danger

  • SUITE A UN CONTROLE DE L'AFSCA, ACTION PROCEDE A UN RAPPEL DE PRODUITS POUR DES GOBELETS

    Un contrôle de l'AFSCA a à nouveau mis en évidence un sans-titre2.jpgdépassement des limites légales de migration de mélamine (type de plastique) dans des gobelets vendus chez Action.

    En cas d'utilisation de ces gobelets, il est possible que des substances toxiques se retrouvent dans l'aliment, ce qui peut constituer à long terme un risque pour la santé du consommateur, avrtit l’Afsca .

    En accord avec l'AFSCA, ACTION a dès lors décidé de retirer ce produit du commerce et de le rappeler auprès des consommateurs.

    Source > Rédaction en ligne sur >http://www.sudinfo.be/1861549

  • 10 DANGERS DE LA VIE DE BUREAU QUI MENACENT VOTRE SANTE

    wrist.jpg

    Etre sagement assis toute la journée à votre bureau ne vous empêche pas faire courir certains risques à votre santé.

    Au contraire: votre environnement de travail regorge de menaces. Prenez garde...

    Une des premières choses que l’on sacrifie en se lançant à corps perdu dans sa carrière, c’est sa santé. La vie de bureau la met à rude épreuve. Oui, vous pouvez commencer à jeter des regards suspicieux à votre clavier et à la photocopieuse : voici tous les dangers de la vie d'entreprise.

    1. Votre chaise de bureau

    Une étude de janvier 2012 de la British Psychological Society montre que les employés restent en moyenne 5h30 par jour sur leur chaise. C'est trop, d'autant plus que rester assis peut provoquer l'obésité, le diabète, les tensions musculaires et le mal de dos. Il est recommandé de se lever le plus souvent possible, même si ce n'est pas toujours évident.

    2. La bouche d’aération

    Saviez-vous que l’air présent à l’intérieur d’un bâtiment pouvait être jusqu’à 100 fois plus sale que l’air extérieur? Si l'installation d'air conditionné de votre entreprise est mal réglée ou mal entretenue, de graves infections bactériennes sont possibles, en plus d'irritations oculaires, de rhume ou du mal de gorge.

    3. La photocopieuse

    Si leurs filtres ne sont pas régulièrement changés, la photocopieuse et les imprimante laser émettent de la poussière d'encre (toner) et de l'ozone. Ceci peut causer des irritations nasales, des difficultés respiratoires et des allergies cutanées.

    4. L'horloge

    Ce n'est pas une suprise: les études ont prouvé que les personnes qui travaillent 11h ou plus chaque jour ont 60% de chances en plus de faire des accidents cardio-vasculaire, y compris des crises cardiaques. Travailler trop peut aussi causer des burn-out.

    5. Votre écran

    Beaucoup d'employés regardent leur écran d'ordinateur toute la journée. Cela peut causer des migraines, une fatigue visuelle, des troubles de la vision, voire même une altération définitive de celle-ci. Pour éviter cela, voici quelques règles à respecter.

    6. Les néons

    Par souci d'économie, beaucoup de bureaux sont éclairés de tubes fluorescents. L’éclairage au néon est froid et assez déprimant: cela peut jouer sur le moral des employés, voir aggraver une dépression.

    7.Les deadlines

    Le stress de l'approche d’une deadline peut affecter votre mémoire et vos capacités de réflexion. Ce stress court mais intense est aussi néfaste qu’un stress sur le long terme. Nos conseils pour gérer le stress au travail.

    8. Votre clavier

    Les claviers d’ordinateur sont de véritables nids à microbes s'ils ne sont pas nettoyés régulièrement. Un clavier peut contenir 5 fois plus de bactéries qu’une salle de bains, dont les bactéries e.coli et le staphylocoque doré! C'est aussi valable pour la vie en entreprise dans son ensemble: les germes se transmettent plus facilement en société. Il faut donc se méfier aussi des téléphones, des clinches de porte, de la poignée du frigo... et des poignées de main de vos collègues qui ont omis de se laver les mains après leur passage au toilette.

    9. Votre clavier (bis) et votre souris

    Si vous écrivez toute la journée sur votre clavier, vous avez surement déjà eu les doigts tendus et endoloris à la fin de la journée. Cela peut causer le syndrome du canal carpien: une douleur dans le poignet qui monte jusqu’au bras. Les femmes au poignet fin sont particulièrement sensibles au problème.

    10. Votre repas de midi

    Vous ne prenez pas de pause midi par manque de temps, vous mangez trop gras? Votre maman vous l'a sans doute déjà dit: il faut manger des fruits, des légumes, boire beaucoup d'eau et ralentir sur le sel et le café. Les risques d'une mauvaise alimentation sont très nombreux! Nos conseils pour réussir votre pause-déjeuner!

    Source & Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

  • ADOS > LE DANGER DES RENCONTRES PAR INTERNET

    3142176992.jpg

    On ne le répétera jamais assez : passer du contact virtuel à la « vraie » rencontre expose les jeunes filles à des risques (très) sérieux.

    C’est ce que confirme cette étude réalisée par une équipe de psychologues de l’hôpital pour enfants de Cincinnati. Après avoir suivi durant de longs mois plusieurs centaines d’adolescentes, âgées de 14 à 17 ans, ils ont observé que parmi celles qui avaient accepté un rendez-vous avec une personne rencontrée en ligne, la moitié ont fait l’objet de comportements inadéquats, déplacés, voire agressifs, allant jusqu’à la maltraitance physique. Et ceci que le contact soit un adulte ou un jeune homme.

    Les auteurs constatent aussi que le filtre (contrôle) parental n’a pas beaucoup d’efficacité dans ce contexte. Par contre, la surveillance directe des parents est importante en ce qui concerne la manière dont leur fille se présente en ligne : il n’est pas surprenant d’apprendre qu’un profil (photo, texte de présentation, conversations...) perçu comme aguichant - même si l’intention première n’est pas celle-là - sera beaucoup plus ciblé par des interlocuteurs mal intentionnés et/ou donnera à penser que la jeune fille ne recherche qu'une aventure (si elle la refuse lors de la « vraie » rencontre, le risque de réaction violente est réel). Prudence, donc.

     

    [Source : Pediatrics] via > http://www.passionsante.be

  • LE RETOUR DE MEGAUPLOAD > PREMIÈRES ARNAQUES SUR FACEBOOK > ATTENTION

    267487628.jpg

     «Mega», le nouveau Megaupload, sera disponible le 19 janvier. Les premières arnaques arrivent sur Facebook.

    Kim Dotcom, le créateur de Megaupload, a décidé de lancer son nouveau site de téléchargement, Mega, le 19 janvier 2013, tout juste un an après la fermeture de Megaupload.

    Une page Facebook profite de l’événement pour arnaquer les futurs utilisateurs de «Mega».

    Une page «MEGA IS BACK» propose de remporter un compte Premium aux 200.000 premiers fans de la page. Or une fois qu’on «like» cette page, il nous est demandé de payer pour profiter de cette offre. Kim Dotcom a rapidement annoncé que cette page était un fake sur son compte Twitter.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Vendredi 4 Janvier 2013 à 14h29 E.Z.

  • MERDORP: “ LA SÉCURITÉ DE NOS ENFANTS EST EN DANGER ”

    1495156213.jpgOn roule trop vite dans la rue Longue Vesse.

    Profitant du scrutin communal d’octobre dernier, une grande majorité des habitants de la rue Longue Vesse, à Merdorp, ont interpellé les autorités hannutoises afin qu’un projet de sécurisation de leur quartier soit étudié.

    Une pétition a été transmise peu avant le dernier scrutin communal à l’échevin Jadot, habitant du village. Celle-ci, signée par la plupart des habitants de la rue Longue Vesse, dénonce un problème de vitesse excessive sur cette route située en pleine agglomération.

    “ Les automobilistes qui viennent des campagnes de Thisnes empruntent cette voirie pour entrer dans notre village, mais ils ne ralentissent pas pour autant ”, estime une riveraine. “ Je suis mère de trois enfants et je n’oserais pas les laisser sortir côté rue. Même les tracteurs, surtout lorsqu’ils circulent à vide, roulent trop vite. Un enfant traverserait à ce moment, il ne serait plus là après pour vous le raconter! ” “ Nous ne pouvons pas installer des chicanes partout, réagit le bourgmestre Hervé Jamar, parce que ces dispositifs génèrent du bruit, que personne n’en souhaite devant sa maison et que certaines provoquent des fissures dans les habitations. ” Le mayeur hannutois se dit néanmoins prêt à réfléchir à d’autres solutions. “ Quand nous avons placé un radar préventif dans cette rue, nous avons paradoxalement constaté que la plupart des contrevenants étaient du quartier ”, précise-t-il. “ Ceci dit, nous nous informons quant à la faisabilité d’installer des bandes sonores sur les voiries à problème. Celles-ci sont audibles par les automobilistes, mais pas par les riverains. ”

    En savoir plus dans notre édition « papier »

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Lundi 10 Décembre 2012 à 07h05 DIDIER DE HOE

  • ACCIDENT : COMMENT NOTRE CERVEAU CALCULE LE DANGER

    verkeer-auto-duizelig-170_400_09.jpgUne zone très spécifique du cerveau traite l’information nécessaire pour détecter un danger de collision.

    Quelle distance nous sépare-t-elle d’un objet ? A quelle vitesse celui-ci se déplace-t-il, ou nous déplaçons-nous vers lui ? Quel est le risque de collision ? Ces questions, le cerveau doit y répondre, et vite, afin d’évaluer le danger. Mais comment se déroule ce processus ?

    Pour la première fois, des neurologues de l’université McGill (Montréal) ont réussi à en décortiquer les différentes étapes, depuis la perception visuelle jusqu’au traitement de l’information par des neurones ultraspécialisés. Ils ont eu recours à des modèles mathématiques et à des techniques d’enregistrement extrêmement sophistiqués, qui se traduisent, finalement, par un schéma assez simple.

    Un : l’œil réagit à des stimuli élémentaires, comme des petits points de lumière.

    Deux : d’autres cellules nerveuses des voies optiques combinent ces signaux basiques, et répondent à des stimuli plus complexes, comme les lignes droites.

    Trois : un peu plus loin dans le trajet de l’information, encore davantage de complexité, comme la reconnaissance des angles.

    Quatre : une recombinaison, dans le cerveau, qui permet par exemple de reconnaître un visage ou un objet.

    Cinq : c’est alors que par un calcul « remarquablement simple » (selon les spécialistes de l’université McGill), une dernière région du cerveau démultiplie ces données, et nous fournit tous les renseignements nécessaires sur les caractéristiques dynamiques de l’objet (sa distance, sa vitesse, fonce-t-il sur nous ?, passera-t-il à côté de nous ?…).

    Comme l’expliquent les auteurs, « l’un des aspects les plus intéressants de ce processus est qu’il semble être de même nature que celui constaté chez les mouches et les coléoptères, ce qui porte à croire que l’évolution a résolu le problème voici au moins quelques centaines de millions d’années ».

    Les résultats de ces recherches fascinantes sont publiés dans la revue « PNAS ».http://www.pnas.org/

    Source www.passionsanté.be

  • HANNUT > ATTENTION AUX FAUX AGENTS DES EAUX !!!!

    1190045225_ID7566570_escro_130241_H3RJRN_0.JPGHannut: un faux agent des eaux distrait un nonagénaire pendant qu’on fouille sa maison

    René, un Hannutois de 90 ans, s’est fait avoir par un faux employé de la société wallonne des eaux (SWDE). Pendant qu’il distrayait le nonagénaire, un complice a visité la maison et emporté un peu plus de 600€.

    >Lisez l’article complet dans votre Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 5 Avril 2012 à 04h01 > Photo prétexte d’une personne âgée escroquée (H.P.)