fédéraux savent maintenant à quelle sauce ils vont être mangés.

    La cure d'austérité avait été annoncée par le gouvernement Michel.

    On connaît désormais les chiffres par institution. Et le secteur culturel est particulièrement touché.

    Les Musées royaux des Beaux-Arts et la Bibliothèque royale voient leur dotation baisser de près de 20% entre 2014 et 2019 (18,1% et 19,3%). Le Musée Royal de l'Afrique Centrale (-15%), le Ceges (-9,7%), l’Institut du patrimoine artistique (-15,8%), les Archives de l’Etat (-16,6%), et les Musées royaux d’art et d’histoire (-15,8%) sont aussi concernés. Cela c'est pour les frais de fonctionnement, il faut aussi compter les coupes dans le personnel, et dans les investissements.

    Au Musée royal de l’Afrique centrale : un vaste chantier, et après ?

    Pour mieux se rendre compte de la situation, prenons un exemple concret : le Musée Royal de l'Afrique Centrale. Pour l’instant fermé au public, c’est un vaste chantier que présente fièrement son directeur, Guido Gryseels : " Là, vous voyez le pavillon d'accueil avec le magasin, le restaurant, les informations touristiques,… " Il n'y a encore que quelques murs de béton mais Guido Gryseels s'y voit déjà : " On sera le plus beau musée au monde sur l'Afrique, ça ne fait aucun doute ! "

    Et pourtant, son enthousiasme se double de sérieuses craintes … Lire la suite ici ...

    Source > - GEORGES GOBET – IMAGEGLOBE sur > http://www.rtbf.be