danger

  • Imprimer

    UN DANGER POUR LES ÉTUDIANTS > LA RILATINE FAIT SON GRAND RETOUR SUR LES CAMPUS

    Si le médicament permet de ne pas sentir les effets de la fatigue, il peut créer une dépendance

    Cette substance, notamment prescrite aux enfants hyperactifs, est utilisée par les étudiants comme psychostimulant. Un usage qui peut être extrêmement nocif à leur santé. 

    Les messages de jeunes étudiants cherchant de la Ritaline commencent à émerger sur le web en raison du blocus. « Recherche cachets Rilatine à de bons prix. Rachat cachets ou ordonnance. Très longue session, besoin bonne quantité », commente un universitaire sur un forum destiné à des futurs architectes.

    Mais qu’est-ce que la Rilatine et quels sont les effets désirés ? Ce médicament est prescrit aux enfants et adolescents souffrant de troubles du comportement. Il est notamment utilisé dans les traitements liés aux déficits de l’attention associés ou non à l’hyperactivité. Il permet aux universitaires de booster leur étude durant les examens. Pour obtenir ce stimulant, ils rachètent généralement des médicaments ou des ordonnances à des amis à qui les médecins en prescrivent … / …

    De la colère à la dépression …

    « L’usage de Rilatine   peut déclencher une schizophrénie » …

    … Le dossier complet sur votre journal LA MEUSE de ce mardi 22/05/2018

    Source > Alison Vlt > sur votre journal LA MEUSE de ce mardi 22/05/2018

    Illustration > 123RF via Sudpresse

  • Imprimer

    LE SLIME, UN JEU QUI PEUT ÊTRE DANGEREUX > INQUIÉTUDE DU MILIEU MÉDICAL

    Pour être parfait, le « Slime » doit être visqueux, élastique et gluant.

    Cette pâte, qui signifie « bave » en anglais, cartonne dans les cours de récréation en primaire et en secondaire. Il peut être acheté directement en magasin ou fabriqué à la maison. La recette est simple et peu onéreuse, elle se compose de colle blanche, d’eau et d’acide borique.

    De graves brûlures

    Mais ce jeu inoffensif en apparence n’est pas sans risque pour la santé. La France et l’Angleterre lancent une alerte. L’acide borique peut provoquer des brûlures chimiques, des allergies et des maux de gorge. De nombreux enfants ont dû être hospitalisés pour soigner des brûlures au troisième degré.

    En Belgique, le Centre Antipoisons a déjà reçu, cette année, une quinzaine d’appels. « Il s’agit en général d’ingestion de faibles quantités par de jeunes enfants. Quelques cas d’irritation des yeux et de la peau nous ont également été signalés », affirme Dr. Martine Mostin, la directrice générale.

    « Il faut donc bien lire les étiquettes avant de commencer, ainsi que se laver soigneusement les mains après la préparation et après l’utilisation pour éviter le contact prolongé avec la peau. Il est essentiel de faire attention à ne pas se frotter les yeux, de choisir plutôt des colorants de type alimentaire, de ne pas manger en cours de travail et bien sûr de garder le « slime » hors de portée des plus jeunes. »

    Source > Alison Vlt. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/05/2018

    Illustration > lacapitale

  • Imprimer

    L'AFFICHAGE DES CHASSES N'EST PAS OBLIGATOIRE > PROMENEURS EN DANGER!

    Nous sommes en pleine période de chasse et plusieurs incidents, heureusement sans gravité, nous reviennent.

    Le dernier remonte au 26 novembre dernier. Michel, un Namurois, s’est retrouvé au beau milieu d’une partie de chasse, alors qu’il se baladait paisiblement dans les bois à Gesves. Les affiches étaient mal placées ou inexistantes. La faute à qui ? À personne ! Les chasseurs ne sont pas obligés de placer ces affiches. Pas très rassurant. Le ministre Collin promet… de rectifier le tir.

    panneau-signalisation-chasse-en-cours.jpgNous avons tous déjà vu ces affichettes punaisées sur les troncs d’arbre ou sur les piquets de clôture, à l’entrée des bois. On y voit un dessin (un chasseur qui pointe son fusil) ainsi que les dates des journées de chasse. Avec la mention « passage interdit » (affiche rouge) ou « Pour votre sécurité » (affiche jaune d’avertissement). On s’y fie à 100 % et, en toute logique, s’il n’y a pas d’affiche, on se dit qu’il n’y a pas de chasse et donc, qu’on peut y aller, qu’il n’y a aucun danger.

    Détrompez-vous ! Ces affiches, placées par les chasseurs, ne sont pas obligatoires  ! Le chasseur peut demander l’interdiction de circulation à l’occasion d’une chasse, mais il n’est pas obligé de le faire !images.png

    En fait, en matière de chasse, les autorités publiques s’appuient sur la responsabilité totale du chasseur. « Le chasseur est responsable de son tir », indique Pierre Wiliquet, attaché de presse de René Collin, ministre wallon de la Forêt et du Tourisme.

    Source Libre c’accès > M.R. et F.De H. Sur > http://www.sudinfo.be/2010324

    Illustration > ©V.Lorent.

  • Imprimer

    AÉRO-HÉROS, LE NOUVEAU JEU DANGEREUX DES ADOS QUI BRÛLE LA PEAU

    Après le « Ice and Salt Challenge », les adolescents ont trouvé un nouveau jeu, le « Aéro-héros », pour prouver leur résistance à la douleur.

    Ce phénomène est arrivé en Belgique Ils s’infligent des gelures à l’aide d’un aérosol, type désodorisant.

    « Je suis un héros, je peux résister à la douleur plus longtemps que n’importe qui », telle est la devise du nouveau jeu dangereux « Aéro-héros ». Le scénario est toujours le même.

    Les adolescents entre 11 et 15 ans prennent un aérosol, comme de la laque ou un déodorant, et placent son petit orifice à un centimètre de leur peau. Ils appuient ensuite pour actionner le spray. Sous la brume froide, leur peau devient blanche et brûle. Les jeunes grimacent de douleur. Leur but est alors de tenir le plus longtemps possible pour montrer leur résistance. Certains filment leur « exploit » et le publient sur Youtube.

    Ce jeu est apparu en France en mars. Face au succès des vidéos, il arrive doucement mais sûrement dans les plaines …

    De grosses cicatrices > Sur les réseaux sociaux, de nombreux jeunes responsables de…

    Le pire, les inhalations > Les médecins craignent qu’avec le « Aéro-héros » un ancien jeu dangereux refasse …

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://namur.lameuse.be/111603

    Source > Alison Vlt | LIFESTYLE | Publié le 8/08/2017 à 05:00 via > http://namur.lameuse.be

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > ATTENTION AUX BRULURES DUES À LA BERCE DU CAUCASE !!!!

    Toute la plante contient des substances toxiques qui sont activées par la lumière solaire et rendent la peau très sensible à l'action du soleil.

    Après un contact avec le suc de la plante et sous l’effet de l’exposition au soleil, des lésions de la peau se développent en quelques jours. La peau devient rouge, gonflée, et des grandes cloques mettent un à deux jours à apparaître. Les lésions ont l'aspect d'une brûlure qui peut être grave voire exceptionnellement mortelle.

    Après guérison, des taches brunes peuvent persister plusieurs mois: on parle d'hyperpigmentation résiduelle.

    En cas de contact de la peau avec de la sève > Voir « QUE FAIRE SUR LE SITE SOURCE » > http://www.brulures.be/index./berce-du-caucase/fr/

    Heracleum_mantegazzianum_001.JPGLa berce du Caucase en Wallonie

    La berce du Caucase est une espèce d'origine ornementale qui a été plantée pour ses vertus esthétiques et mellifères.

    Elle se disperse dans l'environnement et envahit les bords de route, les berges de rivière, les lisières forestières et les prairies gérées de manière extensive depuis une vingtaine d'année. Elle y forme des populations très denses qui prennent le pas sur la flore indigène. Cette ombellifère géante peut en outre occasionner de graves brûlures lors d'un contact avec la peau. Un plan de lutte a été mis en place depuis 2012 pour tenter d'enrayer sa progression en Wallonie.

    La berce du Caucase présente l'aspect typique des plantes de la famille des ombellifères (angélique, berce commune, carotte, cerfeuil, etc.). Comme ses consœurs, elle produit de grandes fleurs blanches disposées en rayons (ombelles). Mais la taille impressionnante de la plante (de 2 à 4 mètres de haut pour les individus en fleurs) et des fleurs (ombelle principale dotée de plus de 50 rayons) permettent de l'identifier à coup sûr. Ses feuilles profondément dentées et les taches pourpres sur la tige sont également très caractéristiques.

    Cette plante pluriannuelle ne fleurit qu'après … La suite du descriptif sur le site source > http://biodiversite.wallonie.be/fr/la-berce-du-caucase

    Son nom Latin > HERACLEUM MANTEGAZZIANUM > Toutes les informations sur > https://fr.wikipedia.org/wiki/Heracleum_mantegazzianum

    Illustration > Sudinfo

  • Imprimer

    SUITE A UN CONTROLE DE L'AFSCA, ACTION PROCEDE A UN RAPPEL DE PRODUITS POUR DES GOBELETS

    Un contrôle de l'AFSCA a à nouveau mis en évidence un sans-titre2.jpgdépassement des limites légales de migration de mélamine (type de plastique) dans des gobelets vendus chez Action.

    En cas d'utilisation de ces gobelets, il est possible que des substances toxiques se retrouvent dans l'aliment, ce qui peut constituer à long terme un risque pour la santé du consommateur, avrtit l’Afsca .

    En accord avec l'AFSCA, ACTION a dès lors décidé de retirer ce produit du commerce et de le rappeler auprès des consommateurs.

    Source > Rédaction en ligne sur >http://www.sudinfo.be/1861549

  • Imprimer

    10 DANGERS DE LA VIE DE BUREAU QUI MENACENT VOTRE SANTE

    wrist.jpg

    Etre sagement assis toute la journée à votre bureau ne vous empêche pas faire courir certains risques à votre santé.

    Au contraire: votre environnement de travail regorge de menaces. Prenez garde...

    Une des premières choses que l’on sacrifie en se lançant à corps perdu dans sa carrière, c’est sa santé. La vie de bureau la met à rude épreuve. Oui, vous pouvez commencer à jeter des regards suspicieux à votre clavier et à la photocopieuse : voici tous les dangers de la vie d'entreprise.

    1. Votre chaise de bureau

    Une étude de janvier 2012 de la British Psychological Society montre que les employés restent en moyenne 5h30 par jour sur leur chaise. C'est trop, d'autant plus que rester assis peut provoquer l'obésité, le diabète, les tensions musculaires et le mal de dos. Il est recommandé de se lever le plus souvent possible, même si ce n'est pas toujours évident.

    2. La bouche d’aération

    Saviez-vous que l’air présent à l’intérieur d’un bâtiment pouvait être jusqu’à 100 fois plus sale que l’air extérieur? Si l'installation d'air conditionné de votre entreprise est mal réglée ou mal entretenue, de graves infections bactériennes sont possibles, en plus d'irritations oculaires, de rhume ou du mal de gorge.

    3. La photocopieuse

    Si leurs filtres ne sont pas régulièrement changés, la photocopieuse et les imprimante laser émettent de la poussière d'encre (toner) et de l'ozone. Ceci peut causer des irritations nasales, des difficultés respiratoires et des allergies cutanées.

    4. L'horloge

    Ce n'est pas une suprise: les études ont prouvé que les personnes qui travaillent 11h ou plus chaque jour ont 60% de chances en plus de faire des accidents cardio-vasculaire, y compris des crises cardiaques. Travailler trop peut aussi causer des burn-out.

    5. Votre écran

    Beaucoup d'employés regardent leur écran d'ordinateur toute la journée. Cela peut causer des migraines, une fatigue visuelle, des troubles de la vision, voire même une altération définitive de celle-ci. Pour éviter cela, voici quelques règles à respecter.

    6. Les néons

    Par souci d'économie, beaucoup de bureaux sont éclairés de tubes fluorescents. L’éclairage au néon est froid et assez déprimant: cela peut jouer sur le moral des employés, voir aggraver une dépression.

    7.Les deadlines

    Le stress de l'approche d’une deadline peut affecter votre mémoire et vos capacités de réflexion. Ce stress court mais intense est aussi néfaste qu’un stress sur le long terme. Nos conseils pour gérer le stress au travail.

    8. Votre clavier

    Les claviers d’ordinateur sont de véritables nids à microbes s'ils ne sont pas nettoyés régulièrement. Un clavier peut contenir 5 fois plus de bactéries qu’une salle de bains, dont les bactéries e.coli et le staphylocoque doré! C'est aussi valable pour la vie en entreprise dans son ensemble: les germes se transmettent plus facilement en société. Il faut donc se méfier aussi des téléphones, des clinches de porte, de la poignée du frigo... et des poignées de main de vos collègues qui ont omis de se laver les mains après leur passage au toilette.

    9. Votre clavier (bis) et votre souris

    Si vous écrivez toute la journée sur votre clavier, vous avez surement déjà eu les doigts tendus et endoloris à la fin de la journée. Cela peut causer le syndrome du canal carpien: une douleur dans le poignet qui monte jusqu’au bras. Les femmes au poignet fin sont particulièrement sensibles au problème.

    10. Votre repas de midi

    Vous ne prenez pas de pause midi par manque de temps, vous mangez trop gras? Votre maman vous l'a sans doute déjà dit: il faut manger des fruits, des légumes, boire beaucoup d'eau et ralentir sur le sel et le café. Les risques d'une mauvaise alimentation sont très nombreux! Nos conseils pour réussir votre pause-déjeuner!

    Source & Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

  • Imprimer

    ADOS > LE DANGER DES RENCONTRES PAR INTERNET

    3142176992.jpg

    On ne le répétera jamais assez : passer du contact virtuel à la « vraie » rencontre expose les jeunes filles à des risques (très) sérieux.

    C’est ce que confirme cette étude réalisée par une équipe de psychologues de l’hôpital pour enfants de Cincinnati. Après avoir suivi durant de longs mois plusieurs centaines d’adolescentes, âgées de 14 à 17 ans, ils ont observé que parmi celles qui avaient accepté un rendez-vous avec une personne rencontrée en ligne, la moitié ont fait l’objet de comportements inadéquats, déplacés, voire agressifs, allant jusqu’à la maltraitance physique. Et ceci que le contact soit un adulte ou un jeune homme.

    Les auteurs constatent aussi que le filtre (contrôle) parental n’a pas beaucoup d’efficacité dans ce contexte. Par contre, la surveillance directe des parents est importante en ce qui concerne la manière dont leur fille se présente en ligne : il n’est pas surprenant d’apprendre qu’un profil (photo, texte de présentation, conversations...) perçu comme aguichant - même si l’intention première n’est pas celle-là - sera beaucoup plus ciblé par des interlocuteurs mal intentionnés et/ou donnera à penser que la jeune fille ne recherche qu'une aventure (si elle la refuse lors de la « vraie » rencontre, le risque de réaction violente est réel). Prudence, donc.

     

    [Source : Pediatrics] via > http://www.passionsante.be