danser

  • DANSER, ÇA FAIT BEAUCOUP DE BIEN AU MORAL

    danse-de-couple.jpg

    La pratique de la danse améliore les scores de santé physique et psychologique chez les adolescentes.

    C’est une étude très originale – et aux implications pratiques fort intéressantes - qui a été conduite par cette équipe de l’université suédoise Orebro. Les physiothérapeutes ont porté leur attention sur un groupe d’une centaine de jeunes filles, âgées de 12 à 19 ans, qui avaient fait part à de multiples reprises de plaintes comme des maux de tête, des douleurs dans les épaules, des épisodes d’angoisse… Des troubles psychologiques et à caractère psychosomatique (le mal-être engendre des répercussions organiques).

     

    Une amélioration spectaculaire

     Les adolescentes ont été réparties en deux groupes : les unes ont pratiqué la danse deux fois par semaine (à raison d’une bonne heure par séance) et les autres pas. A l’entame, les scores de santé physique et psychologique (estime de soi, en particulier) étaient similaires de part et d’autre. Mais progressivement - après huit, douze et vingt mois de suivi - une grande différence, favorable au groupe « danse » (avec 90% de participantes très satisfaites), a été observée dans l’évolution de ces paramètres. La danse est un facteur de bonne santé, pour les adolescentes connaissant ou non des problèmes. Et on ajoutera pour les ados, mais pas seulement.

     

    [Source: Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine]Via > http://www.passionsante.be