déprime

  • EN RECHERCHE D'EMPLOI ? STOP A LA DEPRIME !

    Rien de pire pour le moral qu’une période de recherche de travail qui s’éternise. Trouver le job de ses rêves n’est pas toujours une mince affaire...

    Comment garder le moral malgré tout ?

    C'est la crise ! Et même si de nombreuses entreprises continuent d'engager, trouver un emploi à la hauteur de son talent n'est pas toujours facile. En période de sollicitation infructueuse, certains chercheurs d’emploi sont frustrés, en colère, voire même déprimés. Dans ce contexte morose, comment garder l’esprit clair et la motivation intacte ?

    1. Maîtrisez vos sentiments

    Après des dizaines de CV sans réponses, on pourrait devenir cynique, négatif ou amer. Mais c’est une attitude à éviter à tout prix : les recruteurs sentiront que vous êtes en colère contre vous-même. Restez dynamique ! Gérer activement ses sentiments n’est certes pas facile, mais il est primordial de rester joyeux, concentré et énergique

    1. Soyez votre propre coach

    On ne le répétera jamais assez : chercher un emploi est un travail à plein temps. Tâchez donc d’être un bon manager pour vous-même. Et comme un bon manager, posez des objectifs hebdomadaires raisonnables (en termes de réseau, de recherche, d'envoi de candidatures...). Récompensez-vous lorsque vous avez rempli vos objectifs. Mais soyez aussi indulgent, ne vous flagellez pas si vous avez eu une baisse de régime : c’est ce que ferait un mauvais manager !

    1. Restez actif

    Inutile de rester assis chez soi en ruminant les non-réponses des recruteurs. Sortez de chez vous, suivez une formation (le Forem en propose beaucoup), intégrez un groupe, faites du volontariat… Profitez de cette période de passage à vide pour rayer quelques points de votre to-do list (mettre en ordre des papiers, faire des travaux…) Cela vous apportera de nouvelles connaissances, une ligne en plus sur votre CV ou simplement la satisfaction d’avoir avancé dans vos tâches.

    1. Faites plusieurs choses en même temps

    Le danger de mettre tous ses œufs dans le même panier est d’être découragé si notre unique objectif n’est pas atteint. N’arrêtez surtout pas de postuler à la première interview obtenue ! Si celle-ci ne se concrétise pas, il faudra fournir beaucoup d'efforts pour vous remotiver. Alors que si vous focalisez votre activité sur plusieurs fronts, vous éviterez d’être complètement démoralisé si on vous refuse un job, car il vous restera d’autres opportunités.

    1. Conservez une routine

    En période de chômage, conserver une structure est primordial : ne vous engoncez pas dans des horaires mous et évasifs. Organisez votre temps comme si vous travailliez, selon un horaire précis. Pensez aussi à établir un tableau récapitulatif de vos recherches, pour ne pas oublier où vous avez postulé, où vous attendez une réponse, où vous avez essuyé un refus...

    1. Gardez à l’esprit que vous êtes quelqu’un de formidable

    Être entouré de gens bienveillant est très important. En cas de doute, concentrez-vous sur les personnes de votre entourage, amis et famille, qui vous aiment pour vos nombreuses qualités. Dans les temps les plus durs, cela crée une protection, un sas de sécurité.

    Source : HBR.com > Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

    Liens utiles > chercheur d'emploi / dépression / motivation / recherche d'emploi / déprime / Postuler / Annonce / Recruter soi-même / CV / Entretien d'embauche / Chômage / Fonctions / Conseils carrière / Volontariat

  • EN RECHERCHE D'EMPLOI ? STOP A LA DEPRIME !

    De17.jpg

    Rien de pire pour le moral qu’une période de recherche de travail qui s’éternise. Trouver le job de ses rêves n’est pas toujours une mince affaire... Comment garder le moral malgré tout ?

    C'est la crise ! Et même si de nombreuses entreprises continuent d'engager, trouver un emploi à la hauteur de son talent n'est pas toujours facile. En période de sollicitation infructueuse, certains chercheurs d’emploi sont frustrés, en colère, voire même déprimés. Dans ce contexte morose, comment garder l’esprit clair et la motivation intacte ?

    1. Maîtrisez vos sentiments

    Après des dizaines de CV sans réponses, on pourrait devenir cynique, négatif ou amer. Mais c’est une attitude à éviter à tout prix : les recruteurs sentiront que vous êtes en colère contre vous-même. Restez dynamique ! Gérer activement ses sentiments n’est certes pas facile, mais il est primordial de rester joyeux, concentré et énergique

    2. Soyez votre propre coach

    On ne le répétera jamais assez : chercher un emploi est un travail à plein temps. Tâchez donc d’être un bon manager pour vous-même. Et comme un bon manager, posez des objectifs hebdomadaires raisonnables (en termes de réseau, de recherche, d'envoi de candidatures...). Récompensez-vous lorsque vous avez rempli vos objectifs. Mais soyez aussi indulgent, ne vous flagellez pas si vous avez eu une baisse de régime : c’est ce que ferait un mauvais manager !

    3. Restez actif

    Inutile de rester assis chez soi en ruminant les non-réponses des recruteurs. Sortez de chez vous, suivez une formation (le Forem en propose beaucoup), intégrez un groupe, faites du volontariat… Profitez de cette période de passage à vide pour rayer quelques points de votre to-do list (mettre en ordre des papiers, faire des travaux…) Cela vous apportera de nouvelles connaissances, une ligne en plus sur votre CV ou simplement la satisfaction d’avoir avancé dans vos tâches.

    4. Faites plusieurs choses en même temps

    Le danger de mettre tous ses œufs dans le même panier est d’être découragé si notre unique objectif n’est pas atteint. N’arrêtez surtout pas de postuler à la première interview obtenue ! Si celle-ci ne se concrétise pas, il faudra fournir beaucoup d'efforts pour vous remotiver. Alors que si vous focalisez votre activité sur plusieurs fronts, vous éviterez d’être complètement démoralisé si on vous refuse un job, car il vous restera d’autres opportunités.

    5. Conservez une routine

    En période de chômage, conserver une structure est primordial : ne vous engoncez pas dans des horaires mous et évasifs. Organisez votre temps comme si vous travailliez, selon un horaire précis. Pensez aussi à établir un tableau récapitulatif de vos recherches, pour ne pas oublier où vous avez postulé, où vous attendez une réponse, où vous avez essuyé un refus...

    6. Gardez à l’esprit que vous êtes quelqu’un de formidable

    Être entouré de gens bienveillant est très important. En cas de doute, concentrez-vous sur les personnes de votre entourage, amis et famille, qui vous aiment pour vos nombreuses qualités. Dans les temps les plus durs, cela crée une protection, un sas de sécurité.

  • 6 FAÇONS DE VAINCRE LA DÉPRIME HIVERNALE AU TRAVAIL

    shutterstock.jpg

    D’après certains, le troisième lundi du mois de janvier serait le jour le plus déprimant de l’année. Il est même surnommé le Blue Monday.

    Si l’aspect scientifique de cette date est discutable, on ne peut pas réfuter que cette période est franchement démoralisante : il fait froid, il fait sombre, la chaleur des fêtes de fin d’année est loin derrière, le compte en banque en a pris un coup, les bonnes résolutions sont déjà enterrées et il faudra encore attendre de longs mois avant d'apercevoir le moindre bourgeon... Les jours se suivent et se ressemblent désespérément.

    Pourtant, lutter contre la déprime hivernale n’est pas tellement difficile. Il s'agit surtout de refuser la monotonie!

    1. Bousculer votre routine matinale

    Levez-vous différemment. Mettez votre réveil plus tôt, prenez un bain plutôt qu’une douche, prenez le temps de déjeuner copieusement, de lire le journal…  Ou de faire un peu de sport, si vous êtes assez motivé.

    L’important est de vous réveiller en douceur et de modifier votre train-train habituel.

    2. Se faire plaisir à midi

    Une de vos bonnes résolutions était de manger plus sainement? Prenez le temps de vous préparer un bon lunch le soir. Paninis, wraps, salades, bagels, potages… Essayer de rendre votre pause de midi plus agréable grâce à des recettes originales. Vous mangez à l’extérieur? Faites une liste des nouveaux endroits que vous avez toujours voulu essayer, allez-y avec vos collègues ou donnez-y rendez-vous à des amis qui travaillent tout près.

    Faire une vraie pause à midi est très important, surtout si elle vous remonte le moral.

    3. Ajouter de la musique à ses journée

    Votre chanson préférée a le pouvoir d’adoucir la journée la plus pénible. Chez certaines personnes, la musique favorise la concentration et donne de l’énergie. Pourquoi ne pas essayer?

    Allez puiser dans votre playlist de l’été dernier pour redonner un peu de soleil à vos journées ou concoctez une sélection spéciale "bonne humeur" sur Spotify.

    4. Se lancer dans de nouveaux projets

    Un job monotone est vite démotivant. Si c’est votre travail en lui-même qui vous déprime, faites en sorte de le rendre plus intéressant et stimulant.

    Demandez à votre patron de vous confier de nouvelles responsabilités ou de nouveaux projets, ou cherchez de nouveaux défis à relever de votre côté.

    5. Instaurer un Happy Hour hebdomadaire

    Pour vaincre la déprime, rien de tel que les relations sociales. Instaurez un rendez-vous hebdomadaire avec vos amis ou vos collègues dans un bar chaleureux : vous pourrez relâcher la pression après une semaine de boulot, vous détendre et vous changer les idées.

    Une arme redoutable pour retrouver le moral!

    6. Profiter du moindre rayon de soleil

    Ils sont rares, certes, mais c’est justement ce qui les rend si précieux. Une des raisons pour lesquelles vous êtes déprimé est simplement le manque de vitamine D (que procurent les rayons du soleil). Si vous voyez le soleil poindre pendant la journée, prenez une pause pour aller faire un tour dehors. Et n’hésitez pas à vous promener le week-end malgré le froid, vous n'en tirerez que des bonnes choses: exercice, grand air et vitamine D.

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be

  • EN RECHERCHE D'EMPLOI? STOP À LA DÉPRIME!

    20.jpgRien de pire pour le moral qu’une période de recherche de travail qui s’éternise. Trouver le job de ses rêves n’est pas toujours une mince affaire... Comment garder le moral malgré tout?

    C'est la crise! Et même si de nombreuses entreprises continuent d'engager, trouver un emploi à la hauteur de son talent n'est pas toujours facile. En période de sollicitation infructueuse, certains chercheurs d’emploi sont frustrés, en colère, voire même déprimés. Dans ce contexte morose, comment garder l’esprit clair et la motivation intacte ?

    1. Maitrisez vos sentiments

    Après des dizaines de CV sans réponses, on pourrait devenir cynique, négatif ou amer. Mais c’est une attitude à éviter à tout prix : les recruteurs sentiront que vous êtes en colère contre vous-même. Restez dynamique! Gérer activement ses sentiments n’est certes pas facile, mais il est primordial de rester joyeux, concentré et énergique.

    2. Soyez votre propre coach

    On ne le répétera jamais assez : chercher un emploi est un travail à plein temps. Tâchez donc d’être un bon manager pour vous-même. Et comme un bon manager, posez des objectifs hebdomadaires raisonnables (en terme de réseau, de recherche, d'envoi de candidatures...). Récompensez-vous lorsque vous avez rempli vos objectifs. Mais soyez aussi indulgent, ne vous flagellez pas si vous avez eu une baisse de régime : c’est ce que ferait un mauvais manager ! LIRE LA SUITE >>

    Lire la suite