des

  • LES DEVELOPPEURS D'APPS ONT TRIPLE EN DEUX ANS

    ICT_apps_2015_03_04_shutterstock_100494691.jpg

    Convaincue de son potentiel, la fédération de l'industrie technologique Agoria veut davantage soutenir le secteur des applications pour mobiles et autres objets connectés.

    Un secteur qui se serait sensiblement professionnalisé.

    Combien sont-ils, ces développeurs d'applications mobiles (« apps ») pour smartphones et tablettes ? Quelque 1 200 en Belgique, dénombre la fédération de l'industrie technologique Agoria, qui vient d'en dresser le profil. En février 2013, il y a deux ans à peine, on n'en dénombrait que 400.

    En réalité, le nombre d’emplois concernés serait encore plus élevé, selon la fédération qui souligne qu'après le développement de ces applications, il faut aussi créer des fonctions spéciales dans les entreprises qui les utilisent ainsi que dans le marketing et la vente de ces produits. Côté entreprises, la Belgique compterait désormais 200 sociétés spécialisées dans les apps, certaines d’entre elles ayant gagné en solidité et occupant plusieurs dizaines de collaborateurs, d'autres ayant été rachetées et intégrées dans des entreprises médias ou TIC classiques.

    Ce qui frappe, c’est la rapidité à laquelle le secteur s’est professionnalisé, relève Agoria. Le développeur amateur disparaît à un rythme accéléré (6 %). Les développeurs indépendants (18 %) et surtout les salariés (68 %) dominent désormais. Quant aux applications, elles s'adressent bien évidemment aux smartphones (92 %) et tablettes (80 %) mais aussi, dans une mesure croissante, aux accessoires connectés (26 %). Enfin, ce ne sont pas les jeux (10 %) mais les applications B2B (64 %), dédiées aux entreprises, qui représentent le principal débouché. Les apps pour les médias (28 %), l’apprentissage mobile (26 %), les entreprises (24 %), les loisirs (20 %), la santé et le fitness (16 %) constituent autant d'autres marchés en croissance.

    Le secteur a atteint sa maturité, estime Marc Lambotte, CEO d'Agoria. Il ne se cantonne plus aux jeux et aux gadgets. Ce sont désormais des produits stratégiques, utilisés dans les milieux professionnels et faisant partie de notre quotidien. Il s’agit par exemple d’outils permettant d’améliorer la productivité (suivi d’informations en temps réel) et la sécurité (accès aux données internes) dans les entreprises, de gérer notre consommation énergétique à domicile (domotique, internet des objets), de surveiller notre santé (mobile health, applications fitness…) ou encore de gérer nos comptes bancaires (mobile banking).

    Convaincue de son potentiel, la fédération dit étendre son soutien à ce secteur par le biais de sa plateforme Agoria Mobile ICT. Nos entreprises souhaitent se développer à l’international. Forte de sa large expérience dans le domaine de la promotion des exportations, Agoria s’avère le partenaire idéal, assure Marc Lambotte. Par ailleurs, nous allons aider nos entreprises concernant des sujets importants, tels qu’une réglementation praticable en matière de respect de la vie privée, l’approche BYOD (Bring Your Own Device), le déploiement et la gestion des smartphones et apps dans les entreprises, et l’organisation d’événements de réseautage. Agoria a également rédigé une charte éthique (code de conduite déontologique) qui vise à faciliter la relation entre les développeurs et leurs clients.

    Source > Benoît July > Texte: Benoît July sur > http://www.references.be

  • MAL DES TRANSPORTS : ET SI LA SOLUTION VENAIT DE L’ESPACE ?

    mal-transports.jpg

    La Nasa a développé un spray nasal destiné à combattre le mal des transports (cinétose) qui affecte ses astronautes. L’ambition est de le rendre accessible à tous.

    L’agence spatiale américaine annonce avoir conclu un accord de collaboration avec une société pharmaceutique californienne, chargée de constituer un dossier d’autorisation de mise sur le marché de ce nouveau médicament. Principe actif : la scopolamine, un alcaloïde puissant (d’origine végétale) qui agit sur le système nerveux central. A fortes doses, d’ailleurs, elle risque d’induire de sérieuses séquelles psychiatriques, voire une intoxication mortelle. Manipulée avec prudence, la scopolamine, explique la Nasa, a montré une intéressante efficacité contre la cinétose.

    Une vingtaine de volontaires ont ainsi été soumis à des tests particulièrement énergiques (« une boule infernale qui tourne dans tous les sens », décrit Futura Sciences). Il s’avère que par rapport au placebo (substance chimiquement inactive), la scopolamine augmente de quelque 20% le délai d'apparition des nausées. Et la rapidité d’action de la molécule est surtout manifeste lorsqu’elle est inhalée (il faut beaucoup plus de temps pour les comprimés ou les patchs). Les effets secondaires – somnolence, vision trouble… - sont modestes.

    Il reste à présent de passer une série de tests cliniques, avant de soumettre un dossier complet aux autorités sanitaires.

    Source > http://www.passionsante.be

  • AGENDA > CINE TRANSAT > Ferme de la Dîme à Wasseiges

    la-source-des-femmes-21214-198096285.jpg

    Ferme de la Dîme à Wasseiges Les lundis > 20:00.

    Tous les lundis de l'été (sauf le 13 août, relâche), projection d'un film dans la salle de la Dîme.

    On amène son transat, son pouf, son fauteuil de jardin, sa petite couverture si le temps est au frais, et on partage se plaisir de regarder un film sur grand écran. Des chaises sont disponibles sur place, mais c'est moins confortable.

    Tous les films choisis ont "du belge": film belge, acteur belge, orchestre belge pour la musique, co-production belge...

    Le bar est ouvert avant et après la projection

    • 9/7 La source des femmes
    •  16/7 Home
    •  23/7 L'exercice de l'état
    •  30/7 The artist
    •  6/8 Louise Michel
    •  20/8 Home sweet home
    •  27/8 Le gamin au vélo

    Synopsis

    Leila est témoin de la chute d'une jeune femme enceinte, en revenant de la source et qui fait une fausse couche. Cet événement lui fait réfléchir à la condition des femmes et Leila s'évertuera dès lors de persuader les autres femmes du village que c'est aux hommes qu'incombe la pénible tâche de chercher l'eau à la source dans la montagne. Pour arriver à leur fin, les femmes décident de faire la grève de l'amour...

    Thèmes du film

    Si, au départ, le thème traite de la condition féminine dans un village montagnard, d'autres thèmes sont abordés comme :

    La venue des touristes occidentaux et la présence d’une administration lourde et corrompue est également illustrée dans le film.

  • AGENDA > FÊTE DES VOISINS CES 25, 26 & 27 MAI

    Projet1.jpgCOMMUNIQUE DE PRESSE - Echevinat de la Vie associative Hannut

    La Ville de Hannut organise, pour la cinquième fois, à la Fête des Voisins, ces 25, 26 et 27 mai.

    De quelques initiatives isolées, en 2008, nous atteignons désormais le nombre de 1.500 participants à travers plus de 30 organisations citoyennes de quartiers, de villages, de rues, d'immeubles.

    La Ville de Hannut offre gracieusement bancs, tables, chaises, invitations, sets de table et ballons à tous les "organisateurs".

    Nous sécuriserons également certaines rues qui seront, l'espace d'un soir, des havres de convivialité entre voisins "de toujours" et d'autres, plus récents.

    C'est l'essence même de la Fête des Voisins et nous nous réjouissons d'un tel engouement dans une ville qui accueille, chaque année, près de 1.000 nouveaux habitants.

    Pour tout renseignement complémentaire : Echevinat de la Culture - 019/51 93 52 - culture@hannut.be

  • LES NOMS DES RUES DE HANNUT ........

    Projet5.jpg

    LIRE LA SUITE >>>>

    Lire la suite