diégo dumont

  • Imprimer

    HANNUT – AGRESSION POLICIÈRE > UN NOUVEAU SOUTIEN POUR DIEGO DUMONT

    La Ligue des Droits de l’Homme se constitue partie civile aux côtés du Hannutois agressé à Landen

    Le 2 octobre dernier, en gare de Landen, le Hannutois Diego Dumont, hébergeur et membre de la plateforme citoyenne d’accueil des migrants, a été victime de violences policières. Il a immédiatement déposé plainte. Jeudi, la Ligue des Droits de l’Homme a annoncé qu’elle se joignait à sa plainte et se portait également partie civile.  

     « Ce soutien de la Ligue des Droits de l’Homme, cela me fait chaud au cœur, affirme Diego Dumont. Cela prouve que des choses anormales se sont déroulées à Landen et que j’ai raison de m’insurger. »

    Cela fait un peu plus d’un mois que Diego Dumont a été victime de violences policières alors qu’il filmait une intervention visant des migrants en gare de Landen. Une intervention qui s’était déroulée en présence du secrétaire d’état Théo Francken.

    Sous le choc au moment des faits, le Hannutois a repris pied aujourd’hui. Même si l’agression, mais aussi, l’intervention de Jan Jambon, ministre de l’intérieur, devant le parlement fédéral lui laisse un goût amer en bouche. « Cette intervention faisait suite à deux questions de parlementaires sur mon agression – Vanessa Matz et Olivier Maingain, NDLR. En réponse à ces questions, le ministre a lu un rapport de police auquel je n’ai jamais eu accès et qui était complètement faux. »

    Le rapport affirme notamment que le Hannutois … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    « J’étais effondré après avoir découvert la réponse du ministre. Il a lu un rapport complètement faux devant le parlement. Tout n’est qu’un tissu de mensonges… »

    Face au camouflet ministériel, le Hannutois est cependant réconforté par les centaines, voire les milliers de marques de soutien qu’il a reçues. « C’est incroyable … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    La Ligue des Droits de l’Homme > « Une enquête sérieuse doit être menée » 

    La Ligue des Droits de l’Homme insiste sur le fait que : « Les images prises par Diego Dumont montrent clairement qu’il se bornait à exercer son droit citoyen de collecter des images d’une opération policière en cours et … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    Source > Aurélie Bouchat sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/308614

    Voir les vidéos & photos de Diego sur sa page FB > https://www.facebook.com/diego.dumont.96

  • Imprimer

    MIGRANTS ARRÊTÉS À LA GARE DE LANDEN: LE HANNUTOIS DIEGO DUMONT VIOLENTÉ PAR LA POLICE PARCE QU’IL FILMAIT

    La police a arrêté lundi soir 28 migrants au cours d’opérations menées dans le Brabant flamand, rapportent des médias néerlandophones.

    42928831_10215825827106271_6589252956242051072_n.jpgA la gare de Landen, témoin de la scène, le Hannutois Diego Dumont a été interpellé violemment par des policiers. Mardi matin, il a annoncé le dépôt d’une plainte à la police de Hannut et au comité P, l’organe chargé du contrôle des services de police.

    Arrivé vers 22h à la gare pour y chercher sa fille, le Hannutois Diego Dumont, hébergeur membre de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, a commencé à filmer l’intervention des policiers quand plusieurs d’entre eux lui ont intimé de cesser. L’homme a fait valoir ses droits à filmer la scène et leur a même tendu sa carte d’identité, sans opposer de résistance violente. Il s’est retrouvé plaqué à terre, un policier lui maintenant la tête contre le sol à l’aide de son pied et un autre lui donnant des coups de pied dans les flancs, a-t-il expliqué.

    Source en ligne > http://www.sudinfo.be

    Photo > Diego Dumont a été transporté à la clinique de Tirlemont. – DR

    En savoir plus & autres sources d’informations en ligne > http://huy-waremme.lameuse.be/286495 ainsi que sur les réseaux sociaux

  • Imprimer

    POKER GAGNANT POUR LES SOIRÉES JEUX À LA CAPSULERIE DE HANNUT

    Chaque premier jeudi du mois, ils sont plusieurs dizaines à se retrouver à la Capsulerie de Hannut pour une soirée spéciale « jeux de société ».

    Une initiative de Diego Dumont et de son épouse Anne, exploitants du magasin de jeux Autre chose de Hannut et Waremme.

    Le buste en avant, sourire aux lèvres, Diego Dumont explique à Thomas, Alison, Pablo, Marie et Greg, comment jouer à Trôl, un jeu de cartes facile à comprendre, aux règles rapidement assimilées. «  Que les joueurs soient vite en action et s’amusent, c’est le but ».

    Cela fait deux ans et deux mois, que Diego et Anne, son épouse, proposent, avec succès, des soirées jeu au café La Capsulerie, rue de Tirlemont de Hannut. Elles se tiennent tous les premiers jeudis du mois, de 20 à 23h. et rassemblent à chaque fois entre 30 et 50 personnes. Des passionnés comme des néophytes, Des Hannutois majoritairement mais aussi à l’occasion des Liégeois et même des Namurois. La moyenne d’âge tourne autour des 17-18 ans, «  mais nous avons aussi parfois des sexagénaires qui nous rejoignent ».

    L’événement est à chaque fois largement diffusé via la page Facebook ou la newsletter d’Autre Chose, «  mais c’est le bouche-à-oreille qui fonctionne le mieux » reconnaît Diego Dumont.

    Pour pouvoir s’adapter au goût du public, le couple dispose à chaque fois d’une quarantaine de jeux dont Twin it, Mafia de Cuba ou encore Mot pour Mot, autant de jeux de sociétés qui sont des valeurs sûres. «  Avec ceux-là, on est toujours sûr que cela va marcher », confirme le Hannutois, qui n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il parvient à transmettre le plaisir du jeu.

     «  Cela faisait 20 ans qu’on essayait d’organiser ces soirées jeu mais ça ne mordait pas. On avait tenté le coup dans notre magasin de la rue Albert Ier à Hannut mais le public était frileux. On parvenait tout au plus à … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/136251

    Deux autres articles sur la page source > http://huy-waremme.lameuse.be/136251

    Des soirées jeux aussi à Waremme

    Le magasin Autre Chose organise également des soirées jeu à Waremme, au …

    L’infirmier qui rêvait d’ouvrir son magasin de jeux

    Pour Diego Dumont, le jeu de société est une passion mais il se défend d’être «  un joueur compulsif ». Il l’a découvert en …

    Source > Marie-Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT: DIEGO DUMONT MENACE LES ÉDITIONS NATHAN

    La polémique autour d’un manuel scolaire des éditions Nathan a fait des vagues jusqu’à Hannut et Waremme.

    Ce week-end, Diego Dumont a lui aussi vivement réagi à un exercice de mathématiques destiné aux élèves de terminales et qui met en scène le sort des migrants en Méditerranée. Dans une lettre adressée à l’éditeur français, le gérant de la librairie Autre Chose a menacé de retirer de ses rayons tous les ouvrages de l’éditeur français.

    «  Nous ne sommes pas heurtés, nous sommes simplement « sidérés » par ce choix éditorial !  », s’offusque Diego Dumont. Avec sa femme, le Lincentois gère les librairies Autre Chose à Hannut et à Waremme.

    Vendredi, comme d’autres, il a découvert sur internet la photo prise par un internaute qui montre un exercice de mathématiques illustré... par le sort des migrants en Méditerranée ! Cet exercice figure dans un manuel de mathématiques exploité essentiellement dans le réseau d’enseignement français. Il est destinés aux terminales et fait partie de la collection Hyperbole, édition 2017.

    Le problème qui est soumis aux élèves est le suivant: «  des migrants fuyant la guerre atteignent une île en Méditerranée. La première semaine, il en arrive 100. Puis chaque semaine, le nombre de nouveaux arrivants augmente de 10% .».

    La diffusion sur Facebook de l’énoncé de l’exercice dans son intégralité a immédiatement soulevé des commentaires d’indignation. «  Scandaleux ! C’est vraiment très malsain et déplacé  », réagit Diego Dumont qui dénonce également la manière dont le sujet est traité. «  Déjà l’emploi du mot « migrant ». Les humains qui fuient une guerre ne sont pas des migrants mais des réfugiés d’après la déclaration de l’ONU  », rappelle-t-il. … La suite pour les abonnés à la version digitale de ce samedi 23/09/2017 > http://huy-waremme.lameuse.be/128094

    Retiré de la vente

    Suite aux nombreuses réactions, dès vendredi en fin de journée, les éditions Nathan se sont fendues d’un communiqué dans lequel la direction tente de se justifier:

    «  Le but était de traduire une situation concrète à l’aide d’une suite arithmético-géométrique. C’est ce que nous avons souhaité appliquer dans cet exercice en prenant un exemple d’une population qui croît régulièrement en lien avec  … La suite pour les abonnés à la version digitale de ce mardi 19/09/2017 > http://huy-waremme.lameuse.be/128094

    Ce lundi matin, face au tollé, tant en France qu’en Belgique, Nathan a finalement retiré l’ouvrage de la vente.

    Ce qui a mis fin à la polémique mais continue à soulever de nombreuses questions..

    Il a proposé d’accueillir des réfugiés à Lincent

    À Hannut, tout le monde connaît (et reconnaît) l’engagement de Diego Dumont et de son épouse Anne dans la lutte contre toute forme d’injustice. Se préoccuper du sort des migrants fait partie de leurs nombreux combats.

    En décembre 2015, déjà, le couple s’était rendu dans le Parc Maximilien à Bruxelles, là où échouent de nombreux réfugiés en attente d’une régularisation.

    Avec d’autres bénévoles, tous deux avaient aidé … La suite pour les abonnés à la version digitale de ce samedi 23/09/2017 > http://huy-waremme.lameuse.be/128094

    Source> > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’intégrale de l’article > Aussi dans votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 23/09/2017