défence

  • HANNUT > CE VENDREDI 29 AVRIL > FORMATION > SURVIVAL OF TERROR

    SURVIVAL OF TERROR > UNIQUE EN WALLONIE

    Ce vendredi 29 avril à 19:00 - 21:00

    OUVERT A TOUS

    Tu as une seconde pour avoir la bonne réaction face à un tireur fou, une explosion etc...

    Introduction, théorie, mise en situation et de briefing

    Chaque dernier vendredi du mois de 19h à 21h

    Uds Krav Maga Hannut > Salle De Sport Du Lycée St Croix Notre Dame Rue Paul Brien 4 Hannut

    Contact > 0488/498809

    L’évènement sur Facbook > https://www.facebook.com/events/505383383005953/

  • LA POLICE ET LA DÉFENSE RECRUTENT 3.500 POSTES PAR ANNÉE !

    Projet3.jpg

    La Police et la Défense au top: Elles recrutent respectivement pour 2.000 et 1.500 postes chaque année 

    Au sein du secteur public, qui représente environ 1,4 million de travailleurs en Belgique, les administrations occupent un peu plus de 800.000 personnes et fournissent 20% de l’emploi total.

    Si les Communautés et les Régions, grâce à la part prise par l’enseignement, se taillent la part du lion (45%) devant les pouvoirs locaux (35%) et le fédéral (17%), en terme de recrutement, la Police et la Défense arrivent en tête des «employeurs » avec respectivement 2.000 et 1.700 postes par an. De son côté, le Selor recrute chaque année 2.500 personnes pour les organismes fédéraux. Signe d’un regain d’attrait pour le secteur, les candidats affluents.

    « En 2013, nous avons traité 32.000 dossiers », atteste Grégory Jonniaux. « Rien que pour les 1.300 postes d’inspecteurs qui étaient à pourvoir, nous avons eu 14.000 candidats. Cela ne fait pas 10% de réussite, il est donc important de miser sur le bon cheval ». Et le coordinateur- recruteur d’expliquer que, depuis 2001 et la réforme de la police, le secteur se porte bien. « Les perspectives restent bonnes. Nous gardons le rythme de 1.500 à 2.000 offres annuelles d’emploi. Celles-ci s’adressent également aux jeunes non diplômés qui, par le biais d’examens en cours de carrière, pourront progressivement évoluer vers un niveau supérieur, voire vers le grade d’officier. Mais dans cinq ans, en raison des nombreux départs à la retraite, la Police aura surtout besoin de diplômés. »

    LA DÉFENSE RÉDUITS SES EFFECTIFS MAIS ENGAGE TOUT AUTANT.

    A la Défense, le cru 2013 s’est révélé le plus prolifique depuis longtemps. Ce qui semble paradoxal puisqu’elle est dans  une phase de réduction du personnel. « Notre objectif à l’horizon 2015 est de réduire d’un millier le nombre de nos militaires », confirme Marc Levenbergh. « Malgré cette exigence, les recrutements devront s’accentuer afin de compenser les départs à la retraite. Sauf si le futur gouvernement décide de réduire ses effectifs, la Défense continuera à engager environ 1.500 personnes par an. Autant de diplômés que de non diplômés. » Contrairement à la Police qui organise des réserves de recrutement, la Défense engage via des concours pour des fonctions et des sites précis. En moyenne, six candidats se sont présentés pour un poste en 2013. « Mais il y en avait 30 par poste dans les unités de combat », note le Lieutenant-Colonel.

    SELOR A REÇU 180.000 CANDIDATURES EN 2013

    Selor ne chôme pas non plus, puisqu’en 2013 il a reçu 180.000 candidatures et recruté quelque 2500 personnes. En outre, toutes sélections confondues, Selor a screené pas moins de 77.000 candidats. Principalement pour Bruxelles. «Ce rythme devrait continuer en 2014 », prévoit Aurélie Damster, qui précise que les recrutements s’effectuent via le site du Selor. « En outre, cela fait plusieurs année déjà que nous n'organisons plus de sélections de masse, les postes étant liés à la possession d'un diplôme particulier » 

    Les profils les plus recherchés ? Ce sont les mêmes que dans le privé. Ainsi, Selor organisera prochainement des sélections pour des profils techniques IT et les métiers de la santé. Les techniciens et les médecins sont également très demandés à la Défense, tandis que chez Trace, qui travaille beaucoup avec les pouvoirs locaux et les CPAS, les offres d’intérim visent les ingénieurs civils (en construction…), les juristes, les infirmiers et les techniciens. « Mais les administrations recherchent aussi des responsables en communication et des gestionnaires de sites web », signale Raphaël Sbille.

    CHRISTIAN SONON 

    À NOTER Jusqu’au 28 février prochain, la Police organise une réserve de recrutement d'inspecteurs principaux spécialisés ICT, sur www.jobpol.be 

    La listes des entreprises & personnes invitées avec leur coordonnées > Liste des intervenents.pdf

    Source > http://www.jobsregions.be