décret

  • MOTS CŒUR & MOTS TUS > DÉCRET SUR LES PARCS ÉOLIENS

    Projet5.jpg

                    Depuis un an, le ministre Henry semble traiter le dossier des éoliennes en une valse-hésitation troublante. Donnant le sentiment qu’il ne sait pas très bien où il va, de facto, il remet en piste des promoteurs de projets après les avoir pourtant déboutés. Si bien que, notamment, le plan Tecteo visant Thisnes, Merdorp et Wansin revient sur la table. Et à nouveau, notre population locale, comme beaucoup d’autres en Région wallonne, doit-elle se montrer vigilante et réactive.  

                    Mais, en matière de décret, le ministre n’est pas le seul décideur ; ses propositions doivent en effet recevoir l’approbation ou le refus des députés wallons. C’est la raison pour laquelle, à quelques mois des prochaines élections, « Vent de Raison » a lancé une enquête auprès des parlementaires wallons. Les questions qui leurs sont posées les invitent à ne pas se réfugier frileusement derrière la ligne directrice de leurs partis mais à avoir le courage d’exprimer ouvertement leur opinion personnelle sur la question éolienne. Vous trouvez ci-dessous les extraits principaux du courrier qui leur a été adressé individuellement le 23 janvier dernier. 

                    Espérons que les auteurs de cette initiative recevront beaucoup de réponses. Sans quoi, se renforcerait cher les électeurs le sentiment qu’une fois élus, certains parlementaires n’en n’ont rien à cirer de l’avis de la population qui, dans le cas présent, leur a dit et leur répète avec force : « Non à ce décret éolien coûteux, inadapté à la configuration de la Wallonie et ne servant que les intérêts de sociétés à la recherche de profits juteux ». 

    Bruno Heureux. 

    hannut,blog,jcd,brino heureux,décret,éoliens,parcs

                    Madame la Députée,  

                    Monsieur le Député,  

                    Vous avez certainement pris connaissance du récent accord sur le décret éolien au sein du Gouvernement wallon et vous serez bientôt amené(e) à vous prononcer sur ce décret.  

    Nous souhaitons attirer particulièrement votre attention sur un élément hautement contestable de ce texte. Celui-ci concerne le relèvement de la norme de bruit nocturne de 40 dBA à 43 dBA au travers d’une norme sectorielle, alors qu’aucune étude scientifique ne justifie un tel choix. Pire, ce texte présente des notions théoriques fausses concernant la soi-disant réduction de bruit « automatique » de 45 à 30 dBA dans une « chambre fenêtre ouverte » et nie l’aspect spécifique du bruit éolien (son aspect rythmé), le rendant particulièrement irritant en période de repos. De même, il néglige les récentes recommandations du Conseil Supérieur de la Santé1 qui s’appuient sur les normes de l’Organisation Mondiale de la Santé. En effet, le Conseil Supérieur de la Santé indique que les éoliennes peuvent avoir un impact sur la santé et demande que la norme générale de 40 dBA, applicable à tous les citoyens, soit maintenue à l’extérieur des habitations. Pour réaliser ce que représente une telle régression des standards en matière de santé publique, vous devez savoir que le relèvement de la norme de trois décibels représente une augmentation de la pression sonore - et donc de la perception du bruit - de 41% ! Comment expliquer qu’un tel choix puisse être opéré à l’encontre des populations rurales exposées, et ce, dans un état de droit ?

                    Comme tout le monde, nous n’avons qu’une santé et nous y tenons. Aussi, comprendrez-vous que nous souhaitons assurer un maximum de visibilité au sujet des prises de position de chaque décideur dans cette problématique. Il nous semble important que nos concitoyens puissent juger des choix éthiques et du discernement de ces décideurs lors des prochaines élections régionales. C’est pour cette raison que nous vous invitons à répondre personnellement, en tant que parlementaire, à notre enquête dont les résultats seront portés à la connaissance du public au travers du réseau de comités locaux de Vent de Raison et de différents médias, tels que le site internet de Vent de Raison2 , les réseaux sociaux ou encore la presse. La question qui vous est posée est la suivante :  

    Quelle sera votre position lors du débat et du vote sur le projet de décret de cadre éolien qui prévoit le relèvement de la norme de bruit nocturne de 40 dBA à 43 dBA à l’extérieur des habitations des riverains de parcs éoliens ? 

     Nous vous remercions de formuler votre réponse en utilisant l’une des trois options du choix suivantes :

    1. Je ne souhaite pas me prononcer sur ce sujet (choix par défaut).

    2. Personnellement, je voterai négativement sur tout texte décrétal faisant référence à une norme sectorielle permettant le relèvement du seuil de bruit nocturne de 40 dBA à 43 dBA.

    3. Personnellement, je voterai positivement sur tout texte décrétal faisant référence à une norme sectorielle permettant le relèvement du seuil de bruit nocturne de 40 dBA à 43 dBA.  

                    Nous vous remercions de bien vouloir envoyer votre réponse avant le 15 février 2014 par courriel à l’adresse e-mail : info@ventderaison.com  

                    Etant donné l’enjeu de cette problématique de santé publique pour les populations impactées, vous comprendrez que nous suivrons attentivement le vote de chaque parlementaire.

                    En espérant que vous prendrez en considération la santé des personnes qui vous ont élu(e), veuillez agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de notre considération distinguée.

    Pour Vent de Raison, Didier Arts, Olivier Janssens, Anne Paye, Patrice d’Oultremont (Président)  

    +32 (0) 475 70 00 77 ; e-mail: patrice.doultremont@gmail.com 

    1 Conseil Supérieur de la Santé 8738 – Public health effects of siting and operating onshore wind turbines  

    2 http://ventderaison.com